Le Palais des congrès de Montréal bat son record d’affluence avec 909 000 participants aux événements

La nouvelle vision du Palais des congrès de Montréal a donné le ton à une année riche en événements et en initiatives novatrices. Les activités du Palais, du 1er avril 2018 au 31 mars 2019, ont permis de générer des retombées économiques estimées à plus de 215 000 000 $ pour Montréal et le Québec. Ce résultat remarquable surpasse de 11 % les retombées moyennes depuis l’agrandissement de 2002. Les 353 événements qui ont eu lieu au cours de la dernière année financière ont permis d’accueillir un nombre record de 909 000 participants qui ont réservé plus de 142 000 nuitées dans les hôtels du Grand Montréal. Cette affluence inégalée correspond à une augmentation de 2,8 % par rapport au record précédent. Quant aux nuitées, elles ont progressé de 17,4 % comparativement à l’an dernier.

« L’excellente performance du Palais en 2018-2019 est attribuable au travail remarquable des équipes du Palais, de nos principaux fournisseurs – Capital Traiteur, Freeman audiovisuel, GES, GDI et Bee-Clean – ainsi qu’aux collaborateurs de l’industrie, notamment Tourisme Montréal, nos Ambassadeurs et l’Association des hôtels du Grand Montréal », relève Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. « Montréal a un pouvoir d’attraction et c’est avec fierté que nous offrons aux événements un lieu parfaitement adapté aux grands rassemblements d’affaires », ajoute-t-il.

Le Palais, vecteur de la créativité montréalaise et centre des congrès de l’avenir

Avec la ferme volonté de générer des émotions et des expériences inoubliables pour les participants, le Palais a défini sa nouvelle vision en s’appuyant sur la créativité qui fait la réputation de Montréal et sur le savoir-faire des gens d’ici. Ainsi, l’année a été ponctuée par des partenariats avec des entreprises émergentes de la métropole ainsi que par le déploiement d’initiatives visant à dynamiser les espaces publics du Palais.

« Pour surpasser les attentes de nos clients, qui évoluent au sein d’une industrie hautement concurrentielle, le Palais a entrepris de nombreux projets innovants qui lui permettront de se positionner avantageusement sur la scène mondiale tout en faisant rayonner notre ville », explique Robert Mercure. « Le Palais est une véritable vitrine de la créativité montréalaise et le travail entrepris se poursuivra afin de définir la norme de demain », conclut-il.

 Le Palais, hôte de congrès majeurs

Globalement, 36 congrès nationaux et internationaux se sont tenus au Palais durant l’année, dont :

Congrès Nombre de délégués Retombées économiques
Thirty-second Annual Conference on Neural Information Processing Systems Près de 9 000 6,0 M$
22nd Annual RoboCup International Symposium 4 000 11,9 M$
American Society for Bone & Mineral Research Annual Meeting 3 000 7,7 M$
29th International Congress of Applied Psychology 3 000 7,5 M$
2018 CHI Conference on Human Factors in Computing Systems 3 000 6,4 M$

 

Une contribution substantielle de nos Ambassadeurs

Au cours de l’exercice 2018-2019, d’importants congrès tenus au Palais ont vu le jour grâce à l’apport précieux de membres du Club des Ambassadeurs. Notons :

Congrès Ambassadeur(s)
International Society for Cellular Therapy 2018 Annual Meeting Dr Denis-Claude Roy
Global Power & Propulsion Society Conference – GPPS 2018 Pr Hany Moustapha
4th World Conference on Marine Biodiversity Pr Philippe Archambault
22nd Annual RoboCup International Symposium Mme Sara Iatauro
2018 World Congress of ICLEI – Local Governments for Sustainability Hon. Denis Coderre
29th International Congress of Applied Psychology Dre Karen R. Cohen
18th International Biotechnology Symposium and Exhibition Pr Nicolas Moitessier
XXI World Congress of Medical & Clinical Hypnosis M. Michel Landry
Dr Claude Verreault
9th International Congress on Glaucoma Surgery Dr Ali Hafez
11th World Stroke Congress Dr Sylvain Lanthier
Dr Alexander Thiel

 Dans l’ensemble, ces événements attirés par ces sommités ont permis de générer près de 35 000 000 $ en retombées économiques pour Montréal et le Québec.

Le développement durable au cœur des grandes priorités

Les engagements sociaux et environnementaux de la Société ont marqué le dernier exercice financier et promettent d’avoir un impact important sur les activités du Palais, mais avant tout sur la santé de la planète. Rappelons que le Palais a récemment annoncé son adhésion au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, afin de se doter d’un cadre de référence international pour ancrer ses actions. Parmi les plus récentes initiatives environnementales notables :

  • La carboneutralité de l’immeuble faisant du Palais l’un des premiers centres de congrès dans les Amériques à prendre cet engagement
  • La compensation des émissions de gaz à effet de serre attribuables aux déplacements des délégués commerciaux du Palais
  • Le soutien à la Bourse de carbone Scol’ERE et à ses activités de sensibilisation dans des écoles primaires montréalaises
  • La mise sur pied du comité Innovation en développement durable regroupant des experts de 10 établissements universitaires québécois
  • L’annonce d’un programme de compensation carbone novateur qui sera bientôt offert aux clients du Palais désireux de réduire l’empreinte environnementale de leurs participants

 Un nouveau sommet en satisfaction de la clientèle

Finaliste au prestigieux prix international AIPC Apex pour la plus haute performance en satisfaction de la clientèle, l’équipe du Palais, soutenue par ses fournisseurs officiels et exclusifs, a franchi de nouveaux records en ce qui a trait à la qualité de ses services. Affichant un résultat exceptionnel de près de 92 %, le taux de satisfaction est le plus élevé de la dernière décennie.

Montréal, destination no 1 des congrès internationaux dans les Amériques pour une deuxième année consécutive

Selon le prestigieux classement de l’Union des associations internationales (UAI) 2018, Montréal se classe au premier rang des villes ayant accueilli le plus de congrès internationaux dans les Amériques pour une deuxième année de suite. Le pouvoir d’attraction de la métropole a contribué à la tenue de 108 événements, devançant ainsi des villes comme New York, Washington, Buenos Aires et Toronto.

