Une campagne marketing du Palais des congrès de Montréal s’illustre à l’international

L'industrie mondiale des réunions et des congrès a reconnu le travail du Palais des congrès de Montréal en lui décernant un prestigieux prix à l’occasion des Meeting Industry Marketing Awards (MIMA) présentés récemment à Londres. C’est la campagne de marketing relationnel et de communication « Numbers 1-5-52 », destinée au marché des congrès internationaux, américains et nationaux, qui a remporté les honneurs dans la catégorie Meilleure campagne intégrée de marketing (Best Integrated Marketing Campaign). Le Palais avait également été retenu comme finaliste dans les catégories Meilleure utilisation du budget et Équipe marketing de l’année.

« Nos stratégies d’approche sont caractérisées par un volet promotionnel qui ne laissent personne indifférent et nous sommes honorés de cette reconnaissance internationale qui l’exprime bien. Nous avons un magnifique centre de congrès et une ville vibrante reconnue pour son dynamisme et sa créativité et c’est notre devoir de leur offrir une vitrine optimale », affirme Chrystine Loriaux, directrice du marketing et des communications du Palais des congrès de Montréal. « Cette campagne déclinée sur plus d’un marché géographique nous a permis de passer trois messages essentiels auprès de notre clientèle potentielle à la recherche d’un lieu pour la tenue de leur prochain congrès », conclut-elle.

campagne-trophee

1-5-52 : trois chiffres qui en disent long
Cette campagne de marketing relationnel a été déployée par le Palais sur les marchés des congrès internationaux, américains et canadiens et a permis de cibler les associations qui prendront sous peu une décision quant à la ville qui accueillera leur prochain événement d’envergure. Avec un budget de campagne limité, le Palais souhaitait attirer l’attention des décideurs avec un message et un design créatifs pour s’assurer que Montréal et son principal centre de congrès aient une place de choix sur la courte liste des destinations envisagées. La campagne s’est articulée autour de trois grandes données incontestables, des chiffres qui contribuent au positionnement de Montréal dans l’industrie des congrès, soit :

  • 1 : Montréal est la première ville dans les Amériques pour l’accueil d’événements internationaux (selon l’International Union of Associations);
  • 5 : La destination détient ce titre pour la cinquième année consécutive (2011 à 2015);
  • 52 : Montréal accueille 52 % de tous les événements internationaux organisés dans les métropoles canadiennes.

La campagne « Numbers 1-5-52 » a été réalisée grâce à la collaboration des équipes du marketing et communications, du développement des affaires, de la recherche et de l'agence Samarkand Design+Communication.

Une année riche en reconnaissance
Récemment, le magazine spécialisé Meetings + Incentive Travel annonçait les lauréats de ses Readers’ Choice Awards. Le Palais des congrès y était à l’honneur en remportant une mention honorable dans la catégorie Best Venue – Central Canada. Tourisme Montréal, partenaire du Palais, figurait également parmi les favoris des lecteurs avec une mention honorable dans la catégorie Best Destination Marketing Organization. Ces reconnaissances du Palais s’ajoutent au AIPC Innovation Award reçu plus tôt cette année pour le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais; un prestigieux prix international remis par l’Association internationale des palais de congrès (AIPC).

Trois chercheurs récompensés pour leur implication dans un congrès scientifique international

À l’occasion de leur forum d’échange annuel, le Palais des congrès de Montréal, les Fonds de recherche du Québec (FRQ) et le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, ont dévoilé les récipiendaires des Prix Club des Ambassadeurs du Palais des congrès de Montréal – Fonds de recherche du Québec, qui reconnaissent le travail de chercheurs s’étant investis dans l’organisation de congrès scientifiques internationaux. Les trois prix de 10 000 $ ont été décernés à :

  • Pierre Giovenazzo de l’Université Laval
    46th Apimondia International Apicultural Congress 2019
    8 000 délégués et 20,5 M$ en recettes touristiques
  • Fiona Darbyshire de l’UQÀM
    27th IUGG General Assembly 2019 - International Union of Geodesy and Geophysics
    4 000 délégués et 16,3 M$ en recettes touristiques
  • Philippe Archambault de l’Université Laval
    World Conference on Marine Biodiversity
    800 délégués et 1,5 M$ en recettes touristiques

recipiendaires

Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, avec Philippe Archambault, Fiona Darbyshire, Pierre Giovenazzo et Hany Moustapha, président du Club des Ambassadeurs.

