L’itinérance, une réalité quotidienne

Le 23 octobre dernier, le Palais des congrès de Montréal participait à la Corvée pour lutter contre l’itinérance, en collaboration avec BOMA Québec et la Société de développement social de Ville-Marie. Pour mettre en lumière l’impact de l’itinérance sur les activités du Palais des congrès, nous avons rencontré Robert Charron, chef de la sécurité.

Pourquoi avoir décidé de participer à la corvée?
Nous sommes témoins à chaque jour de situations liées à l’itinérance et c’est notre façon de contribuer à une piste de solution avec nos collègues de l’industrie.

Pourquoi vous intéresser à l’itinérance?
Il s’agit plutôt d’une réalité quotidienne pour nous. En tant que centre de congrès, nous accueillons des touristes d’affaires venus de partout dans le monde. Notre défi consiste à permettre à la clientèle de profiter pleinement des installations du Palais tout en assurant la sécurité de tous, incluant ceux qui transitent par l’immeuble.

Comment intervenez-vous avec les personnes en état d’itinérance?
Quand une personne perturbe un événement en cours ou les activités commerciales de la galerie, nous intervenons avec respect et compréhension afin que la situation se règle dans le calme. D’ailleurs, la corvée sera l’occasion pour nous d’en apprendre davantage sur les personnes qui ont vécu l’itinérance, d’échanger avec eux. Cette expérience nous aidera assurément dans l’exercice de nos fonctions. De plus, il nous arrive également, lors d’événements d’envergure, de faire appel à des intervenants spécialisés qui mettent l’accent sur la prévention et sur des interventions favorisant la réinsertion.

De quelle façon réagissent les congressistes et les organisateurs d’événements?
Certains sont surpris par la présence de personnes en état d’itinérance à proximité de nos installations, car peu de centres de congrès sont situés au centre des villes. Des situations génèrent parfois de bonnes discussions, surtout quand certaines personnes sont plus fermées ou sensibles face à l’itinérance. Ça encourage nos employés à considérer les différences individuelles et culturelles dans leur travail.

Contribuez-vous à la cause d’autres façons?
Nous sommes persuadés que chaque geste compte alors nous essayons de saisir toutes les occasions possibles. Chaque année, la Société organise la journée Coup de pouce, une activité où des dizaines employés aident des organismes communautaires du quartier dont des centres d’hébergement pour itinérants. Le traiteur du Palais des congrès donne aussi de la nourriture à la Maison du père. Nous nous assurons également de participer à la table de concertation sur l’itinérance mise en place par le Service de police de Montréal.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail