Gala des Ambassadeurs 2024 : Les Ambassadeurs - Palais des congrès de Montréal

Gala des Ambassadeurs 2024 : Les AmbassadeursCélébrons ensemble un avenir prometteur

Gala des Ambassadeurs 2024

À la fois un hommage aux 40 ans d’histoire du Palais des congrès de Montréal et une perspective inspirante sur le futur de l’événementiel, la 34e édition du Gala des Ambassadeurs est l’événement incontournable de ce printemps. À cette occasion, le Palais des congrès de Montréal et son grand partenaire Événements d’affaires Montréal sont fiers de souligner la contribution exceptionnelle de 15 visionnaires qui, en attirant des congrès d’envergure dans la métropole québécoise, participent à l’essor économique et sociétal de la communauté.

Les deux partenaires ont d’ailleurs créé conjointement le Collectif Savoir. Cette initiative se veut un guichet unique visant à simplifier le parcours des chercheurs, professeurs ou spécialistes d’une discipline donnée, dans l’attrait d’événements internationaux à Montréal. Profitant de l’expertise, des ressources et du réseau du Palais des congrès et d’Événements d’affaires Montréal, ces professionnels sont ainsi accompagnés dans l’atteinte leurs objectifs.

Pour en savoir plus, visitez le site internet du Collectif Savoir.

Pr Hany Moustapha, honoré Grand Ambassadeur 

Ambassadeur émérite, président du Club des Ambassadeurs de 2017 à 2023 et instigateur du Comité stratégique multisectoriel, Pr Hany Moustapha compte parmi les alliés de première importance du Palais des congrès de Montréal. Son dévouement, son leadership et son cheminement de carrière ont contribué significativement au rayonnement de Montréal à l’international depuis près de 20 ans. Pr Moustapha sera honoré du titre de Grand Ambassadeur au Gala du 4 avril prochain.

Fellow ASME, CAE, CASI 

Chevalier de l’Ordre National du Québec 
Professeur et Directeur Général, Réseau Smart-Digital-Green (SDG) Innovation 

Chaire de recherche Siemens sur l’intégration des technologies de l’Industrie 5.0  

Chaire de recherche Pratt & Whitney Canada sur l’intégration et l’optimisation de système de propulsion  

École de technologie supérieure (ÉTS), Université du Québec 
 

B.Sc. de l’Université du Caire (1970), M.Eng. et Ph.D. de l’Université  McMaster, Canada (1978). Avec Pratt & Whitney Canada (P&WC) de 1978 à 2010, Dr. Moustapha a été directeur des programmes de technologie, collaboration et des programmes de formation technique pour P&WC de 1999 à 2009 et fut nommé Fellow sénior de la recherche en 2011. Avec l’ÉTS depuis 2010 comme professeur en génie mécanique et directeur des programmes aérospatiaux (AEROÉTS). 

Dr. Moustapha est le membre industriel et académique canadien du NATO’s Aviation Technology depuis 2000. Il est professeur distingué à l’Université Aéronautique d’Embry-Riddle (ÉtatsUnis). Il est le président du Club des Ambassadeurs du Palais des congrès de Montréal (2017-2023). Dr. Moustapha est le fondateur et directeur (2001-2010) de l’Institut Aérospatial de Montréal (MAI, 6 universités québécoises), AEROETS (2010), Aérospatial 4.0TM (2016) et Pole Innovation 4.0 (2018-2020) et cofondateur du Consortium de recherche et d’innovation en aérospatial au Québec (CRIAQ, 2002), Aéro Montréal (2005), le Groupement Aéronautique de Recherche et Développement en Environnement (GARDN, 2007) et Réseau Innovation 4.0 (2019). Il est le conférencier principal lors de diverses conférences et forums internationaux sur l’aviation, les technologies des moteurs d’aéronefs et les défis technologiques et compétences de la quatrième révolution industrielle. Il est auteur et co-auteur de plus de 100 publications et de deux livres sur les turbines à gaz ainsi que récipiendaire d’une trentaine de prix nationaux et internationaux. 

Félicitations aux personnalités honorées, intronisées au Club des Ambassadeurs

Pr David Juncker

28th International Conference on Miniaturized Systems for Chemistry and Life Sciences – MicroTAS 2024

  • 1 100 délégués
  • 3 080 nuitées
  • Retombées économiques: 4,4M$

Mon laboratoire explore les différentes facettes de la miniaturisation et de l’intégration en biologie et en médecine, incluant la conception, l’ingénierie et l’utilisation de micro et nanotechnologies innovantes pour manipuler, stimuler et étudier les oligonucléotides, les protéines, les cellules et les tissus.