Classement des Amériques 2018 — Union des associations internationales

Rang Ville Nombre d’événements
1 Montréal 108
2 Toronto 79
3 New York 57
4 Washington 39
5 Buenos Aires 38

 

Le rapport indique également que Montréal a accueilli 50 % de tous les événements internationaux tenus dans les grandes métropoles canadiennes, un résultat impressionnant! Ce résultat met en lumière l’importance du marché des congrès comme moteur économique et touristique pour la métropole.

« Le travail d’équipe et la collaboration hors pair des partenaires de l’écosystème montréalais continuent de générer des résultats exceptionnels, comme cette première position au classement des Amériques de l’UAI. Montréal est une ville très attrayante où il est facile de faire des affaires. Elle se distingue par la synergie entre tous les partenaires, l’excellence des services offerts par les experts locaux et la qualité des interactions avec les influenceurs des différents secteurs d’activités, sans oublier l’augmentation du nombre de vols qui la rend plus accessible que jamais », affirme Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

« Grâce à la coopération entre le secteur du tourisme d’affaires, les universités québécoises, et les principales grappes économiques de la métropole ainsi qu’à l’implication de sommités comme nos Ambassadeurs, Montréal accueille de nombreux événements d’envergure qui génèrent d’importantes retombées économiques et intellectuelles pour la métropole et le Québec, indique Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Le Palais devient un vecteur de la créativité montréalaise et nous avons la ferme intention de générer toujours plus de retombées pour Montréal et le Québec en faisant rayonner les gens et le savoir-faire d’ici. »

Ce rapport prend en compte au-delà de 450 000 événements organisés dans plus de 12 500 villes et par près de 30 000 organisations internationales. Fondée en 1907 par Henri La Fontaine, lauréat d’un prix Nobel, et Paul Otlet, l’UAI détient une base de données de plus de 70 000 organisations dans 300 pays et territoires.

Montréal domine un autre important classement international

Selon l’International Congress and Convention Association (ICCA), Montréal est également parmi les destinations les plus prisées du monde pour l’accueil d’événements internationaux. Plaçant la métropole 1re en Amérique du Nord pour une troisième année consécutive et 2e dans les Amériques, tout juste après Buenos Aires, leur palmarès s’appuie sur une base de données comportant plus de 12 000 événements qui font alterner la tenue de leurs congrès dans au moins trois pays.

Des congressistes satisfaits

Par ailleurs, une fois les congrès confirmés, Tourisme Montréal et le Palais répondent aux attentes et exigences des organisateurs de congrès et à leurs délégués. En effet, un sondage réalisé par la firme de recherche Ipsos pour le compte de Tourisme Montréal révèle que 95 % des touristes d’affaires se sont dits satisfaits de leur expérience de séjour et que 98 % ont été satisfaits des installations de congrès à Montréal en 2018. Fait important, 84 % de ces touristes d’affaires ont l’intention de revenir pour passer un séjour d’agrément à Montréal ce qui témoigne de l’excellente réputation de la métropole.

À propos de Tourisme Montréal

Fondé en 1919, Tourisme Montréal est un organisme privé sans but lucratif qui a pour mission de positionner la métropole parmi les destinations de calibre international auprès des différents marchés du tourisme d’agrément et d’affaires. À ce titre, l’organisme pilote le déploiement de stratégies d’accueil innovantes tournées vers un double objectif : assurer une expérience de qualité aux visiteurs et maximiser les retombées économiques du tourisme. Fédérant plus de 900 entreprises œuvrant directement ou indirectement dans l’industrie du tourisme, Tourisme Montréal joue un rôle prépondérant dans la gestion et le développement de l’offre touristique montréalaise, ce qui l’amène à se prononcer sur les enjeux du développement économique, urbain et culturel de la métropole. Cette année, Tourisme Montréal célèbre le 100e anniversaire de sa fondation. Pour plus d’information, visitez le site www.mtl.org.

À propos du Palais des congrès de Montréal

Détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal a pour mission de solliciter et d’accueillir des congrès, des expositions, des conférences, des réunions et d’autres événements. Fort d’une équipe créative qui obtient un taux de satisfaction de la clientèle parmi les plus élevés au monde, il génère d’importantes retombées économiques et intellectuelles pour la métropole et le Québec tout en contribuant au rayonnement international de Montréal, la ville qui accueille le plus d’événements internationaux dans les Amériques. Pour en savoir plus, visitez congresmtl.com.

Le Palais des congrès de Montréal réunit les experts en développement durable de 10 universités québécoises

Le Palais des congrès de Montréal a récemment mis sur pied le comité Innovation en développement durable qui réunit à une même table des experts issus, entre autres, de dix établissements universitaires québécois.

Ses membres auront le double mandat de faciliter le partage de connaissances entre le Palais et les chercheurs de haut niveau en développement durable et de répertorier les occasions de partenariats de recherche entre le Palais et des organismes spécialistes en la matière.