« La confirmation et l’accueil de congrès d’envergure permettent de générer d’importantes retombées intellectuelles en plus de contribuer au rayonnement de la science et des sommités qui sont associées aux événements. Montréal accueille plus de congrès internationaux que toute autre ville nord-américaine et le Palais est fier de participer activement au développement de candidatures afin de soutenir ces professionnels qui souhaitent accueillir leurs pairs à Montréal », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, une société du gouvernement du Québec.

« Les congrès sont un élément important de la communication scientifique réalisée par les chercheurs. Ils permettent de discuter entre pairs des avancées dans un domaine, mais ils peuvent aussi être l’occasion de mieux faire connaître un champ disciplinaire et les résultats de la recherche à l’extérieur du milieu académique, vers le grand public. Aux Fonds de recherche du Québec, on entend poursuivre nos efforts pour soutenir les chercheurs qui prennent cette voie », assure Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec.

Placé sous le thème Communiquer la science en 2017 : défis et perspectives, la troisième édition du forum a réuni plus de 100 chercheurs, gestionnaires de centres de recherche, administrateurs universitaires et membres du Club des Ambassadeurs dans des échanges et des ateliers dynamiques visant à faire ressortir les actions possibles en matière de communication scientifique. Le forum est organisé conjointement par le Palais des congrès de Montréal et les Fonds de recherche du Québec dans le cadre d’une entente de partenariat développée depuis 2014.

Le Palais des congrès de Montréal et James Clark de l’Université McGill confirment un important congrès en intelligence artificielle

Grâce au travail et à la détermination de James J. Clark, professeur au département de génie électrique et informatique de l’Université McGill et directeur de son Centre for Intelligent Machines, et de Marc-André Gemme de l’équipe du développement des affaires du Palais des congrès de Montréal, 6000 délégués de l’International Conference on Computer Vision (ICCV) de l’IEEE Computer Society convergeront vers Montréal en octobre 2021. Avec 16 800 nuitées prévues dans les hôtels montréalais, ce congrès international d’envergure générera des recettes touristiques estimées à 12,7 M$ pour Montréal et le Québec. Cet événement technologique d’envergure est le 3e congrès associé à l’intelligence artificielle (IA) confirmé par le Palais des congrès au cours des 3 derniers mois seulement, une nouvelle qui confirme l’expertise et le positionnement mondial de la métropole en la matière.

ProfClark_02Fier du résultat obtenu après plus d’un an de travail, le professeur Clark mentionnait : « Cette candidature témoigne de l’importance de bien exprimer la plus-value de choisir Montréal pour la tenue de cet événement mondial. J’en profite d’ailleurs pour remercier Marc-André Gemme qui a activement participé à la confirmation de ce congrès en parlant et en convainquant plusieurs participants et électeurs. C’est avec enthousiasme que je continuerai de travailler avec l’équipe du Palais pour les 4 prochaines années afin d’offrir un congrès de grande qualité. Montréal est reconnue pour son expertise de pointe en technologie et la métropole saura profiter de ces échanges qui contribueront à mettre en valeur le dynamisme de son industrie de l’IA et l’excellence de ses centres de recherche ». L’équipe du Palais des congrès de Montréal et de Tourisme Montréal continueront de le soutenir, ainsi que son comité local, dans la planification, la promotion et la réalisation du congrès.

Un solide comité de sommités
L’élément incontournable qui a fait pencher la balance en faveur de Montréal est sans contredit la qualité du comité mis sur pied par le professeur Clark, dont la présence a su convaincre les délégués de choisir Montréal. Ceci démontre l’importance de la richesse du programme scientifique dans un congrès dans cette branche spécialisée qu’est la vision par ordinateur (computer vision).

« Montréal accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord et l’intelligence artificielle est une composante de plusieurs grands congrès tournés vers l’avenir. Nous sommes privilégiés d’accueillir ces spécialistes mondiaux et de participer activement à les rassembler au cœur de notre métropole, ce qui contribue à générer d’importantes retombées intellectuelles pour notre ville et province », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Cette candidature a été rendue possible grâce à l’appui de plusieurs partenaires, incluant le soutien financier de Tourisme Montréal.

