Architecture / Intégration urbaine

Édifice iconique de Montréal

Ce qui frappe avant tout quand on voit le Palais des congrès de Montréal pour la première fois, c’est son étonnante façade de verre multicolore composée de 332 panneaux de verre coloré et 58 panneaux de verre transparent qui donne l’impression en plein jour d’être au cœur d’un kaléidoscope et de soir d’être devant une œuvre impressionniste qui éclaire le bleu de la nuit.

Un des édifices iconiques de Montréal, Le Palais des congrès fait partie des nouveaux symboles architecturaux associés à Montréal à travers le monde, au même titre que le Stade olympique et la Biosphère de l’île Sainte-Hélène. Il fait d’ailleurs parler de lui un peu partout sur la planète et se retrouve même dans les plus prestigieux magazines et guides de voyage :

Histoire de sa construction

C’est trois siècles d’histoire qui cohabite harmonieusement au Palais. Bien qu'ont ait agrandi et modernisé son apparence dans les années 2000, plusieurs édifice le composent dont certaines façades ont plus de cent ans :

  • Façade de l’édifice Rogers and King, construit en 1885 et qui abritait autrefois une forge
  • Façade de la caserne de pompier no 20 de Louis-Roch Montbriand qui date de 1908
  • Le Tramways building, de style Art déco, qui a été érigé en 1928 et qui logeait le siège social de la Société de transport de la Communauté urbaine de Montréal
  • Construction du bâtiment d’origine du Palais des congrès dans les années 70, d’après des plans de l’architecte Victor Prus.
  • Agrandissement du Palais au début des années 2000 sous la supervision de l’architecte Mario Saia.

Pour en savoir plus sur l’Architecture du Palais, consultez le document Les couleurs du Palais (PDF, 135kb)

Le « nouveau » Palais

La conception architecturale de l’agrandissement du Palais réalisé entre 1999 et 2002, incluant sa nouvelle façade tout en couleurs, a été confiée à plusieurs firmes d’architectes sous la supervision de Mario Saia :

  • Tétreault, Parent, Languedoc et associés
  • Saia et Barbarese Architectes
  • Dupuis, Dubuc et associés (Aedifica)

M. Saia pratique comme architecte depuis 1963 et est le lauréat de plusieurs prix prestigieux dont la Médaille du Gouverneur général décernée par l’Institut royal d’architecture du Canada et le Conseil des arts du Canada pour le Centre sportif de la Petite Bourgogne à Montréal et les Habitations Benny Farm.

Le Jardin Nature légère/Lipstick Forest

À l’intérieur du Palais, on trouve une originale forêt d’arbres roses fait de béton et conçue par Claude Cormier, diplômé d’agronomie, d’architecture du paysage et d’histoire et théorie du design.

Situé près du Hall Place-Riopelle, le jardin est constitué de 52 troncs d’arbres roses qui représentent les arbres bordant l’avenue du Parc à Montréal. Tous différents, comme ceux dans la nature, ils ont été réalisés par les sculpteurs du groupe Aquanov.

Intégration urbaine

Le Palais des congrès se situe stratégiquement entre le Vieux-Montréal et le centre-ville, juste au-dessus de l’Autoroute Ville-Marie. Du côté de son entrée protocolaire où on retrouve la façade en verre multicolore, il borde la place Jean-Paul Riopelle, où on trouve la célèbre sculpture-fontaine La Joute de cet artiste québécois de renommée internationale. Ce petit parc urbain est l’endroit idéal pour faire une pause entre deux conférences ou réunions.

Pour en savoir plus sur l’architecture et l’intégration urbaine du Palais des congrès :

Les couleurs du Palais (PDF, 135kb)

Site Web du Quartier international de Montréal