« Avec ce nouveau comité d’experts, le Palais confirme son rôle de carrefour de connaissances en mettant en commun les savoirs de spécialistes en développement durable. Nous sommes heureux de collaborer avec les universités à des projets de recherche novateurs qui permettront de positionner le Québec et le Palais comme chefs de file dans ce domaine », s’enthousiasme Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

UNE IMPORTANTE COLLABORATION DES UNIVERSITÉS DE LA PROVINCE

Les représentants des différents établissements universitaires siégeant au comité ont été sélectionnés pour leur rôle stratégique en développement durable :

Serge Beaudoin
Directeur du Groupe de partenariats d’affaires
Université de Sherbrooke

Patrick Cigana
Conseiller en développement durable
Polytechnique Montréal

Eric Duchemin
Professeur associé à l’Institut des sciences de l’environnement
Directeur scientifique du Laboratoire d’agriculture urbaine
Université du Québec à Montréal (UQAM) – AU/LAB

Julien-Pierre Lacombe
Conseiller en développement durable
École de technologie supérieure (ÉTS)

Pierre Lemay
Adjoint au vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé
Université Laval

Nicolas Merveille
Professeur au Département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale et à l’Institut des sciences de l’environnement
Université du Québec à Montréal (UQAM) – ESG UQAM

François Miller
Directeur du Bureau du développement durable
Université McGill

Karine Navilys
Coordonnatrice en développement durable
HEC Montréal

Luc Surprenant
Conseiller en développement durable
Université de Montréal 

Rebecca Tittler
Coordinatrice du Collège Loyola pour la diversité et la durabilité et du Centre de recherche Loyola sur la durabilité
Université Concordia

Claude Villeneuve
Professeur titulaire et directeur de la Chaire en éco-conseil
Université du Québec à Chicoutimi (UQAC)

À ce groupe pourraient s’ajouter de nouveaux membres rattachés à d’autres universités du Québec.

DES ANNONCES MAJEURES EN DÉVELOPPEMENT DURABLE

Ce dévoilement fait suite à la récente adhésion du Palais au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, dont l’un des 17 objectifs pour sauver le monde aborde l’importance de travailler avec des partenaires.

En plus de la mise sur pied de ce comité, le Palais a annoncé en avril dernier la carboneutralité de son immeuble, son soutien à la Bourse du carbone Scol’ERE et à ses actions de sensibilisation dans les écoles primaires montréalaises, son nouveau programme de compensation carbone destiné aux clients qui désirent réduire leur empreinte environnementale ainsi que sa participation à de nouveaux projets de recherche.

« Nous avons le privilège de voir évoluer le monde de demain dans nos murs et avons la ferme intention de continuer de nous développer en valorisant les pratiques durables. Diverses initiatives sont mises en œuvre et ce n’est qu’un début », affirme Christian Ruel, vice-président aux finances et à l’administration et responsable du développement durable au Palais des congrès.

Le Palais des congrès de Montréal s’engage dans le Programme de développement durable des Nations Unies

Carboneutralité de son immeuble — sensibilisation dans les écoles

programme de compensation – prestigieux comité d’experts – partenariats universitaires

Fidèle à son engagement dans le développement durable, le Palais des congrès de Montréal est fier d’annoncer son adhésion au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. La Société entend changer le cours des événements en mettant en place des actions concrètes qui contribueront à réduire son empreinte environnementale et celle de sa clientèle tout en bonifiant son impact social.

Grâce à des partenaires engagés et à une fine compréhension des préoccupations environnementales reliées à son industrie, le Palais confirme son leadership en développement durable et dresse les assises du centre des congrès de demain.

Les 17 objectifs de développement durable établis par les Nations Unies seront au cœur des réflexions, des objectifs et des gestes par lesquels le Palais entend contribuer significativement au changement des comportements, à la sensibilisation des parties prenantes et à la compensation de ses activités. Les initiatives qui seront déployées prochainement s’inscrivent dans ce cadre de références international visant à assurer un avenir meilleur et plus durable pour tous.

« En tant que joueur majeur de l’industrie des congrès, le Palais devient ainsi un acteur de changement par ces actions qui sauront inspirer les autres centres de congrès soucieux d’adopter des pratiques durables, espère Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Le développement durable prend diverses formes et nous pouvons faire la différence. Nous avons la ferme volonté d’adopter de nouvelles pratiques et de valoriser celles qui auront un réel impact pour les générations d’aujourd’hui et de demain. »

LE PALAIS ANNONCE LA CARBONEUTRALITÉ DE SON IMMEUBLE

En plus des efforts quotidiens destinés à réduire au minimum son empreinte écologique, le Palais dévoile aujourd’hui la carboneutralité de son immeuble, devenant l’un des premiers centres de congrès dans les Amériques à prendre cet engagement. Pour y arriver, la Société compense les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux dépenses énergétiques de son immeuble en contribuant à l’aménagement et à la plantation d’arbres sur quatre hectares de la forêt Montmorency de l’Université Laval, la plus grande forêt d’enseignement et de recherche universitaire au monde.

« Il était important pour nous que le Palais devienne carboneutre grâce à une initiative qui a un impact local et le programme élaboré par des chercheurs du Québec affiliés à l’Université Laval répond parfaitement à cette volonté », confie Robert Mercure.

Animée d’une profonde culture de développement durable depuis de nombreuses années, l’Université Laval est reconnue mondialement comme une université leader en la matière. « Nous sommes fiers de devenir le partenaire de carboneutralité du Palais des congrès de Montréal. Ce partenariat innovateur en développement durable est un parfait exemple de la volonté de l’Université d’être présente pour apporter des solutions nouvelles aux enjeux de la société et d’inspirer d’autres organisations et communautés à faire leur part pour les générations futures », souligne Rénald Bergeron, vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé de l’Université Laval.

SENSIBILISATION DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES MONTRÉALAISES

Déterminé à ce que son action soit à la fois locale et pérenne, le Palais annonce également un tout nouveau partenariat avec la Coop FA afin de soutenir la Bourse du carbone Scol’ERE dont l’objectif est de sensibiliser les jeunes des écoles primaires montréalaises à la réalité des changements climatiques, tout en les encourageant à adopter de bonnes pratiques en développement durable.

Par l’entremise de ce programme éprouvé qui compte déjà sur de prestigieux partenaires publics et privés, le Palais contribuera à l’évolution des normes sociales et à l’éducation des générations futures en rendant possible la tenue de 30 ateliers par année qui toucheront 125 élèves et leur famille.