Les axes de recherche comprennent le développement de nouveaux microréseaux d’anticorps évolutifs pour le profilage des protéines, leur utilisation pour la découverte de biomarqueurs, et le diagnostic précoce de maladies telles que le cancer ; des laboratoires sur puce autoalimentés pour les diagnostics sur des « point of care tests » (POCT) et des dispositifs à faible coût basés sur des fils d’exécution (Thread) pour une applications dans le domaine de la santé ; des sondes microfluidiques pour la perfusion de tranches de cerveau et la manipulation de cellules uniques ; et des nanogradients pour l’étude de la navigation des cellules neuronales. La recherche dans mon laboratoire est très collaborative et interdisciplinaire, avec des étudiants de premier et deuxième cycles, des post-doctorants et du personnel de tous les domaines des sciences et de l’ingénierie.

Pr Adel Francis

La 20e conférence de la Société internationale pour l’informatique dans le génie civil et le bâtiment

  • 300 délégués
  • 840 nuitées
  • Retombées économiques: 1M$
    *Cet événement aura lieu à l’École de technologie supérieure (ÉTS).

M. Francis est un professeur agrégé en planification et en informatique de gestion au Département de génie de la construction de l’École de Technologie Supérieure, Université du Québec (depuis 2009). 

Il possède un B.Sc.A en génie civil (1982), une maitrise en gestion de projet (1992) et un doctorat (2004) en planification et informatique de gestion.  

Ses champs d’expertise en recherche sont axés sur la visualisation, l’optimisation et la modélisation graphique de la planification des projets. Depuis plus de 25 ans, il a consacré ses travaux principalement à l’étude, l’analyse, le développement et la mise en œuvre d’une approche de modélisation Chronographique spatiotemporelle pour la planification des opérations de construction. Dans ces domaines M. Francis a développé plusieurs applications informatiques, possède des publications, participe à des conférences et a agi régulièrement à titre de conférencier. 

De plus, Il possède 30 années d’expérience au sein de plusieurs équipes multidisciplinaires durant lesquelles il a établi des stratégies et implanté des systèmes intégrés en gestion de projets, planifié et réalisé des échéanciers, effectué le contrôle de coûts et le suivi des projets et accompli des analyses de risques et des analyses de la valeur.  

Durant sa carrière M. Francis a travaillé pour des ministères, des bureaux de consultants et des entrepreneurs. Il a géré des projets de construction, préparé des documents d’appel d’offres, analysé des soumissions, agit comme soumissionnaires, géré des contrats et audité les différentes étapes de réalisation de projets tout en s’assurant de relever les écarts et mettre en œuvre les mesures correctives et préventives nécessaires. Il a participé à l’estimation de plusieurs projets, à la réalisation des études d’opportunité et de faisabilité ainsi que des analyses financières et économiques.  

Pr Dominic Frigon

EDAR7 – 7th Environmental Dimension of Antimicrobial Résistance Conference

  • 350 délégués
  • 650 nuitées
  • Retombées économiques: 1,7M$
    *Cet événement aura lieu à l’Hôtel Bonaventure.

Dominic Frigon est professeur agrégé d’ingénierie environnementale au Département de génie civil de l’Université McGill (Montréal, Canada). Il est titulaire d’une licence et d’une maîtrise en microbiologie de l’Université McGill (Montréal) et d’un doctorat en ingénierie environnementale de l’Université de l’Illinois (Urbana-Champaign). Ses travaux portent sur l’écologie microbienne des systèmes d’assainissement à l’aide de la métagénomique et de la modélisation mathématique, et trouvent des applications dans l’épidémiologie des eaux usées, la récupération biologique des ressources en eau, le contrôle de la dispersion de la résistance aux antimicrobiens et la sécurité des biosolides.

Dre Elena Bennett

PECS-3 :
Pathways to Sustainability

  • 500 délégués
  • 480 nuitées
  • Retombées économiques: 1,6M$
    *Cet événement aura lieu au Centre Mont-Royal.


