Le Palais des congrès de Montréal : un centre de congrès de qualité certifiée

AIPC-GoldLa couleur OR s’ajoute à la palette du Palais des congrès de Montréal depuis l’obtention du plus haut niveau de l’AIPC Quality Standards! Reconnue internationalement, cette importante certification de l’industrie des centres de congrès est décernée par l’Association internationale des palais de congrès (AIPC) dans le cadre d’un processus d’audit indépendant.

Avec cette certification, le Palais des congrès de Montréal continue de se positionner parmi les meilleurs centres de congrès au monde puisqu’on ne compte que 26 centres de congrès certifiés à travers le monde. Le Palais a d’ailleurs été nommé finaliste en 2014 pour le prestigieux prix Apex de l’AIPC à titre de « Meilleur centre de congrès au monde », en plus de voir ses technologies événementielles primées.

Le programme AIPC Quality Standards fait état d’une gestion rigoureuse et de standards précis de qualité d’un centre de congrès et démontre un intérêt accru pour l’amélioration continue. Il mesure la performance dans la gestion et la qualité du centre dans 10 domaines, soit : le service à la clientèle, les installations et équipements, les ressources humaines, la santé, la sécurité et la gestion de crise, la gestion financière, le dialogue avec les parties prenantes, la responsabilité sociétale, l’implication au sein de l’industrie et les relations avec les fournisseurs.

Cette reconnaissance internationale rejaillira certainement sur la destination, Montréal étant la première ville des Amériques pour l’accueil d’événements internationaux depuis maintenant 3 ans.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

L’itinérance, une réalité quotidienne

Le 23 octobre dernier, le Palais des congrès de Montréal participait à la Corvée pour lutter contre l’itinérance, en collaboration avec BOMA Québec et la Société de développement social de Ville-Marie. Pour mettre en lumière l’impact de l’itinérance sur les activités du Palais des congrès, nous avons rencontré Robert Charron, chef de la sécurité.

Pourquoi avoir décidé de participer à la corvée?
Nous sommes témoins à chaque jour de situations liées à l’itinérance et c’est notre façon de contribuer à une piste de solution avec nos collègues de l’industrie.

Pourquoi vous intéresser à l’itinérance?
Il s’agit plutôt d’une réalité quotidienne pour nous. En tant que centre de congrès, nous accueillons des touristes d’affaires venus de partout dans le monde. Notre défi consiste à permettre à la clientèle de profiter pleinement des installations du Palais tout en assurant la sécurité de tous, incluant ceux qui transitent par l’immeuble.

Comment intervenez-vous avec les personnes en état d’itinérance?
Quand une personne perturbe un événement en cours ou les activités commerciales de la galerie, nous intervenons avec respect et compréhension afin que la situation se règle dans le calme. D’ailleurs, la corvée sera l’occasion pour nous d’en apprendre davantage sur les personnes qui ont vécu l’itinérance, d’échanger avec eux. Cette expérience nous aidera assurément dans l’exercice de nos fonctions. De plus, il nous arrive également, lors d’événements d’envergure, de faire appel à des intervenants spécialisés qui mettent l’accent sur la prévention et sur des interventions favorisant la réinsertion.

De quelle façon réagissent les congressistes et les organisateurs d’événements?
Certains sont surpris par la présence de personnes en état d’itinérance à proximité de nos installations, car peu de centres de congrès sont situés au centre des villes. Des situations génèrent parfois de bonnes discussions, surtout quand certaines personnes sont plus fermées ou sensibles face à l’itinérance. Ça encourage nos employés à considérer les différences individuelles et culturelles dans leur travail.

Contribuez-vous à la cause d’autres façons?
Nous sommes persuadés que chaque geste compte alors nous essayons de saisir toutes les occasions possibles. Chaque année, la Société organise la journée Coup de pouce, une activité où des dizaines employés aident des organismes communautaires du quartier dont des centres d’hébergement pour itinérants. Le traiteur du Palais des congrès donne aussi de la nourriture à la Maison du père. Nous nous assurons également de participer à la table de concertation sur l’itinérance mise en place par le Service de police de Montréal.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les prix d’excellence en immobilier 2014

Le Palais des congrès de Montréal et le Centre de recherche du CHUM étaient tous les deux en nomination aux Prix d’excellence en immobilier, respectivement dans les catégories : Communication-marketing et Meilleur projet immobilier de type commercial.

montage-pieces-3_low

 

Le Palais des congrès a finalement terminé la course au deuxième rang pour sa campagne Jeu d’enfant. Véhiculant un message simple et direct, la pièce imprimée était à la fois ludique et très haut de gamme, illustrant ainsi la nature unique de l’expérience offerte au Palais !