Métropole réputée en IA et TIC
Avec des conférenciers de renommée mondiale, sommités et centres de recherche de pointe, Montréal est un terreau fertile parfait pour développer une programmation scientifique et professionnelle de choix pour les délégués de l’ICCV. En effet, la grande région montréalaise profite du soutien de quatre universités et compte plusieurs centres de recherche fondamentale et appliquée sur la vision par ordinateur et l'apprentissage automatique et forme la prochaine génération d’ingénieurs et de scientifiques de la vision. Parmi ceux-ci, on retrouve le Centre for Intelligent Machines de l’Université McGill, un groupe de recherche interdépartemental fondé en 1985 pour faciliter et promouvoir la recherche sur les systèmes intelligents. La métropole compte également sur l’expertise réputée de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) et l’Institut de valorisation des données (Ivado) de l’Université de Montréal, le Laboratoire d’imagerie, de vision et d’intelligence artificielle (LIVIA) de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), le Centre for Pattern Recognition and Machine Intelligence (CENPARMI) de l’Université Concordia et le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM).

Ville de congrès
Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord, selon le classement publié par l’International Congress and Convention Association. Finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC) et détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des sommités de différents secteurs et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.

Montréal s’affiche comme un joueur majeur en intelligence artificielle en accueillant deux congrès au Palais des congrès de Montréal

Le Palais des congrès de Montréal confirme la tenue de deux congrès en intelligence artificielle (IA) et exprime ainsi le dynamisme de la métropole dans le développement de ce domaine scientifique. Le 30th International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI) se tiendra en 2021 et regroupera près de 3000 spécialistes venus des quatre coins du monde. Au total, ces congressistes réserveront près de 8400 nuitées dans les hôtels de Montréal et généreront plus de 4,5 millions de dollars en recettes touristiques pour le Québec.

Cette candidature internationale, coordonnée par Marie-France Polidori de l’équipe du développement des affaires du Palais de congrès de Montréal, a été confirmée lors du congrès 2017 tenu à Melbourne en août dernier. Le soutien remarquable de mesdames Joëlle Pineau et Doina Precup a été déterminant dans la confirmation de cet événement d’envergure rendu possible grâce à l’engagement du comité organisateur composé de représentants de l’Université du Québec à Montréal, l’Université McGill – incluant le professeur Gregory Dudek, membre du Club des Ambassadeurs – l’Université de Montréal, HEC Montréal, Polytechnique, l’Université Concordia et à la participation financière de Tourisme Montréal.

pineauPrecup

Des expertes reconnues
Mme Joëlle Pineau est professeure de sciences informatiques à l’Université McGill, spécialiste de la robotique et de l'apprentissage automatique « machine learning  ». Le premier ministre Trudeau annonçait récemment qu’elle dirigera le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook à Montréal. Mme Doina Precup est professeure de sciences informatiques à l’Université McGill et dirigera le bureau de DeepMind à Montréal, un leader de l'IA racheté par Google en 2014.

Un nouveau congrès novateur voit le jour
Déterminés à positionner le Québec comme une plaque tournante en IA, et en lien avec leurs missions respectives, l’Université de Montréal, les Fonds de recherche du Québec et le Palais des congrès de Montréal ont choisi de travailler ensemble afin de créer le nouveau Forum sur le développement responsable de l’intelligence artificielle qui aura lieu les 2 et 3 novembre prochain au Palais. En rassemblant des experts des sciences pures, humaines et sociales, le Forum sera l’occasion de réfléchir sur le développement éthique et socialement responsable de l’intelligence artificielle.

Des sommités attendues
Parmi les têtes d’affiche de l’événement, notons Yoshua Bengio, chef de file mondial de l’apprentissage profond (Deep Learning), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les algorithmes d'apprentissage statistique et auteur de trois livres et de plus de 300 publications scientifiques, Joëlle Pineau, Yochai Benkler, titulaire de la Chaire Berkman de droit des entreprises au Harvard Law School, Hugo Larochelle, chercheur chez Google Brain, et Bryn Williams-Jones, directeur des Programmes de bioéthique de l’École de santé publique de l’Université de Montréal.

En marge du congrès, de grands principes seront établis et composeront la nouvelle claration de Montréal sur l’éthique du développement de l’IA.

« Montréal accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord et l’intelligence artificielle est une composante de plusieurs grands congrès tournés vers l’avenir. Nous sommes privilégiés d’accueillir ces spécialistes mondiaux et de participer activement à les rassembler au cœur de notre métropole, ce qui contribue à générer d’importantes retombées intellectuelles pour notre ville et province », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

Ville de congrès
Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord, selon le classement publié par l’International Congress and Convention Association. Finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC) et détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des sommités de différents secteurs et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.