Elena Bennett est professeure à McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en science de la durabilité. Elle a obtenu un baccalauréat en biologie et en études environnementales du Oberlin College (Ohio) en 1994, une maîtrise en ressources terrestres en 1999 (Université du Wisconsin) et un doctorat en limnologie et en sciences de la mer en 2002 (Université du Wisconsin). Elle est coprésidente du programme international « Ecosystem Change and Society » et directrice fondatrice de ResNet, un réseau pancanadien visant à améliorer la gestion des terres cultivées en vue de la fourniture de multiples services écosystémiques. Mme Bennett a été titulaire d’une bourse de leadership Léopold (2012) et d’une chaire Trottier de politique publique (2013-2014). À McGill, elle a remporté des prix pour l’enseignement au premier cycle, la supervision des diplômés et sa contribution à la durabilité du campus. En 2012, elle a été choisie pour être l’un des deux représentants de la Société royale du Canada à la réunion estivale de Davos du Forum économique mondial, qui s’est tenue à Tianjin, en Chine. En 2016, elle a été nommée l’une des six boursières Steacie du CRSNG. En 2020, elle a été nommée Clarivate Web of Science Highly Cited Researcher, ce qui indique un taux de citation parmi les 1 % les plus élevés dans son domaine.

Diane Séguin

Congress of the International Society for Forensic Genetics – ISFG 2026

  • 850 délégués
  • 1 715 nuitées
  • Retombées économiques: 3,5M$
    *Cet événement aura lieu à l’Hôtel Bonaventure.

Diane Seguin est directrice générale de la Biologie/ADN au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale (LSJML). Spécialiste en biologie avec plus de 25 ans d’expérience dans le domaine de la biologie judiciaire, elle possède des compétences en matière d’analyse d’ADN et de nouvelles technologies, de logiciels informatiques spécifiques au domaine judiciaire, d’analyse de données et de présentations devant public. Mme Seguin dispose d’une formation en gestion à l’Université du Québec – École nationale d’administration publique. Elle est directrice générale d’une équipe composée de plus de 90 personnes hautement spécialisées, dont l’unité compte un parc robotique d’une dizaine de plateformes automatisées et une base de données opérationnelle, permettant de traiter plus de 25 000 échantillons d’ADN annuellement et de suivre les nouvelles technologies en matière d’identification par ADN.

La mission de cette équipe est d’assurer la sécurité du public par l’alimentation de la Banque nationale de données génétiques (BNDG) avec près de 4 000 profils génétiques issus de scènes de crime et d’identifier annuellement plus de 1 000 individus impliqués dans les crimes commis au Québec.

Son parcours :
Diplômée d’un Bac en Biologie, option Biotechnologies (1989) à l’UQAM et d’une Maîtrise en Biologie moléculaire (1993), à l’UQAM également ;

1998 : Après quelques années dans des laboratoires universitaires et au privé, a rejoint l’équipe de la Biologie/ADN (~20 employés) au Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale (LSJML), à titre de spécialiste en biologie judiciaire ;

Dès 2000, envisageant et anticipant l’avenir de la biologie judiciaire, s’implique de façon soutenue dans l’informatisation, l’automatisation des opérations et les nouvelles technologies ;

2007 : Promotion à titre de Directrice adjointe aux opérations ; 

2013 : Promotion à titre de Directrice de la Biologie/ADN ;

2013-2014 : Impliquée dans la gestion de désastres de masse en mettant rapidement sur pied un comité de coordination interne au LSJML pour l’identification des victimes par diverses méthodes (ADN, odontologie, anthropologie) au moment des catastrophes de Lac-Mégantic et de L’Isle-Verte ; 

Membre de plusieurs associations scientifiques en biologie judiciaire (ASCLD, ISFG, SWGDAM, SCSJ). Secrétaire (2008-2011, 2016-2018), puis présidente (2018-2021) du groupe francophone de l’International Society of Forensic Genetics (ISFG-GF) ;

2022 : A remporté la tenue du congrès de l’ISFG-2026 à Montréal. 

Eric Blond

13th International Conference on Geosynthetics (13 ICG)

  • 1 500 délégués
  • 4 200 nuitées
  • Retombées économiques: 4,8M$

Avec plus de 25 ans d’expérience et des projets menés au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et au Moyen-Orient, Eric Blond détient l’une des expertises indépendantes les plus complètes dans le domaine des géosynthétiques et des matériaux de construction polymères.