« Une telle marque de confiance du Palais des congrès de Montréal envers la Bourse du carbone Scol'ERE confirme à tous les jeunes et à leur famille de Montréal que leurs engagements écoresponsables sont inspirants et importants dans nos milieux. De surcroît, l’influence du Palais des congrès auprès de la mobilisation croissante du milieu des affaires et événementiel est porteuse d'un fort mouvement liant tous les acteurs de la société autour de l'écoresponsabilité » a déclaré Charles-Hugo Maziade, Directeur de la Bourse Scol’ERE

PALAIS BORÉAL : UN NOUVEAU PROGRAMME DE COMPENSATION CARBONE

Pour réduire toujours plus le bilan écologique des événements qu’il accueille, Palais proposera aux organisateurs de compenser les émissions de GES associées au déplacement et à l’organisation de leur rassemblement en optant pour l’une des trois options suivantes :

  • Bourse du carbone Scol’ERE

Compensation par l’achat de crédits-carbone éducatifsMD finançant des activités de sensibilisation dans les écoles du Québec et dont l’engagement des participants contribue à la de réduction des émissions des GES.

  • Planetair

Compensation par le biais d’un investissement dans des projets certifiés Gold Standard, notamment un projet de reboisement en zones urbaines et semi-urbaines au Québec.

  • Carbone boréal

Compensation par la plantation d’arbres au Québec dans le cadre d’un programme validé et vérifié de recherche universitaire sur le rôle des forêts dans la lutte aux changements climatiques. Une démarche orchestrée par l’Université du Québec à Chicoutimi.

CRÉATION DU COMITÉ INNOVATION EN DÉVELOPPEMENT DURABLE

En raison de sa mission qui consiste à générer d’importantes retombées intellectuelles par le partage des connaissances en ses lieux lors de congrès, le Palais s’inscrit au sein de nombreux réseaux universitaires. Dans une volonté de collaboration et d’échange sur les meilleures pratiques, il a mis sur pied le nouveau comité Innovation en développement durable regroupant des scientifiques et des professionnels du domaine.

Ces experts issus de plusieurs universités de la province auront comme mission de faciliter le partage de connaissances entre le Palais et la recherche en développement durable réalisée dans les établissements de haut savoir tout en identifiant des opportunités de partenariats de recherche entre la Société et le milieu académique.

SOUTIEN À LA RECHERCHE GRÂCE À DES PARTENARIATS UNIVERSITAIRES

Véritable pierre angulaire du savoir et de l’innovation, le Palais s’engage également dans la recherche en annonçant son association avec des universités québécoises, dont l’Université Laval envers qui le soutien contribuera à développer les connaissances sur les meilleures pratiques de gestion forestière pour favoriser la captation du carbone par les puits de carbone forestier.

Ce partenariat s’ajoute à la collaboration gagnante entre le Palais et l’Université du Québec à Montréal et à son association avec AU/Lab qui chapeaute le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais situé sur le toit du centre de congrès depuis 2011. Cette principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec contribue à la réduction des îlots de chaleur tout en permettant la collecte de données scientifiques.

Les Printemps du Palais : une nouvelle initiative pour encourager les Montréalais à vivre le Palais des congrès

Le Palais des congrès de Montréal est fier de dévoiler la programmation de la toute première édition des Printemps du Palais. À partir du 8 avril, les citoyens sont invités à redécouvrir ce lieu iconique qu’est le Palais des congrès. Déterminé à vibrer au rythme de la communauté montréalaise, le Palais présente des œuvres design réalisées par des créateurs d’ici et leur offre une vitrine en les présentant aux 850 000 visiteurs qui sillonnent les espaces du Palais pour assister à l’un des 350 événements tenus durant l’année. Au programme : œuvres éphémères, installations interactives et aménagements publics design, le tout accompagné d’activités saisonnières pour les jeunes et moins jeunes. Réalisée en collaboration avec MASSIVart, cette initiative s’inscrit dans la vision du nouveau président-directeur général du Palais des congrès de Montréal Robert Mercure : devenir un vecteur de la créativité montréalaise et générer des expériences inoubliables !

« Avec les Printemps du Palais, nous invitons les Montréalais à découvrir leur Palais et à vivre des expériences mémorables » s’enthousiasme M. Mercure. « Cette initiative s’inscrit dans la nouvelle vision du Palais et nous permettra de nous distinguer des autres centres de congrès à travers le monde en misant sur l’un des atouts majeurs de la métropole : l’audace des créateurs de Montréal » complète-t-il.

« L’art et le design jouent un rôle important dans la transformation d’espaces publics. Avec la programmation des Printemps du Palais, on offre aux visiteurs locaux comme internationaux une expérience typiquement montréalaise qui reflète l'effervescence créative de la ville. Les manières de faire du business ont changé et, en misant sur l'art et la culture, le Palais se distingue dans son secteur. On est très heureux d’aider Robert Mercure et son équipe à concrétiser la nouvelle vision de ce lieu emblématique de Montréal » indique Philippe Demers, président-directeur général de MASSIVart.

PROGRAMMATION

Une vitrine pour les artistes locaux

L’ours des Galeries du Palais — une œuvre en carton recyclé

Dans un clin d’œil à la faune du Québec, Laurence Vallières, artiste montréalaise connue pour ses sculptures monumentales réalisées en carton de récupération, signe une immense sculpture d’ours réalisée à partir de carton recyclé. L’animal accueille les visiteurs tout en marquant leur imaginaire. Résidant à Montréal, l’artiste affirme elle-même vouloir choquer, faire rire et inspirer.

Lieu : Sortie du métro Place-d’Armes

 

Cannes de sirop d’érable — en l’honneur au temps des sucres

L’artiste montréalais Whatisadam, ou WIA reprend l’esthétique des cannes de sirop d’érable québécoises et en fait de véritables icônes culturelles. Les huit barils massifs qui composent l’installation sont disposés avec humour à l’orée de l’œuvre Nature légère de Claude Cormier, reconnue pour ses arbres roses qui ne produisent toutefois pas la sève nécessaire à la confection du sirop.