Le Palais des congrès de Montréal remporte un prestigieux prix international en innovation pour son Laboratoire d’agriculture urbaine

Le Palais des congrès de Montréal a remporté le prestigieux AIPC Innovation Award remis le 4 juillet 2017 à l’occasion de la conférence annuelle de l’Association internationale des palais de congrès (AIPC) tenue à Sydney en Australie. C’est l’innovation en développement durable que représente le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès qui s’est démarquée parmi les 16 projets d’envergure présentés par les centres de congrès finalistes. « Nous sommes fiers d’assurer un rôle de chef de file en développement durable dans l’industrie par des actions concrètes. En déployant le Laboratoire d’agriculture urbaine avec des partenaires comme le Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AU/LAB) et la Ligne Verte, le Palais permet l’expérimentation de nouvelles technologies et techniques d’agriculture urbaine sur nos toits tout en réduisant les îlots de chaleur au centre-ville », a déclaré Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

L’AIPC Innovation Award vise à reconnaître l’excellence dans la gestion des centres de congrès en mettant en valeur des initiatives qui représentent l'innovation; soit le développement d'une approche nouvelle, plus créative ou plus efficace dans tout aspect de la gestion, des opérations ou du marketing d’un centre de congrès. Le Palais des congrès a reçu le grand prix accordé par le comité de sélection, alors que le Cairns Convention Center a remporté le prix du public pour son article promotionnel fait d’acier récupéré lors du remplacement de sa toiture.

DD48RS9UIAAN-77.jpg large
Raymond Larivée (à droite), président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, à la remise de prix tenue à l’occasion de la conférence annuelle de l’AIPC, le 4 juillet à Sydney en Australie.

« Nous possédons une immense superficie de toit au cœur de la ville et étions conscients qu’en travaillant avec des spécialistes en environnement, nous pouvions contribuer positivement à valoriser cet espace. Scientifiques, ingénieurs, horticulteurs, apiculteurs, gestionnaires, plusieurs spécialistes ont su travailler ensemble avec l’équipe de la direction de l’Immeuble du Palais afin de réaliser ce projet qui saura inspirer d’autres propriétaires immobiliers », mentionne Chrystine Loriaux, directrice du Marketing et des Communications au Palais des congrès.

Pour Eric Duchemin, directeur scientifique de AU/LAB, « le partenariat avec le Palais des congrès dans le cadre du projet de Laboratoire servira à développer une meilleure connaissance des défis et contraintes de l'agriculture sur toit, mais servira également au développement de fermes urbaines sur toit, à Montréal mais aussi à l'étranger. Ce projet s'inscrit dans le Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine mis sur pied en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec ».

img-labEn 2016, le Palais des congrès de Montréal est devenu la principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec en déployant son Laboratoire d’agriculture urbaine en collaboration avec AU/LAB, organisme associé à la Faculté des sciences et à l'Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal. Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais comprend :

  • Culti-VERT, la vitrine technologique de toits verts et de jardin potager en bacs;
  • Trois ruches d’abeilles pollinisatrices; et
  • VERTical, l’initiative d’agriculture urbaine présentant une nouvelle technologie de culture verticale à l’aide de structures autoportantes équipées de toiles.

Les composantes du Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais ont notamment pour objectifs de :

  • Participer à la réduction des îlots de chaleur urbaine et à l’amélioration de la qualité de l’air dans le centre-ville de Montréal;
  • Encourager l’industrie et les propriétaires immobiliers à passer à l’action en matière de verdissement de leurs toits;
  • Contribuer à faire la promotion de Montréal comme ville internationale engagée dans une démarche de développement urbain durable; et
  • Permettre aux congressistes et à l’organisme La Maison du Père de profiter des récoltes en collaboration avec Capital Traiteur, le fournisseur exclusif du Palais.

À propos d'AIPC
L’Association internationale des palais de congrès (AIPC) est l’association regroupant les professionnels et gestionnaires de centres de congrès et d’exposition à travers le monde. L’AIPC reconnaît l’excellence en gestion de centres de congrès tout en fournissant les outils et programmes permettant d’atteindre les plus hauts standards de l’industrie par la recherche, le réseautage et les programmes éducatifs.