Eric Blond est ingénieur professionnel, enregistré au Québec et en Alberta. Il détient un diplôme d’ingénieur en géotechnique et une maîtrise, avec une spécialisation en géosynthétiques. Le champ d’expertise de M. Blond s’étend du monde de la géotechnique à l’industrie du bâtiment, en passant par le secteur du textile architectural.

Eric Blond offre des services techniques aux industries spécialisées dans les géosynthétiques et les matériaux de construction. Des services d’ingénierie axés sur l’usage de produits et de technologies innovants aux enquêtes médico-légales et à la fonction de témoin expert, M. Blond possède une connaissance approfondie de l’utilisation, des limites et des opportunités offertes par les matériaux synthétiques utilisés dans l’industrie de la construction, tels que :

– Dans les projets de génie civil : géotextiles, géomembranes, géosynthétiques, géocellules, géogrilles, géocomposites de drainage et autres matériaux géosynthétiques ;

– Dans le bâtiment : membranes d’étanchéité et d’imperméabilisation, plaques de drainage, plaques à excroissances, membranes de toiture, pare-air, pare-vapeur et autres produits appliqués en feuilles ou par pulvérisation.

Pr Karim Zaghib

23rd International Meeting on Lithium Batteries – IMLB 2026

  • 2 000 délégués
  • 5 600 nuitées
  • Retombées économiques: 7,9M$

Karim Zaghib est un scientifique de renommée mondiale qui se spécialise dans l’électrochimie, les batteries rechargeables (lithium-ion et à l’état solide), le carbone, la transition énergétique et l’électrification des transports. Ses publications scientifiques de référence dans ces domaines ont influencé des générations de chercheurs. Il est régulièrement invité à participer à des conférences internationales en tant que conférencier expert pour aborder des questions et partager sa vision concernant le stockage de l’énergie et les nouvelles technologies de batteries. Depuis 2022, il est professeur de génie chimique et des matériaux à l’Université Concordia et directeur des Centres de collaboration sur l’énergie et sa transition, après une carrière de 28 ans à Hydro-Québec.  

En tant que directeur général de la recherche sur le développement de matériaux pour les batteries lithium-ion à Hydro-Québec, il a contribué à faire de l’entreprise la première au monde à utiliser le phosphate de fer-lithium (LFP) dans les cathodes et à développer des anodes en graphite naturel et en nanotitanate, Ces technologies sont utilisées par Tesla, Ford, Mercedes, BMW, CAT et BYD ect. M. Zaghib a été l’un des pionniers de la première photobatterie à deux électrodes et du stockage d’énergie à haute capacité en MWh basé sur le LFP/graphite, dans le cadre d’une coentreprise avec Sony et Hydro-Québec.  Dr Zaghib a également apporté d’importantes contributions à l’électrothermie, aux liquides ioniques et aux sels fondus. Les plus récentes avancées de l’équipe, réalisées en collaboration avec des universités, des centres de recherche et des entreprises, ouvrent la voie à la prochaine génération de batteries pour véhicules électriques et de solutions de stockage d’énergie, un domaine dans lequel le Québec et le Canada sont bien placés pour jouer un rôle de premier plan.  

Il est co-auteurs de 450 publications, 970 brevets, 62 licences. Son index H est de 87 avec 25896 citations 

Dr Martin Olivier

ICOPA XVI – 16th International Congress of Parasitology 2026

  • 2 000 délégués
  • 5 600 nuitées
  • Retombées économiques: 9,6M$

Ma recherche porte sur compréhension de la façon dont les pathogènes peuvent tromper la réponse immune hôte en manipulant les cascades biochimiques impliquées dans la régulation des fonctions microbicides phagocytes. Mes pathogènes d’intérêt sont les parasites protozoaires causant la malaria, maladie qui causent jusqu’à deux millions de morts annuellement, et la leishmania qui affecte plus de 250 millions d’individus dans le monde. J’ai découvert que la leishmaniose peut apprivoiser la réponse inflammatoire innée de l’hôte, utilisant sa protéinase de surface qui peut également être contenue dans les microvésicules rapidement relâchées au sein de l’environnement hôte. Pour la malaria, mes travaux de recherche ont révélé que des déchets métaboliques cristallins (HZ) émis par le parasite étaient responsables d’un grand nombre de pathologies de nature inflammatoire rencontrées au cours de cette importante infection. Les trouvailles de mon laboratoire pourraient mener au développement de nouvelles thérapies contre ces agents infectieux, thérapies qui pourraient être appliquées à d’autres comme la tuberculose. Elles pourraient également mener au développement de nouveaux outils diagnostiques basés sur les exo-biomarqueurs, et potentiellement au développement de vaccins.