Lieu : Hall Place Riopelle

 

RAYON – une imposante structure de rondins

L’œuvre illuminée de l’atelier de design EN TEMPS ET LIEU accueille les visiteurs du Palais et marque leur imaginaire avant même qu’ils aient franchi les portes de l’édifice. Alliant matériaux bruts, techniques traditionnelles et technologie, l’installation est une invitation à se rassembler autour des références culturelles qui rythment nos hivers québécois et l’espoir du printemps qui s’en suit. Bien que l’œuvre soit éphémère, les matériaux qui ont servi à la réaliser profiteront d’une deuxième vie et rappellent la matière première de la province.

Lieu : Au coin de l’avenue Viger Ouest et de la rue Saint-Urbain

 

Art Souterrain : une prolongation du festival au Palais

Le festival d’art contemporain Art Souterrain qui a lieu annuellement dans différents immeubles du centre-ville de Montréal, dont au Palais, se prolonge pour certains artistes exposants ! En effet, dans le cadre des Printemps du Palais, vous pourrez continuer d’apprécier plusieurs œuvres :

 

Des événements aux couleurs et saveurs d'ici

Le temps des sucres au Palais

Venez déguster de la tire sur la neige comme si vous étiez à la cabane à sucre ! Jusqu’au 13 avril, 350 bâtons de tire sur neige par jour seront distribués gratuitement aux visiteurs du Palais. Après la limite quotidienne atteinte, la dégustation sera au coût de 2 $. Du mercredi au vendredi de 11 h à 20 h et de 11 h à 17 h en fin de semaine.

Lieu : Hall Place Riopelle

 

Les Foulées au Palais

Attachez bien vos espadrilles parce qu’avec l’arrivée du printemps, le Palais et Cardio Plein air vous aident à retrouver la forme avec des séances de cardio-jogging qui traversent le centre de congrès et vous le font découvrir sous un nouveau jour. Deux types d’entraînement sont disponibles gratuitement. Au total, huit séances d’entraînement de 45 minutes sur l’heure du dîner sont proposées aux groupes limités à 35 participants. Réservez votre place rapidement. Pour plus de détails, rendez-vous ici.

 

Les minutes du Palais

L’ONF et Tourisme Montréal prennent d’assaut des écrans du Palais avec une série de courts-métrages et de vidéos qui feront, tous à leur façon, rayonner les attraits de la ville et la culture québécoise. Nos visiteurs internationaux auront donc un aperçu des merveilles que leur réserve la métropole alors que les Montréalais y découvriront leur ville sous un angle différent.

 

Place au design!

L’Îlot vert, un espace de travail collaboratif

Reconnue pour le succès de son espace de « coworking » extérieur dans le Mile End, l’équipe dAire Commune signe l’aménagement de l’Îlot vert, une zone design dédiée à l’échange d’idées et à la collaboration. Vous avez une réunion d’importance avec un client ou encore une séance de remue-méninges entre collègues ? Cette oasis de travail, composée d’une table balançoire conçue et fabriquée sur mesure avec des prises électriques et d’une aire de détente, est ce qu’il vous faut !

Lieu : Hall Place Riopelle

 

Mobilier détente contemporain

Inviter le public à prendre le temps de se reposer et à passer un moment de qualité en bonne compagnie, voici la mission du mobilier conçu par la firme de design MACHINE qui a imaginé la nouvelle zone détente du Palais. Que ce soit de façon plus solitaire ou en groupe, chaque petit habitacle coloré se déplace et se déploie facilement dans ce vaste espace, afin de créer des zones de détente et de rencontres.

Lieu : Hall Viger

 

Tables de ping-pong stimulantes

Venez affronter vos amis et collègues à nos tables de ping-pong d’un jaune éclatant pour réveiller l’enfant en vous ! Ces ajouts créés sur mesure par l’atelier de création Labodeco viendront dynamiser la prochaine pause-café.

Lieu : Hall Place Riopelle / Passage Jeanne-Mance

 

Installations interactives qui provoquent les interactions

Bornes de chargement sportives

Afin d’encourager un mode de vie actif et de répondre à la crainte universelle de manquer de batteries, les bornes de chargement sportives conçues par l’équipe montréalaise de DIX au carré vous offrent de pédaler pour que votre appareil mobile fasse le plein d’énergie !

Lieu : Hall Viger

 

Pianos publics à signature montréalaise

Que ce soit pour apprécier les mélodies des musiciens de passage ou faire étalage de votre talent musical, vous trouverez votre compte avec les pianos publics du Palais. Personnalisés par des artistes d’ici tels que La Charbonne, Cyndie Belhumeur et Maylee Keo, ils sauront ajouter une touche d’ambiance à nos espaces.

Lieu : À différents endroits dans la galerie commerciale

 

Bibliothèques libre-service inspirantes

Montréal est une ville de savoir et le Palais est un lieu d’échanges et de découvertes. Dans un système éprouvé d’un livre emprunté pour un livre donné, nos deux bibliothèques libre-service créées sur mesure pour le Palais par Labodeco vivront au rythme des passions de nos visiteurs en provenance des quatre coins du monde.

Lieu : Sortie de la station de métro Place-d’Armes / Hall Place Riopelle

 

La programmation peut être consultée à l’adresse suivante : https://congresmtl.com/printemps/

Le Palais des congrès de Montréal devient Grand partenaire de l’incubateur d’innovations en tourisme MT Lab

Le Palais des congrès de Montréal est fier d’annoncer qu’il est maintenant un Grand partenaire du MT Lab, le premier incubateur d’innovations en tourisme, culture et divertissement en Amérique du Nord. Dans le cadre de cette association, le Palais travaillera avec des « start-up » montréalaises pour développer le centre des congrès de l’avenir. Par son rôle actif auprès d’entreprises émergentes, le Palais stimulera l’innovation dans son industrie et bénéficiera de l’expertise d’entrepreneurs montréalais pour développer des expériences inoubliables pour les participants aux événements, notamment en utilisant la technologie et en sollicitant les différents sens.

« Montréal est une ville d’innovation qui déborde de talents. Le Palais a un rôle à jouer dans l’écosystème créatif de la métropole et nous sommes convaincus que de jeunes entreprises d’ici peuvent faire une différence dans le développement de notre industrie », confie Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. « Nous avons la possibilité de leur offrir une visibilité internationale incroyable et cette vitrine nous permettra du même coup d’offrir une expérience événementielle hors du commun », ajoute-t-il.