À propos du Laboratoire sur l'agriculture urbaine
Le Laboratoire sur l'agriculture urbaine (AU/LAB) se définit comme un laboratoire de recherche, de formation, d’innovation et d’intervention en agriculture urbaine au service de la collectivité permettant la collaboration entre les acteurs de l'agriculture urbaine. Organisme à but non lucratif, AU/LAB est un lieu d’action et de réflexion national et international sur l'urbanité et l'alimentation. S'appuyant sur une large expertise, AU/LAB assure l’émergence de propositions, d’initiatives, d’entreprises portant autant sur la production, la transformation que la distribution et la mise en marché de l'agriculture urbaine. Le tout dans la perspective d'une participation au développement d'un système alimentaire urbain, d’un urbanisme viable et d’une économie circulaire au sein des villes.

Congrès en quête de chercheurs : Le Palais des congrès et les Fonds de recherche du Québec bonifient leur partenariat

Le Palais des congrès de Montréal, son Club des Ambassadeurs et les Fonds de recherche du Québec ont bonifié leur partenariat visant à valoriser la recherche scientifique québécoise par la confirmation et l’organisation de congrès internationaux à Montréal. Cette entente de collaboration des partenaires prévue jusqu’en 2019, privilégie la création de maillages entre la communauté scientifique et le Palais des congrès pour favoriser la tenue de congrès d’envergure à Montréal, des événements qui généreront à la fois des retombées intellectuelles importantes et des recettes touristiques au bénéfice de l’ensemble de la communauté.

signature

Montréal est reconnue mondialement comme une grande ville de savoir grâce à ses chercheurs, ses universités et ses centres de recherche de renommée mondiale. « L’implication des chercheurs est inestimable dans la confirmation d’un congrès international à Montréal. Ils démontrent aux décideurs internationaux le dynamisme et le soutien des grands secteurs économiques de la métropole », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, une société du Gouvernement du Québec. « Les congrès sont le lieu d’échanges privilégiés avec nos pairs de partout dans le monde et permettent l’avancement du savoir pour les industries. Ces retombées intellectuelles contribuent grandement au rayonnement international de Montréal », ajoute Pr Hany Moustapha, président du Club des Ambassadeurs.

« Il est important que les chercheurs s’impliquent dans l’organisation de congrès scientifiques internationaux. Ceux qui l’ont fait savent que l’investissement de temps que cela demande est largement compensé par les bénéfices qu’ils en retirent pour leur carrière en recherche. C’est pourquoi les Fonds sont fiers de ce partenariat qui reconduit notamment le concours qui reconnaît l’implication des chercheurs dans l’organisation de grandes conférences scientifiques », souligne Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec.

Bourse annuelle
Le partenariat prévoit notamment l’octroi de Prix du Club des Ambassadeurs du Palais des congrès de Montréal et des Fonds de recherche du Québec pour l'organisation de conférences internationales; concours qui souligne l’apport de chercheurs à l’organisation de congrès internationaux. Les premiers lauréats récompensés en novembre 2016 à l’occasion du Forum d’échange des Fonds de recherche du Québec organisé annuellement par les partenaires, sont :

  • Gaétan Laroche et Diego Mantovani de l’Université Laval, en collaboration avec Sophie Lerouge de l’École de technologie supérieure, pour le 10e Congrès mondial sur les biomatériaux
    Prix remis par le Fonds de recherche – Nature et technologies
  • Jean-Marie Dufour de l’Université McGill, pour le 11e congrès mondial de la Société d’Économétrie
    Prix remis par le Fonds de recherche – Société et culture
  • Pierre Talbot de l’INRS-Institut Armand-Frappier, pour le Congrès de l’Union internationale des sociétés de microbiologie
    Prix remis par le Fonds de recherche – Santé

Rayonnement de la science par l’accueil de congrès internationaux
L’entente d’une durée de trois ans prévoit également le déploiement d’actions qui visent à valoriser le travail des chercheurs qui s’investissent dans la confirmation et la mise sur pied d’un congrès international dans leur domaine d’expertise. En collaborant, les Fonds de recherche du Québec et le Palais des congrès de Montréal s’assurent de maximiser les retombées économiques et intellectuelles pour Montréal et la province.