Dr Momar Ndao

ICOPA XVI – 16th International Congress of Parasitology 2026

  • 2 000 délégués
  • 5 600 nuitées
  • Retombées économiques: 9,6M$

Ma recherche porte sur: se servir de la science à la fine pointe de la technologie dans le diagnostic des maladies infectieuses, étudier les interactions hôte-parasite, évaluer les médicaments à utiliser comme thérapies pour les maladies infectieuses, développer des vaccins pour prévenir les maladies infectieuses, et mettre en application la technologie protéomique afin de découvrir des biomarqueurs pour les maladies infectieuses. La sensibilisation accrue aux infections parasitaires a mené à la reconnaissance de nouveaux parasites, pathogènes émergents et de nouvelles considérations liées au bioterrorisme. Ceci dit, les domaines des vaccins et des traitements parasitaires médicaux et diagnostiques subissent des changements dramatiques.

André Rancourt

ITA – AITES World Tunnel Congress 2026

  • 2 000 délégués
  • 5 600 nuitées
  • Retombées économiques: 6,5M$

M. Rancourt possède plus de 29 années d’expérience dans les domaines de la géologie, la géotechnique et des mines. Il a œuvré dans plusieurs projets de tunnels, de centrales hydroélectriques, de mines, d’explorations minérales, et divers projets civils (fondations et environnements). Il est présentement Associé chez CIMA+ une firme de consultants en ingénierie. Il a travaillé comme spécialiste en mécanique des roches au sein de l’équipe de conception des nouveaux aménagements pour Hydro-Québec Équipement. Il a agit de 2004 à 2008 comme coordonnateur et superviseur technique au sein d’une équipe d’ingénieurs multidisciplinaires pour la réalisation de projets hydroélectrique. M. Rancourt a travaillé comme spécialiste en mécanique des roches pour la conception, la construction et la mise en eau de la galerie sous pression de 10 km de long de la centrale hydroélectrique de la Toulnustouc entre 2005 et 2007. En 2003, il a agit comme concepteur et a été chef géologue lors de l’excavation de la centrale hydroélectrique Eastmain-1 et de l’ouvrage de dérivation. De août 2000 à aout 2002, il a agit comme ingénieur de chantier pendant la construction de la centrale de Grand-Mère, Québec. M. Rancourt a également réalisé et supervisé plusieurs études géologiques, géotechniques et minières pour des projets souterrains et de surfaces. Il a été en charge de plusieurs campagnes d’investigations géotechniques pour d’importants projets civils, hydroélectriques et miniers en Amérique du Nord, Afrique, Indes et Amériques du Sud, Groenland, Asie. M. Rancourt à participé à plus de 20 comités d’experts internationaux et a siégé également sur plusieurs comités techniques. M. Rancourt a agit comme chargé de cours en dynamitage à l’Université McGill. M. Rancourt possède une expertise de pointe dans les domaines spécialisés suivants :

  • Conception de tunnels et d’excavation
  • Consolidation et Injection des massifs rocheux
  • Dynamitage de roc et contrôle des vibrations
  • Modélisation numérique

Jean Habimana

ITA – AITES World Tunnel Congress 2026

  • 2 000 délégués
  • 5 600 nuitées
  • Retombées économiques: 6,5M

Jean Habimana possède plus de 25 ans d’expérience en lien avec différents aspects de la conception et de la construction de tunnels et autres ouvrages souterrains creusés dans le mort-terrain ou dans la roche dure. Il a participé à des études, des expertises, à la conception et à la construction de projets d’envergure, dont certains en milieu exploité, incluant des tunnels, des microtunnels, des cavernes en roc, des puits profonds, des excavations à ciel ouvert ou en tranchées couvertes.  

Son expérience s’étend de la conception préliminaire jusqu’à la préparation des plans et devis et des rapports géotechniques de base, la prestation de services d’ingénierie pendant la construction et la gestion des travaux de réalisation. Il a aussi participé à l’évaluation de l’intégrité structurale des tunnels existants. M. Habimana détient une vaste expérience dans l’analyse des interactions statiques et sismiques sols-structure et dans la conception parasismique de tunnels et d’ouvrages souterrains. 

