The Palais Urban Agriculture Lab home to a vineyard

In Summer 2017, the Palais des congrès unveiled the fourth segment of its Urban Agriculture Lab, jointly with AU/Lab and Vignes en ville.IMG_2193light

The Urban Vines is Canada’s first urban rooftop vineyard and the world’s first in a northern climate. Among the techniques the vineyard is experimenting with is mixing the soil with crushed recycled glass, to study the outcome compared to the sand normally used. It’s a practical way of repurposing recycled wine bottles.

The vineyard is comprised of 80 vines and features hardy grape varieties whose popularity only stands to grow as Quebecers learn more about them. Frontenac Black (red wine), Frontenac White, Marquette (red wine) and Petite Pearl (red wine) grapes are already being cultivated in the province and have adapted to our climate. We’re looking to harvest our first grapes and start producing wine in 2020.

IMG_2191light

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais accueille un vignoble

Au cours de l’été 2017, le Palais des congrès a dévoilé le quatrième volet de son Laboratoire d’agriculture urbaine en collaboration avec AU/Lab et Vignes en ville.

IMG_2193light

Vignes urbaines est le premier vignoble urbain sur toit au Canada et le premier au monde en milieu nordique. Parmi les expérimentations en cours dans le vignoble, on note l’utilisation de verre broyé recyclé dans le terreau, dont la performance sera comparée au sable normalement utilisé. C’est une façon pratique de donner une deuxième vie aux bouteilles de vin récupérées!

Comptant 80 pieds de vigne, le vignoble accueille des cépages rustiques, qui gagneront à être connus par les Québécois. Le Frontenac noir (rouge), le Frontenac blanc (blanc), le Marquette (rouge) et le Petite perle (rouge) poussent déjà dans la province et sont adaptés à notre climat. On espère une première vendange de Vignes urbaines et sa vinification en 2020.

IMG_2191light

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Chef Simon partage une recette

 
chef-simon« Cette recette est parfaite comme petite bouchée en apéro, pour accompagner une salade ou encore en portion plus copieuse pour remplacer un service de fromages. Accompagnez-la d’une confiture d’oignons, d’une mousseline de courge ou encore d’une réduction de cidre avec quelques noix et savourez le goût crémeux de beurre de cet excellent fromage québécois; un de mes préférés! »

Gâteau salé au fromage Riopelle de l’Isle

Cette recette peut servir jusqu’à 40 portions en petites bouchées à l’apéro ou environ 15 portions en service de fromages.

350 g fromage Riopelle de l’Isle
225 g fromage à la crème
3 Oeufs
  sel et poivre au goût
  • Laisser tempérer le Riopelle et le fromage à la crème, cela rendra le mélange plus facile à réaliser.
  • Préchauffer le four à 325°F.
  • À l’aide d’un batteur sur socle équipé d’un fouet plat, crémer les deux fromages en s’assurant d’éliminer le maximum de grumeaux.
  • Ajouter les œufs un à un, en prenant soin d’attendre que le premier soit bien incorporé avant d’ajouter le suivant.
  • Mélanger à vitesse plus élevée quelques secondes pour obtenir une consistance lisse et ferme.
  • Assaisonner au goût.
  • Verser le mélange dans un plat à cuisson d’environ 15 x 25 cm (6 x 10 po) doublé de papier parchemin et vaporiser d’enduit à cuisson.
  • Cuire au four dans un bain-marie (eau bouillante), environ 30 minutes.
  • Après la cuisson, laisser tempérer sur le comptoir une bonne demi-heure avant de réserver au froid jusqu’au moment de servir.
  • Couper en pointes ou en carrés, en petites bouchées pour un apéro ou en plus grandes portions en service de fromages.
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Programme de bourses 2018-2019 de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail

Le concours 2018-2019 du Programme de bourses d’études supérieures et de formation postdoctorale en santé et sécurité du travail de l’IRSST est lancé.

Ces bourses s’adressent à des candidats à la maîtrise, au doctorat ou au post doctorat dont le programme de recherche porte spécifiquement sur la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles ou sur la réadaptation des travailleurs qui en sont victimes.

Le programme de bourses de l’IRSST aide les lauréats à financer leurs études supérieures. Les membres du Club des Ambassadeurs sont invités à partager l’information à des candidats potentiels. La date limite pour soumettre une demande est le 18 octobre 2017 à 16 h.

Pour connaître les boursiers des éditions précédentes et pour consulter le guide conçu pour aider les candidats à préparer leur demande, consultez le irsst.qc.ca/bourses.