D’ici le 15 mars, les entreprises émergentes du Québec peuvent soumettre leur candidature pour se joindre à la troisième cohorte du MT Lab et ainsi avoir l’occasion de collaborer avec le Palais pour révolutionner l’industrie touristique. Le programme d’incubation dure un an et permet aux entrepreneurs de proposer des solutions ingénieuses à des enjeux concrets identifiés par le Palais et les partenaires du MT Lab.

« En devenant le Grand partenaire du MT Lab, le Palais confirme sa place de leader dans l’écosystème d’innovation montréalais. Notre mission est d’accélérer la rencontre entre la petite et la grande entreprise afin d’expérimenter les solutions des entrepreneurs d’ici et de les propulser sur le marché. La collaboration avec le Palais ouvre pour les start-up tout un pan du tourisme d’affaires comme lieu d’innovation », estime Martin Lessard, directeur général du MT Lab.

Le Palais des congrès rejoint ainsi son partenaire Tourisme Montréal dans la création de valeur pour son industrie en offrant une vitrine à ces entrepreneurs montréalais prometteurs tout en contribuant au développement de solutions créatives aux enjeux du tourisme d’affaires.

« Tourisme Montréal tient à souligner le virage innovation entrepris par le Palais des congrès de Montréal et sa collaboration active avec l’écosystème de l’incubateur MT Lab. Le tourisme d’affaires est un secteur important de l’industrie touristique montréalaise et le leadership du Palais permettra de rendre notre destination plus compétitive » a déclaré Pierre Bellerose, vice-président à Tourisme Montréal et président du Conseil du MT Lab.

 

Une nouvelle vision se définit au Palais

Ces partenariats s’inscrivent dans une série d’actions qui expriment concrètement l’élan de la nouvelle vision du Palais. Montréal est reconnue mondialement pour son dynamisme et sa joie de vivre, elle est un véritable terreau fertile pour l’innovation. Le Palais participera activement à cette effervescence en devenant un véritable vecteur de la créativité montréalaise. Cette volonté s’appuie sur quatre piliers qui guideront les projets à venir :

  • Vibrer au rythme de la communauté montréalaise.
  • Offrir une vitrine pour les scientifiques et les créateurs d’ici.
  • Faire vivre aux visiteurs des expériences hautes en couleur.
  • Être au cœur du développement du centre des congrès de demain.

Pour en savoir plus sur la nouvelle vision, cliquez ici

Le Palais des congrès de Montréal redéfinit sa vision

Le Palais des congrès de Montréal a récemment dévoilé les quatre piliers qui soutiennent sa nouvelle vision : devenir un vecteur de la créativité montréalaise. Cette volonté se traduira par des projets novateurs qui verront le jour dans les semaines à venir. Ils profiteront aux Montréalais tout comme aux congressistes et visiteurs du Palais en provenance du monde entier.

« Le Palais des congrès de Montréal est au cœur d’une ville reconnue mondialement pour son dynamisme et sa créativité. Des milliers de visiteurs internationaux découvrent la métropole par nos espaces et nous avons la ferme intention de leur faire découvrir le savoir-faire des gens d’ici, un savoir-faire à l’image de la réputation de la métropole », explique Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

Le Palais des congrès fera une place au futur en proposant des expériences uniques qui ne laisseront aucun participant indifférent. Ces réalisations rendues possibles grâce aux spécialistes montréalais laisseront des souvenirs inoubliables aux visiteurs à la recherche d’activités et d’expériences uniques lors de leur passage.

Cette nouvelle vision contribuera à confirmer le leadership du Palais dans l’industrie. Elle permettra du même coup de positionner la métropole et le Palais parmi les lieux incontournables où tenir son événement d’envergure.

 

Les quatre piliers de la nouvelle vision du Palais se résument ainsi :

1) Vibrer au rythme de la communauté montréalaise

Le Palais invitera les Montréalais à s’approprier ce lieu iconique au cœur de la métropole. Les différentes initiatives qui seront annoncées permettront de faire rêver les citoyens et de développer leur fierté envers ce lieu rassembleur. Dès la fin mars, ils découvriront une nouvelle facette animée de leur Palais.

2) Offrir une vitrine pour les scientifiques et les créateurs d’ici

La ville est forte de secteurs qui font sa renommée dans le monde; le Palais a choisi de jouer un rôle important dans leur rayonnement et mettra en valeur les talents inouïs qui s’épanouissent dans la métropole.

3) Faire vivre aux visiteurs des expériences hautes en couleur

La capacité de générer des émotions et d’offrir des expériences technologiques inoubliables aux congressistes et participants aux événements devient une priorité pour les grandes associations à la recherche d’une ville où tenir leur prochain congrès. Montréal est une destination qui marque les esprits et le Palais contribuera à laisser des souvenirs inoubliables aux événements qu’il accueille.

4) Être au cœur du développement du centre des congrès de demain

Inspirer le monde par les meilleures pratiques et établir les standards de demain, un défi que le Palais se promet bien de relever pour que Montréal reste la ville qui accueille le plus d’événements internationaux dans les Amériques (UAI 2017).

 

Cette vision ambitieuse se définira graduellement grâce à la collaboration des principaux acteurs de l’industrie et à l’expertise locale. « Nos partenaires sont unanimes : cette vision reflète la direction que doit prendre le Palais pour rester concurrentiel et se démarquer à l’international. Le succès de notre transformation réside dans les alliances que nous créerons avec des partenaires locaux qui ont comme objectif de faire briller la métropole et ses créateurs œuvrant dans différents domaines », conclut Robert Mercure.

 

Plus de 8 000 infirmières et infirmiers des quatre coins du monde attendus au Palais des congrès de Montréal en 2023

Le Palais des congrès de Montréal accueillera le congrès du Conseil international des infirmières (CII) et plus de 8 000 spécialistes des soins infirmiers du 1er au 5 juillet 2023. La présence de ces professionnels en provenance de tous les continents générera des retombées économiques estimées à près de 21,4 M$ pour la métropole et le Québec, ce qui correspond à 22 400 nuitées dans les hôtels du Grand Montréal.