Montréal accueillera un congrès d’envergure mondiale en sciences pharmaceutiques à l’occasion du centenaire de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal

La Fédération internationale de pharmacie (FIP) annonçait hier, dans le cadre de son 6e congrès mondial en sciences pharmaceutiques tenu à Stockholm en Suède, que Montréal et le Palais des congrès ont été choisis pour accueillir le 7th FIP Pharmaceutical Sciences World Congress (PSWC). L’événement aura lieu du 22 au 27 mai 2020 dans le cadre des célébrations du centenaire de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal et sera organisé conjointement avec le Symposium annuel de la Société canadienne des sciences pharmaceutiques. À cette occasion, 2 500 congressistes venus des quatre coins du monde convergeront vers la métropole québécoise, ce qui génèrera un total de 7 000 nuitées dans les hôtels montréalais, soit des recettes touristiques totales estimées à 5 300 000 $ pour Montréal et la province.

« Montréal accueille le plus grand nombre1 d’événements internationaux dans les Amériques et le secteur des sciences de la vie contribue considérablement à ce positionnement mondial enviable. En travaillant en étroite collaboration à la confirmation de congrès, les universités, les décideurs de cette grappe économique d’importance de la métropole et le Palais des congrès permettent à Montréal de maintenir son rôle de leader dans l’accueil de grands rassemblements scientifiques », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Pour remporter cette candidature, le Palais des congrès s’est allié à l’Université de Montréal.

Le travail remarquable des professeurs de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, Denis deBlois et Michelle Savoie, qui ont participé activement au développement et à la présentation de la candidature, permettra à Montréal de rayonner internationalement en plus de générer d’importantes retombées intellectuelles pour ce secteur névralgique des sciences de la vie. «  Ce congrès permettra de faire le point sur l’émergence rapide de la médecine de précision, avec des médicaments mieux adaptés au patient individuel et plus accessibles aux communautés qui en ont besoin à travers le monde », souligne Denis deBlois, président du congrès PSWC 2020.

deBloisSavoie

Denis deBlois, PhD
Professeur titulaire de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, M. deBlois est spécialiste de la pharmacologie appliquée à la découverte du médicament. Il est directeur du programme de formation en Sciences biopharmaceutiques et codirecteur du Groupe de recherche universitaire sur le médicament (GRUM) dont la mission est de développer et soutenir la recherche interdisciplinaire, la formation et le transfert technologique portant sur la découverte, l’évaluation et l’usage optimal des médicaments.

Michelle Savoie, PhD, MBA, MPH, LLM, IAS.A
Professeure agrégée de formation pratique de la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal, Mme Savoie a comme champs d’expertise : le médicament et la santé des populations, l’analyse stratégique, le développement du médicament, la pharmacoéconomie et la recherche évaluative. Elle a également participé activement à la mise sur pied du 1er Congrès international sur les soins de santé personnalisés qui s’est tenu au Palais des congrès de Montréal en juin 2016.

Sciences de la vie et technologies de la santé
Avec plus de 600 organisations œuvrant dans le secteur pharmaceutique et la santé, le Grand Montréal est le plus grand laboratoire du Canada. Au 7e rang des 20 plus grandes métropoles nord-américaines en termes de concentration de l’emploi, on y dénombre 600 établissements, dont 150 organismes de recherche publics et universitaires2. En 2016-2017, le Palais a accueilli près de 30 événements en sciences de la vie, qui ont généré 67,5 M$ en recettes touristiques.

Montréal; ville de congrès
Depuis 2011, Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux dans les Amériques, selon le classement publié par l’Union des Associations Internationales. Détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité et finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC), le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des sommités en sciences de la vie et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.

À propos de Faculté de pharmacie de l'Université de Montréal
Appuyée par plus de 50 professeurs, leaders dans leur domaine d'expertise respectif, impliquée en recherche et au sein de divers comités à l'échelle nationale et internationale, la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal est la plus grande faculté de pharmacie au Canada avec plus de 1300 étudiants. Référence incontournable en sciences pharmaceutiques, comme le démontre l’influence de ses chercheurs, elle se classe au 48e rang des facultés en pharmacie et pharmacologie au classement mondial Quacquarelli Symonds (QS). En 2019, elle célébra 100 ans à l’avant-garde de sa discipline. La Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal a pour mission d’assurer un leadership en formation et en recherche sur le médicament et les soins pharmaceutiques
par une approche interdisciplinaire et innovante permettant de relever les défis de santé de notre société.  www.pharm.umontreal.ca

À propos de la FIP
La Fédération internationale pharmaceutique (FIP) est la fédération mondiale des associations nationales de pharmaciens et scientifiques du médicament. Cette organisation non gouvernementale entretient des relations officielles avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Par l’intermédiaire de ses 139 organisations membres, la FIP représente et sert près de trois millions de pharmaciens et de scientifiques du médicament à travers le monde. La mission de la FIP est d’améliorer la santé mondiale en faisant progresser la pratique et les sciences pharmaceutiques afin d’améliorer dans le monde entier la découverte, le développement, l’accessibilité et le bon usage de médicaments appropriés, de qualité et présentant un rapport coût-efficacité favorable.