Il a agi comme chef de discipline, chargé de projet et directeur de projet dans divers mandats, ce qui lui a permis de développer une expertise dans la coordination interdisciplinaire. Il détient l’expérience requise pour coordonner différentes disciplines, gérer les attentes des clients, le respect des échéanciers et la maîtrise des coûts. M. Habimana est particulièrement expérimenté en modélisation numérique et dans l’utilisation des outils informatiques de pointe dans les domaines de la géotechnique, des structures et de la conception de tunnels. 

Il a agit en tant que directeur de conception pour le consortium de conception-construction chargé des travaux de réfection majeur du tunnel Louis-Hyppolyte Lafontaine, Responsable tunnel et ouvrages souterrains pour le Réseau Express Métropolitain (REM), Directeur de projets pour multiples projets de tunnels à Montréal, à travers le Québec, aux États-Unis et à l’étranger. 

Pr David Widory

2026 Goldschmidt Conference

  • 4 500 délégués
  • 12 600 nuitées
  • Retombées économiques: 17,7M$

David Widory est un professeur en géochimie isotopique du Département des sciences de la Terre et de l’atmosphère de l’Université du Québec à Montréal. Depuis son doctorat (1996-1999), il a étudié plusieurs systématiques isotopiques (isotopes stables et radiogéniques) en essayant d’apporter des réponses aux questions environnementales. Il oriente son travail à travers une approche est multi-isotopes et est spécialisé dans quatre domaines de recherche : la pollution de l’air, la pollution de l’eau, les sciences médico-légales et dans les processus de séquestration du carbone (C).

Kathy Baig

8th World Engineers Convention WEC 2027

  • 2 500 délégués
  • 8 400 nuitées
  • Retombées économiques: 5,9M$

S’appuyant sur près de 20 ans d’expérience, Kathy Baig est une ingénieure et gestionnaire reconnue pour son leadership rassembleur et sa vision stratégique. À titre de vice-présidente positionnement chez Stantec, elle contribue activement à la croissance et au rayonnement de l’entreprise au Québec. Elle dirige également les opérations d’un important groupe en transports à Montréal. 

 Diplômée en génie chimique de Polytechnique Montréal et en administration des affaires des HEC, Kathy a fait carrière en ingénierie pendant plus de 10 ans dans le secteur privé, notamment chez Aéroports de Montréal, IBM et Pyrogenesis. De 2016 à 2022, elle a été présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec où elle s’est distinguée par sa contribution exceptionnelle au rétablissement de la confiance envers la profession, ainsi que pour son engagement envers la diversité et le développement durable en ingénierie. 

 Fellow d’Ingénieurs Canada et de l’Académie canadienne du génie, Kathy a reçu un doctorat honoris causa de l’École de technologie supérieure en 2021 ainsi que de l’université Concordia en 2023 pour son apport exceptionnel à l’ingénierie. Elle est également présidente d’Ingénieurs Canada, qui a pour mission de faire avancer le génie grâce à une collaboration nationale, et siège entre autres aux conseils d’administration de Nav Canada et de Fondaction. 

Brian Mustard

80th Congress of the International Fiscal Association

  • 1 500 délégués
  • 4 200 nuitées
  • Retombées économiques: 5,9M$

Brian Mustard a plus de 25 ans d’expérience en tant que conseiller fiscal. Il dispose d’un vaste réseau au sein de la communauté fiscale, y compris d’importantes relations avec le gouvernement. Avant de rejoindre EY, M. Mustard était vice-président principal de la fiscalité chez BCE, où il dirigeait l’un des plus grands groupes fiscaux du Canada.

M. Mustard a aussi été le conférencier principal et coordinateur du Cours avancé de fiscalité internationale de CPA Canada. Il donne souvent des conférences sur la fiscalité internationale et est l’auteur d’un certain nombre d’articles et de publications.  

Il a également travaillé à la Direction de la politique fiscale du ministère des Finances de 2001 à 2003.

Merci à nos partenaires

GRAND Partenaire
Partenaires majeurs
Gala Palais 2022 Partenaire Montréal
Commanditaire expérience
Logo GDI
Commanditaire associé
Commanditaires collaborateurs
LOGO aéroport
bee-clean-logo-services-dentretien-ai