« Le secteur des sciences de la vie attire près de 40 % des congrès accueillis au Palais, et cet événement d’envergure traduit bien l’expertise en santé qu’ont su développer les différentes institutions spécialisées de la ville au fil du temps » mentionne Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. « Nous sommes très fiers et honorés d’accueillir ce congrès qui fera rayonner notre ville à l’international tout en générant d’importantes retombées intellectuelles grâce au partage des connaissances » ajoute-t-il.

Selon Tourisme Montréal, la tenue d’un tel congrès d’envergure internationale est une excellente nouvelle pour Montréal! « La synergie et le travail d’équipe de l’ensemble des partenaires ont mené à ce succès. L’équipe du Conseil international des infirmières peut compter sur notre entière collaboration pour assurer le succès de leur événement, en plus d’offrir une expérience de séjour des plus mémorables aux délégués dans notre métropole! » affirme Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

Le fruit d’une collaboration exemplaire

Effectivement, la confirmation de cet événement majeur a été rendue possible grâce à la précieuse collaboration entre les équipes du Palais des congrès, de Tourisme Montréal et de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, soutenue par l’engagement indéfectible de :

  • Nancy Feely, codirectrice du Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec et professeure adjointe à l’École des sciences infirmières de l’Université McGill;
  • Sylvie Cossette, codirectrice du Réseau de recherche en interventions en sciences infirmières du Québec et professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal;
  • Jacinthe Pepin, professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal.

Mesdames Feely, Cossette et Pepin ont su faire une différence notable dans la confirmation de ce prestigieux événement international.

Montréal, plaque tournante de la profession infirmière en Occident

Montréal est une destination de premier choix pour le congrès bisannuel du CII. Avec comme cofondatrice Jeanne Mance, première infirmière laïque en Amérique, la métropole est riche d’une histoire déterminante pour la communauté infirmière.

La métropole est d’ailleurs première au Canada pour le nombre de centres de recherche et pour les montants engagés en recherche universitaire. Plus de 10 milliards de dollars ont aussi été investis récemment dans des infrastructures de pointe comme des centres de recherche et de nouveaux hôpitaux (Montréal International). L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec est le plus imposant de la province avec plus de 75 000 membres (Office des professions du Québec).

« Montréal est l’une des villes les plus captivantes à visiter dans le monde, en plus d’être un foyer d’excellence en pratique infirmière clinique, en sciences, en enseignement et en leadership pour nos collègues en soins infirmiers et pour les étudiants en sciences infirmières à l’échelle mondiale », déclare Claire Betker, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada

Le Canada a accueilli ce congrès d’envergure à trois reprises depuis la création du CII, dont la dernière visite remonte à 1997.

À propos du Palais des congrès de Montréal

Détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal a pour mission de solliciter et d’accueillir des congrès, des expositions, des conférences, des réunions et d'autres événements. Fort d’une équipe créative qui obtient un taux de satisfaction de la clientèle se situant au 2e rang mondial, il génère d’importantes recettes touristiques et intellectuelles pour la métropole et le Québec tout en contribuant au rayonnement international de Montréal, la ville qui accueille le plus d'événements internationaux dans les Amériques. Pour en savoir plus, visitez congresmtl.com.

À propos de Tourisme Montréal

Tourisme Montréal est un organisme privé sans but lucratif qui a pour mission de positionner la métropole parmi les destinations de calibre international auprès des différents marchés du tourisme d’agrément et d’affaires. À ce titre, l’organisme pilote le déploiement de stratégies d’accueil innovantes tournées vers un double objectif : assurer une expérience de qualité aux visiteurs et maximiser les retombées économiques du tourisme. Fédérant plus de 900 entreprises œuvrant directement ou indirectement dans l’industrie du tourisme, Tourisme Montréal joue un rôle prépondérant dans la gestion et le développement de l’offre touristique montréalaise, ce qui l’amène à se prononcer sur les enjeux du développement économique, urbain et culturel de la métropole. En 2019, Tourisme Montréal célèbre le 100e anniversaire de sa fondation. Pour plus d’information, visitez le site www.mtl.org.

La plus imposante exposition publique du Québec ouvre ses portes au Palais des congrès de Montréal

Le Salon International de l’Auto de Montréal, la plus imposante exposition publique de la province, s’installe au Palais des congrès de Montréal du 18 au 27 janvier prochain. Près de 200 000 visiteurs sont attendus pour cette édition où la mobilité électrique sera à l’honneur.

« C’est une fierté de pouvoir accueillir l’événement automobile le plus visité au Québec dans nos espaces parfaitement conçus pour recevoir ce type d’exposition d’envergure », s’enthousiasme Robert Mercure, président‑directeur général du Palais des congrès de Montréal. « Nous sommes honorés d’être une vitrine du savoir-faire des spécialistes automobiles de la métropole tout en permettant aux passionnés de se familiariser avec les options écologiques sur le marché », poursuit-il.

Un événement comme le Salon de l’Auto nécessite la quasi-totalité des espaces du Palais et comporte des défis logistiques intéressants. Durant le montage de l’événement, les équipes du Salon et du Palais doivent coordonner le déplacement de plus de 425 véhicules lourds aux 15 quais de chargement afin de recevoir le matériel des manufacturiers automobiles et des exposants, sans compter les 500 voitures et véhicules attendus au grand plaisir des visiteurs. Cette logistique s’ajuste et s’améliore à chaque édition du Salon depuis 2002. Les installations polyvalentes du Palais sont idéales pour cette exposition publique, puisqu’elles permettent le montage de kiosques d’envergure. D’ailleurs, plus de 700 points d’accrochage seront nécessaires pour suspendre les structures et les décors imposants!

Les différentes activités de montage des infrastructures nécessaires pour le Salon de l’auto débutent dès le 7 janvier pour se terminer le 30 janvier.