À propos de la Société canadienne des sciences pharmaceutiques (SCSP)
La mission de la SCSP est d'établir un réseau de scientifiques pharmaceutiques au Canada, dans la poursuite de l'excellence dans la recherche, le développement et la formation. SCSP agit en tant que principale organisation au Canada pour rassembler des chercheurs et des stagiaires du milieu universitaire, de l'industrie et des organismes de réglementation dans l'intention de faciliter la découverte et le développement des médicaments et la gestion efficace des produits pharmaceutiques au Canada.

À propos du Palais des congrès de Montréal
Le Palais des congrès de Montréal a pour mission de solliciter et d’accueillir des congrès, des expositions, des conférences, des réunions et d'autres événements et génère d’importantes recettes touristiques et intellectuelles pour Montréal et le Québec tout en contribuant au rayonnement de Montréal à titre de destination de premier plan. congresmtl.com

 

1 Union des Associations Internationales
2 Montréal international

Montréal et le Palais des congrès accueillent un des plus importants congrès sur les transports publics au monde

marquise UITPDu 15 au 17 mai 2017, Montréal deviendra le centre d’attention en matière de transport grâce à la tenue du Sommet mondial des transports publics qui se tiendra au Palais des congrès de Montréal. À cette occasion, l’Union Internationale des Transports Publics (UITP) attend près de 11 000 congressistes et visiteurs à Montréal, générant ainsi de très importantes recettes touristiques pour la métropole et du Québec.

« Détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal et son équipe possèdent tous les atouts nécessaires pour recevoir ce congrès d’envergure avec le professionnalisme et la créativité qui caractérisent la métropole », a déclaré Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, « Dès 2010, plusieurs équipes de travail ont soutenu le projet et ont collaboré ensemble afin de convaincre l’association internationale de privilégier Montréal à titre de destination pour leur congrès de 2017 », ajoute-t-il.

La candidature a été rendue possible grâce aux efforts concertés de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), de la Société de transport de Montréal (STM), de la Ville de Montréal, de Tourisme Montréal et du Palais des congrès de Montréal. Encore aujourd’hui, les équipes unissent leurs forces pour préparer la tenue de ce congrès qui mettra en lumière le dynamisme de Montréal.

Un site sans tracas
Avec ses 15 quais de chargement, ses ascenseurs de service à grande capacité, ses vastes salles multifonctionnelles et son expertise en expositions d’envergure, le Palais des congrès de Montréal est l’endroit tout désigné pour cet événement. Le volet exposition comprenant le déplacement et la mise en valeur de matériel de transport tel que des voitures de métro ou d’autres véhicules imposants, les installations du Palais permettent la réalisation des événements les plus complexes. Au total, quelque 300 exposants sont attendus.

Événement public
Afin de permettre au public de participer à cet événement d’envergure mondiale, l’AMT et la STM ont créé Place au transport, un événement destiné à la population du grand Montréal qui se tiendra en marge Sommet. L’événement, qui aura lieu les 15 et 16 mai de 11 h à 18 h 30, sera également une occasion unique de découvrir le passé, le présent et le futur du transport actif et collectif à Montréal à travers des activités historiques, artistiques et expérientielles. Des camions de rue, des prestations musicales et d’autres surprises seront au rendez-vous à la place Jean-Paul-Riopelle, soit dans le quadrilatère composé de l’avenue Viger Ouest, de la rue Saint-Antoine Ouest et des rues de Bleury et place Jean-Paul-Riopelle. Événement gratuit. Information : placeautransport.org

Une année riche en célébrations
L'année 2017 est résolument festive alors que se poursuivent les célébrations du 375e anniversaire de Montréal, en plus de celles du 150e anniversaire du Canada, du 50e anniversaire du métro de Montréal et d’Expo 67.