 

Source : IRSST

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

IRSST 2018-2019 scholarship program

The IRSST (Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail) is now accepting applications for its 2018-2019 Graduate studies scholarship and postdoctoral fellowship program in occupational health and safety.

These scholarships and fellowships are intended for master’s, doctoral and postdoctoral candidates whose research program deals specifically with the prevention of industrial accidents and occupational diseases or the rehabilitation of affected workers.

The recipients will be able to put the funds toward their higher education goals. We invite Ambassadors Club members to share this information with potential candidates. The deadline for applications is October 18, 2017, 4 p.m.

To learn about past scholarship recipients and to consult the application guidelines, go to irsst.qc.ca/scholarships.

 

Source: IRSST

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Congrès de nos Ambassadeurs

Jusqu’à la fin de l’année plusieurs congrès internationaux d’envergure auront lieu grâce aux efforts déployés par des membres du Club des Ambassadeurs. Les délégués pourront notamment profiter des festivités du 375e anniversaire de Montréal.

Dates Congrès Nombre de délégués Recettes touristiques Ambassadeurs
18 au 28 août URSI XXXIInd General Assembly
and Scientific Symposium
1 200 5,4 M$ Fabrice Labeau 
11 au 13 oct. Congrès des Amériques sur l’éducation internationale 700 1,3 M$ Francis Brown
16 au 25 oct. Sommet Mondial du Design – Montréal 4 500 12,3 M$ Sheila Copps et Alain Dufour
29 oct. au 2 nov. 24th World Congress on Intelligent Transport Systems – ITS World Congress 2017 8 000 19,8 M$ Claude Carette et Michael De Santis

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Our Ambassadors’ conventions

We will be hosting numerous major international conventions between now and year’s end, thanks to members of the Ambassadors Club and their hard work. Delegates will also be able to avail themselves of the festivities surrounding the city’s 375th Anniversary.

Dates Convention Number of delegates Tourism revenues Ambassadors
Aug 18 to 28 URSI XXXIInd General Assembly
and Scientific Symposium
1 200 $5.4 M Fabrice Labeau 
Oct 11 to 13 Conference of the Americas on International Education  700 $1.3 M Francis Brown
Oct 16 to 25 World Design Summit– Montréal 4 500 $12.3 M Sheila Copps and Alain Dufour
Oct 29 to Nov 2 24th World Congress on Intelligent Transport Systems – ITS World Congress 2017 8 000 $19.8 M Claude Carette and Michael De Santis

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Montréal, communauté internationale

Les grandes organisations internationales ont depuis longtemps fait de Montréal leur terre d’accueil; elles sont plus de 60, soit la plus importante communauté d’organisations internationales en Amérique du Nord, après Washington et New York. Le pouvoir d’attraction de la métropole s’est une fois de plus confirmé quand l’AIESEC a annoncé avoir choisi Montréal pour établir son nouveau secrétariat international.

Etud-Metro

L’AIESEC, l’une des plus importantes associations au monde avec 50 000 membres étudiants et nouveaux diplômés, est une plate-forme mondiale qui encourage les jeunes à explorer et à développer leur potentiel de leadership. Autrefois un acronyme, AIESEC (prononcé eye-sek) est maintenant le nom de l’organisation.

« Montréal se démarque par son emplacement stratégique, sa stabilité économique, son coût de la vie compétitif et son environnement urbain sécuritaire. De plus, la communauté étudiante y est nombreuse et très active. Ses caractéristiques distinctives répondent parfaitement aux besoins de notre organisation et à notre mandat », a déclaré M. Niels Caszo, président de AIESEC International 2016-17.

Avec 11 établissements d’enseignement supérieur, dont 6 universités, Montréal est une véritable ville de savoir. Pas étonnant qu’elle soit maintenant sacrée meilleure ville où étudier dans le monde selon le classement QS Best Student Cities 2017.

« Nous sommes ravis que l’AIESEC ait porté son choix sur Montréal et nous remercions la trentaine d’organisations qui ont appuyé sa candidature, notamment les regroupements et les établissements d’enseignement, de même que les organisations jeunesse et les entreprises du secteur privé », a déclaré M. Hubert Bolduc, président-directeur général de Montréal International. « Cette solidarité et cette mobilisation ont été des facteurs décisifs dans le choix de l’AIESEC, lui laissant entrevoir tout le potentiel d’affaires dont elle pourra tirer parti pour croître et renforcer son positionnement à travers le monde », ajoute-t-il.

 

Sources : Montréal international et AIESEC

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail