Logo-LAB_couleurs-et-NB

Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès de Montréal

img-lab

vignette_finaliste_Concours_Novae_2017

Le Palais des congrès de Montréal devient la principale1 vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec grâce à ce vaste projet consacré au verdissement de ses toits.

Photos du dévoilement du Laboratoire d'agriculture urbaine du Palais des congrès de Montréal.

Pourquoi ce vaste projet ? Nous avons la responsabilité de contribuer positivement à un meilleur environnement. Nous possédons une grande superficie de toit et croyons qu’elle peut aussi servir à l’avancement de la science de l’environnement et à la réduction des îlots de chaleur.

Objectifs du Laboratoire

  • Contribuer à réduire les îlots de chaleur par le verdissement de nos toits.
  • Sensibiliser les propriétaires et gestionnaires d'immeubles à faire de même.
  • Permettre à des congressistes et à La Maison du père de profiter de la récolte.
  • Contribuer à la promotion de Montréal comme ville internationale engagée dans une démarche de développement urbain durable.

Composantes du Laboratoire

1. Culti-VERT

Culti-Vert_logo
Expérimentation de toits verts extensifs et de culture en bacs.
Total 5770 pi2. Inauguration : 2011

Toits verts extensifs sans irrigation
Expérimentation et innovations : démonstration de 5 parcelles de toit de 300 pi², chacune utilisant une technologie différente (Soprema, Hydrotech, Liveroof, Xeroflor et Zinco)

Variétés de plantes : sédums et graminées
Irrigation : eau de pluie

th-toit-vert-1th-toit-vert-2th-toit-vert-3



potager-hero
Potager en bac
Expérimentation et innovations

  • Démonstration de 150 bacs Biotop, 150 bacs Alternatives et 200 SmartPots
  • Fleurs tinctoriales, plantes médicinales, plantes recouvrantes pour tester l’effet de fraîcheur sur la membrane du toit, houblon qui sera intégré au projet de bière brassée dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal, espèces visant la protection du patrimoine végétal, cultivars anciens et rares dont épinards-fraise, oignons égyptiens, épinard de Nouvelle-Zélande, tomates litchi, morelle de Burbank, souchets comestibles

Variété de plantes

  • Fruitières : griottes, gadelles, groseilles
  • Potagères : piments, ail, rhubarbe, kale, laitues, aubergines, fougère Matteucia, etc.
    Aromatiques : menthe, mélisse, origan
  • Plantes nectarifères et pollinifères (par Miel Montréal) : agastache, monarde, verge d’or, rudbeckie, etc.
  • Plantes médicinales : rue ainsi que toutes celles précédemment mentionnées
  • Plantes ornementales : weigela, hibiscus, micocoulier, deschampsia, etc.
  • Plantes tinctoriales (pas nécessairement espèce exacte utilisée par les teinturiers) : tagètes, cosmos, shiso, morelle, camomille et sedum.

Irrigation : système hydroponique quasi fermé (eau municipale et récupération d’eau de pluie)
Récolte annuelle : de 650 à 1000 kg
Distribution de la récolte : Pour agrémenter les assiettes préparées par Capital Traiteur. Une partie de la récolte est remise à La Maison du Père, un organisme venant en aide aux itinérants

Partenaire pour Culti-VERT : La Ligne Verte (incluant Maxime Dufresne, consultant horticole)

potagerpotagerpotagerpotagerpotagerpotager


2. Ruches d’abeilles pollinisatrices

logo-ruches
Installation de ruches d'abeilles pollinisatrices en 2012,
sur une superficie de 200 pi2.

Expérimentation et innovations

  • 3 ruches pouvant abriter jusqu’à 100 000 abeilles au total.
  • Transformation de la cire d’abeille en produit (2016)

Particularités

  • Abeilles italiennes, une espèce bien adaptée au milieu urbain et peu agressive
  • Saison 1 : environ 30 000 abeilles étaient abritées par les ruches.
  • Récolte d’environ 60 à 80 kg de miel par saison
  • Contribuent à la biodiversité et à la pollinisation, incluant celles des
    projets Culti-VERT et VERTical.

Partenaire pour les ruches : Miel Montréal
 
Logo-Miel-Montreal-260px

 

Ruches d’abeilles pollinisatricesRuches d’abeilles pollinisatricesabeillesFleursabeillesPot de miel


3. Projet VERTical

Print
IMG_8601
Projet d’agriculture urbaine verticale sur échafaudage. Une première en Amérique du Nord.
Sur une superficie de 6000 pi² au sol et 5000 pi² à la verticale (sur toiles). Inauguré : été 2016.

Expérimentation et innovations

  • Structures autoportantes en métal munies de toiles de culture « murs comestibles ».
  • Toiles naturelles et synthétiques (laine, polypropylène, etc.)

Avantages

  • Contribue à la lutte aux îlots de chaleur.
  • Permet de densifier la production maraichère (1pi² au sol = 2-3 pi² d’espace cultivable).
  • Procure de la flexibilité grâce aux structures autoportantes.
  • Possède des structures légères pouvant être déplacées et pesant moins qu'un toit vert classique.

Plantations : fines herbes, fruits, légumes à feuilles et fleurs comestibles
Irrigation : système hydroponique quasi fermé (eau municipale et récupération d’eau de pluie)

Partenaires pour VERTical :

  1. AU/LAB, Laboratoire de recherche, d’innovation et d'intervention en agriculture urbaine associé à l'Institut des sciences de l'environnement de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM)
  2. La Ligne Verte

 

SUPERFICIE DE TOIT VALORISÉE
PHASE 1
Terrasse du Palais
19 600 pi2
PHASE 2
Culti-VERT
5 700 pi2
PHASE 3
Ruche
200 pi2
PHASE 4
VERTical
6 000 pi2
TOTAL 31 500 pi2 dont 11 900 pi2 en verdissement et en vitrine d’expérimentation et de promotion


Résumé – version imprimable

Communiqué de presse



1 Selon AU/LAB, le laboratoire de recherche, d’innovation et d'intervention en agriculture urbaine associé à l'Institut des sciences de l'environnement de l'Université du Québec à Montréal