Montréal, ville de congrès
Depuis 2011, Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux dans les Amériques, selon le classement publié par l’Union des associations internationales. Détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité et finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC), le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des chefs de file de l’industrie des transports et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.

Montréal domine le classement nord-américain des destinations de congrès internationaux en 2016 selon ICCA

Montréal reprend cette année le titre de ville qui accueille le plus grand nombre de congrès internationaux en Amérique du Nord selon le classement Country and City rankings 2016 de l’International Congress and Convention Association (ICCA). En effet, Montréal surpasse des destinations telles que Toronto, Vancouver, New York, Chicago et Washington en accueillant 76 événements au Palais des congrès de Montréal, dans les universités et les hôtels de Montréal. Ces événements ont réuni près de 37 000 voyageurs d’affaires et congressistes dans la métropole, soit 21 % de plus que la ville placée au second rang. Il faut remonter à 2013 pour retrouver la métropole au sommet du classement nord-américain.

Mtl

« L’excellent travail réalisé par le Palais des congrès et ses Ambassadeurs, par Tourisme Montréal et tous les partenaires touristiques et institutionnels, continue de générer des résultats exceptionnels comme cette première position dans le classement international de l’ICCA », indique Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

« Montréal est une ville où il est facile de faire des affaires. Elle se distingue par la synergie de ses partenaires, la qualité des services offerts par les experts locaux, la qualité des interactions avec les influenceurs des différents secteurs d’activités sans oublier l’augmentation du nombre de vols qui rend la métropole plus accessible que jamais. J’aimerais souligner l’excellent travail de tous! », affirme Yves Lalumière, président-directeur général de Tourisme Montréal.

« Je félicite les efforts collectifs qui permettent un tel positionnement à l’international pour Montréal. Le tourisme d’affaires est d’une importance capitale pour les membres hôteliers montréalais », affirme Eve Paré, présidente-directrice générale de l’Association des hôtels du Grand Montréal.

Des congressistes satisfaits
Par ailleurs, une fois les congrès confirmés, Montréal et le Palais répondent aux attentes et exigences des organisateurs de congrès et à leurs délégués. En effet, un sondage réalisé par la firme de recherche Ipsos, pour le compte de Tourisme Montréal, révèle que 95 % des touristes « agrément et affaires » se sont dits satisfaits de leur expérience de séjour à Montréal en 2016. Fait important, 97 % des touristes d’affaires recommanderaient un séjour à Montréal à leur entourage. « Nous offrons une infrastructure qui répond aux besoins des grandes associations internationales et nous sommes fiers de participer au rayonnement de la métropole à titre de destination de premier plan », mentionne Chrystine Loriaux, directrice du marketing et des communications pour le Palais des congrès.

Le Palais des congrès de Montréal s’associe à un chef de file mondial en décoration

Le Palais des congrès est heureux d’annoncer que GES a été sélectionné à titre de fournisseur officiel en décoration suite à un appel d’offres. « Nous sommes heureux d’avoir conclu cette nouvelle entente qui contribuera à l’offre de services intégrée pour notre clientèle et souhaitons la bienvenue à notre nouveau partenaire. Les équipes du Palais associées au développement commercial présenteront aux clients ce fournisseur expérimenté comme un partenaire de choix dans la réussite de leur événement », a mentionné Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal.

SIAL_7528

Chef de file en services pour les expositions, événements spéciaux, congrès, salons et événements corporatifs, GES offre une gamme complète de produits et services aux promoteurs et aux exposants grâce à un guichet unique simple et pratique. « Notre équipe mise sur la qualité et l’innovation pour fournir des solutions qui répondent aux besoins des organisateurs d’événements et s’assure d’offrir un service à la clientèle incomparable. Contribuer au succès des événements qui se tiennent au Palais des congrès est une grande fierté pour notre organisation », indique Alain Canuel, directeur général pour le Québec de GES Canada.

Actif depuis plusieurs années au Palais des congrès de Montréal, GES agira comme un partenaire d’affaires offrant des produits et des services complémentaires à ceux proposés par le Palais. Ses standards de qualité respectent les exigences élevées du Palais des congrès, qui est détenteur de la plus haute distinction en matière de qualité de l’industrie.

À propos de GES
Leader canadien en services d’expositions, événements spéciaux, congrès, salons et événements corporatifs, GES offre un service complet de décoration, de kiosques d’exposition, de location de mobilier, accessoires et tapis, d’affichage, de manutention de marchandise et de logistique événementielle. ges.com/ca