Le centre de recherche du CHUM s’est quant à lui vu remettre la plus haute distinction dans la catégorie Meilleur projet immobilier de type commercial lors du Gala.

chumCR

C’est le Dr Jacques Turgeon, partenaire du Palais des congrès de Montréal, qui a eu l’honneur de récolter ce prestigieux prix qui souligne, entre autres :

  • L’effort d’intégration harmonieuse du bâtiment à l’architecture urbaine;
  • Le travail colossal de rendre accessible le bâtiment par les transports publics et l’ajout d’œuvre d’arts et d’espaces ouverts à la population;
  • Le travail de l’équipe à intégrer le bâtiment dans son milieu et faire en sorte de générer des retombées économiques et sociales dans le quartier qui en avaient plus que besoin;
  • La certification imminente LEED Argent, et pour l’échéancier des travaux réalisés sans délais et dépassement de coûts!

Les Prix d’excellence en immobilier de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) récompensent depuis 2000 ceux qui ont contribué au succès d’un projet immobilier québécois en plus de mettre en valeur les meilleures réalisations dans l’industrie immobilière au Québec.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès se branche au Circuit Électrique avec des bornes de recharge pour véhicules électriques

Les visiteurs du Palais des congrès de Montréal seront complètement rechargés grâce à l’installation de deux bornes de recharge publiques pour véhicules électriques. Depuis la mi-janvier, les clients et visiteurs ont la possibilité de se brancher aux bornes de recharge publiques pour véhicules électriques situées dans le stationnement intérieur du Palais des congrès dont l’entrée se trouve sur la rue Chenneville.

Ces nouvelles bornes s’incluent dans le projet « Circuit Électrique », le premier réseau public canadien de bornes de recharge pour véhicule électrique. Le Palais prend part au projet avec les partenaires fondateurs : les Rôtisseries St-Hubert, les magasins RONA, l’épicerie METRO, l’Agence métropolitaine de transport (AMT) et Hydro-Québec, dans le but de permettre aux conducteurs de véhicules électriques de se déplacer sans soucis, sachant qu’il existe des stations de recharge à différents endroits. Les usagers du circuit électrique ont également accès à une ligne d’aide téléphonique 24/7 gérée par CAA-Québec, ainsi qu’à un service de localisation de bornes de recharge.

Bornes électriques[1]

Ce projet s’inscrit parfaitement dans la vision du Palais des congrès en matière de développement durable. Depuis plus d’une décennie, le Palais, un immeuble certifié BOMA BEST, a réduit sa consommation d’énergie, en optimisant sa gestion des déchets et en sensibilisant sa clientèle à la planification d’événements écoresponsables. Le Palais a également lancé des initiatives innovantes telles que le projet Culti-Vert et le programme de récupération des déchets électroniques.

À la fine pointe technologique, utile et écologique : Le Palais fait la différence!

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Bilan Culti-Vert et projet 2012

L’automne dernier, nous abordions les premiers résultats positifs de Culti-Vert, deuxième phase d’un plan novateur de développement de nos espaces offrant une véritable vitrine technologique des nouvelles tendances vertes, propres et durables.

Concrètement, en plus d’avoir encouragé les intervenants du secteur privé à passer à l’action en matière de verdissement de leurs toits en créant un projet de démonstration à fort potentiel de déploiement, au-delà de 650 kg de fruits, légumes et fines herbes biologiques ont été cueillis et intégrés dans les plats des partenaires alimentaires : Capital Traiteur et les restaurants Osco et Crudessence. Les organismes La rue des femmes et le Comité sociale Centre-Sud ont aussi profité d’une partie de la récolte pour aider la clientèle vulnérable qu’ils accueillent.

Fort de ce premier succès, le Palais des congrès de Montréal répétera l’expérience en 2012, cette fois en augmentant même la superficie du jardin. Pour cette phase 3 du projet, le Palais souhaite encore miser sur des partenariats, particulièrement pour la récolte… Avis aux intéressés!

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Projet Culti-Vert: un succès retentissant

On commence à peine à dresser le bilan du projet Culti-Vert — lancé en mars dernier en partenariat avec le Centre d’écologie urbaine de Montréal, dans la foulée du Plan d’action de développement durable 2011-2013 du Palais — mais déjà les résultats obtenus s’avèrent plus que positifs : participation enthousiaste d’une multitude de partenaires, importante visibilité, intéressante couverture de presse et atteinte des objectifs de sensibilisation auprès des propriétaires avoisinants.