Un Salon électrisant!

Avis aux passionnés, cette 76e édition du Salon de l’Auto propose un nombre record de 42 voitures électriques exposées dans les différents espaces.

Autre nouveauté cette année : Le Générateur, une zone dédiée à la mobilité électrique, permettra aux visiteurs de se familiariser avec des produits et services de l’offre électrique.

Au sein de cet espace, sur la scène Hydro-Québec, un riche programme de conférences grand public est prévu et traitera de différents aspects de la mobilité électrique. Les visiteurs du Salon de l’Auto pourront assister gratuitement aux conférences scientifiques grand public du Centre Délic ainsi que de FLO, de CAA-Québec et d’Équiterre.

Une édition sous le signe de l’innovation

Plusieurs nouveautés se sont greffées à cette édition du Salon de l’Auto, dont la mystérieuse Boîte Noire, une salle prestigieuse dans laquelle les visiteurs pourront contempler deux des trois voitures les plus rapides au monde ainsi qu’une voiture exotique entièrement conçue au Québec. Le Garage, une version revisitée de la Zone Performance, ouvrira également ses portes aux adeptes de voitures modifiées.

Le programme complet est présenté sur le site du Salon de l’Auto de Montréal :
https://www.salonautomontreal.com.

Le Palais, accessible et pratique

Situé au cœur du centre-ville, le Palais des congrès est facile d’accès en voiture, en transport en commun ou à pied, notamment par son lien direct avec le métro et le réseau piétonnier de la ville. Le stationnement du Palais situé à l’angle des rues Chenneville et Viger permet d’accéder à l’exposition sans devoir sortir à l’extérieur, et des bornes de recharge publiques sont disponibles à proximité de l’établissement pour les propriétaires de voitures électriques. Les visiteurs du Salon de l’Auto pourront également découvrir les produits et services offerts en tout temps aux Galeries du Palais.

Le Palais des congrès de Montréal inaugure la première Table ronde de l’industrie des congrès

Le Palais des congrès de Montréal a mis sur pied la toute première Table ronde de l’industrie des congrès à Montréal. L’événement du 11 décembre dernier réunissait des directeurs généraux et des directeurs des ventes et du marketing d’hôtels membres de l’Association des hôtels du Grand Montréal (AHGM) de même que des gestionnaires de Tourisme Montréal et du Palais des congrès de Montréal.

Ces acteurs économiques de premier plan de l’industrie du tourisme d’affaires ont partagé des données et réfléchi à de nouvelles avenues de collaboration pour permettre à Montréal de poursuivre sa croissance par l’accueil de congrès d’envergure.

« Face à la concurrence grandissante sur le marché des congrès, il est essentiel de collaborer étroitement avec tous nos partenaires de l’industrie pour confirmer la venue de plus en plus d’événements d’envergure. Non seulement ces congrès génèrent d’importantes retombées économiques et intellectuelles pour la métropole et le Québec, mais ils font rayonner les grands secteurs de notre économie et de nos universités », explique Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. « L’excellence de l’offre hôtelière montréalaise, l’excellente réputation de l’Office de tourisme et la qualité de l’offre et du service à la clientèle du Palais sont des atouts de grande valeur pour Montréal. Nous avons la ferme intention de poursuivre le travail de développement », poursuit-il.

Après s’être fait expliquer les tenants et aboutissants du modèle d’affaires du Palais et avoir pris connaissance de statistiques clés sur la confirmation de congrès internationaux, américains et canadiens, les participants ont été invités à partager leurs idées sur les façons de faire rayonner Montréal et de la rendre encore attirante au sein du marché des congrès.

« Nous sommes heureux que l’expertise des hôteliers de Montréal soit sollicitée et reconnue dans l’élaboration de stratégies pour faire de la ville une destination d’affaires encore plus importante », s’est réjouie Eve Paré, présidente-directrice générale de l’Association des hôtels du Grand Montréal. « Faire preuve d’unité est primordial pour assurer la compétitivité de la métropole à l’international », complète-t-elle.

« Tourisme Montréal est fière d'avoir collaboré à cette première table ronde et assure son engagement face à son succès. Lors de cette rencontre, il a été démontré que la transparence et la collaboration sont d’excellentes qualités qui rassemblent les partenaires touristiques. Nous avons tous un rôle à jouer dans le positionnement de Montréal et de son Palais des congrès en tête de liste pour tenir les congrès et événements d’envergures. », a affirmé Mylène Gagnon, Vice-présidente, Ventes et Services aux congrès de Tourisme Montréal.

Place au nouveau Comité Montréal Destination Affaires

Poursuivant la volonté de coordonner les efforts collectifs et d’assurer le déploiement d’actions concrètes pour stimuler le tourisme d’affaires dans la métropole, un nouveau comité appelé Montréal Destination Affaires a également vu le jour. Composé de représentants des plus grands hôtels de Montréal et d’intervenants de l’industrie comme le Palais des congrès de Montréal et Tourisme Montréal, ce comité tiendra des rencontres trimestrielles et permettra à tous de faire front commun pour favoriser la tenue d’événements d’envergure à Montréal.

Une rencontre qui reflète la nouvelle vision du Palais

Formule gagnante facilitant le partage d’informations, la Table ronde de l’industrie des congrès promet de devenir un rendez-vous pour l’industrie. Cette volonté de travailler étroitement avec la communauté montréalaise s’ancre dans la nouvelle vision du Palais de demain de M. Robert Mercure, dont les participants à l’événement du 11 décembre dernier ont pu prendre connaissance. Déterminé à devenir un vecteur de la créativité montréalaise, le Palais des congrès souhaite devenir une vitrine pour les scientifiques et les créatifs d’ici tout en permettant aux Montréalaises et aux Montréalais de se réapproprier le lieu. Le nouveau président-directeur général et son équipe travaillent avec enthousiasme à développer de nouvelles avenues qui contribueront à positionner le Palais au cœur du développement du centre des congrès de l’avenir.