Le directeur de la Gestion de l’immeuble, M. Mario Poirier, résume les retombées actuelles de Culti-Vert : « Véritable vitrine internationale des meilleures pratiques en la matière, les technologies de toits verts utilisés profitent à la population montréalaise en réduisant notamment les îlots de chaleur au centre-ville. On remet aussi 10 % de la récolte à des organismes comme le comité social Centre-Sud et La rue des femmes. Bref, c’est une façon concrète de mettre notre vision innovatrice au profit de la communauté et d’ainsi témoigner de notre engagement envers le développement durable. »

Le Palais entend poursuivre l’entretien des plantations en plus de réévaluer le volet jardin potager pendant l’année, afin d’optimiser ses impacts et voir comment étendre la superficie de verdissement.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Que des événements écoresponsables

Le Palais des congrès a publié ce printemps son Plan d’action de développement durable 2011-2013, en continuité avec sa démarche entreprise dès 2000. Une bonne nouvelle pour les organisateurs et promoteurs qui souhaitent intégrer le développement durable dans leur planification, car le nouveau plan inclut un programme d’événements écoresponsables.

Désormais, le simple fait de tenir un événement au Palais constitue une démarche écoresponsable, puisque la location d’espaces inclut déjà certains services de base comme le recyclage et le compostage. Pour les plus engagés, divers forfaits additionnels seront disponibles et offriront une gradation dans les efforts à fournir, modulés selon les attentes et les budgets des organisateurs. Toujours présents, les conseillers du Palais épaulent efficacement les organisateurs dans ce domaine, comme à toutes les étapes de réalisation de leur événement.

Le plan met également de l’avant plusieurs actions concrètes telles que l’amélioration de l’efficacité énergétique du bâtiment, le verdissement des toits et la création de nouveaux partenariats pour diversifier les mesures implantées. À cet effet, le projet Culti-Vert, qui consiste en l’aménagement d’une section du toit du Palais en zones vertes, en jardin potager en bacs et en plantes grimpantes, a profité d’une intéressante couverture de presse, notamment dans le journal Métro.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais au toit vert

Ayant emprunté depuis plus d’une décennie la voie du développement durable, le Palais affiche une fois de plus son engagement en s’offrant des toits verts. Grâce à cette transformation qui a été amorcée dès 2010, tout le monde y gagne… L’environnement, mais aussi les clients du Palais qui pourront profiter de nouveaux espaces uniques.

Le Palais se positionnera favorablement parmi les leaders de l’industrie en offrant près de 150 000  pi2 de superficie de toit en misant à la fois sur le verdissement, l’aménagement de zones potagères, des aires de repos et des espaces pour les événements.

« Nous avons toujours pris au sérieux notre engagement envers le développement durable, affirme Marc Tremblay, président-directeur général du Palais. L’aménagement d’un toit vert est une étape dans notre plan, tout comme la révision de notre programme d’accompagnement de nos clients en matière d’événements écoresponsables. Oui, effectivement, nous avons une vision ambitieuse, mais elle n’en demeure pas moins réaliste. »

L’expérience a démarré l’année dernière avec une première récolte de tomates au plus grand plaisir de Wahed Naja, chef exécutif de Capital Traiteur, traiteur exclusif du Palais. Les quelque 138 plants de trois variétés ont donné 90 kg de tomates! Une première expérience d’agriculture urbaine plus que réussie…

Ce ne sont pas les idées qui manquent au Palais en matière de développement durable. En effet, le Palais propose depuis 2010 une terrasse aménagée avec un chapiteau en saison sur un des toits. Tout est mis en œuvre pour concrétiser des objectifs ambitieux en ce qui a trait à l’efficacité énergétique de l’immeuble, à l’organisation des événements écoresponsables et à la valorisation des toits.

Par ailleurs, la liste des événements écoresponsables tenus au Palais ne fait que s’allonger. Parmi les événements à venir, le Palais est fier d’accueillir, du 22 au 26 août prochain, le 9e Sommet mondial Écocité 2011, qui réunira près de 1 500 personnes autour du thème Les personnes. L’écologie. L’urbanité. Cap sur les écocités!

Venez découvrir ce que le Palais vous réserve… Rendez-vous sur le toit en 2011!

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail