Le Club accueille 18 nouveaux Ambassadeurs

L’édition 2016 Gala Reconnaissance a souligné la contribution exceptionnelle de personnalités influentes et dynamiques issues des grands créneaux d’excellence de l’économie montréalaise qui, outre leurs activités professionnelles habituelles, ont contribué activement à la confirmation d’un congrès international à Montréal, engendrant ainsi des retombées économiques et intellectuelles importantes pour la ville et la province.

Depuis 1985, les membres du Club des Ambassadeurs ont permis de confirmer près de 230 événements d’envergure, qui ont généré près d’un 1 G$ en retombées pour Montréal et le Québec. « Comparable à une candidature pour les Jeux Olympiques, la confirmation d’un congrès international à Montréal ne pourrait pas être possible sans la participation des 300 membres du Club ou de ceux en devenir », mentionne le Dr Pavel Hamet, président du Club des Ambassadeurs du Palais.

 

Les Ambassadeurs accrédités en 2016

Monsieur Daniel Bouthillier et Docteur Pavel Hamet, Ambassadeur émérite
Congrès international sur les soins de santé personnalisés, du 12 au 15 juin 2016
1000 délégués, 2 350 000 $ en retombées économiques

Monsieur Denis Coderre
Forum mondial de l’économie sociale – GSEF2016, du 7 au 9 septembre 2016
2000 délégués, 3 000 000 $ en retombées économiques

L’honorable Sheila Copps et Monsieur Alain Dufour
Sommet Mondial du Design – Montréal / World Design Summit – Montréal, du 16 au 24 octobre 2017
4500 délégués, 12 300 000 $ en retombées économiques

Professeur Nicolas Moitessier
18th International Biotechnology Symposium and Exhibition – IBS 2018, du 13 au 17 août 2018
2000 délégués, 5 600 000 $ en retombées économiques

Monsieur Michel Landry et Docteur Claude Verreault
21e Congrès mondial de l’hypnose, du 23 au 25 août 2018
1800 délégués, 4 800 000 $ en retombées économiques

Docteur Sylvain Lanthier et Docteur Alexander Thiel
11th World Stroke Congress, du 17 au 19 octobre 2018
3000 délégués, 4 650 000 $ en retombées économiques

Monsieur André Leclerc, Ambassadeur émérite
Sommet mondial Destinations pour tous 2014, du 19 au 22 octobre 2014
360 délégués, 900 000 $ en retombées économiques

Professeur Gregory Dudek
ICRA 2019 – IEEE International Conference on Robotics and Automation, du 20 au 25 mai 2019
1500 délégués, 4 260 000 $ en retombées économiques

Professor Gordon Young
27th General Assembly of the Intl Union of Geodesy & Geophysics – IUGG, du 9 au 16 juillet 2019
4000 délégués, 16 300 000 $ en retombées économiques

Monsieur Philippe Pichet, Monsieur Jean-Ernest Célestin et Madame Roxane Pitre
National Organization of Black Law Enforcement Executives (NOBLE) 43rd Annual Training Conference and Exhibition, du 10 au 14 août 2019
1 200 délégués, 4 000 000 $ en retombées économiques

Monsieur Pierre Giovenazzo, Ph.D.
46th Apimondia International Apicultural Congress 2019, du 8 au 12 septembre 2019
6500 délégués, 17 000 000 $ en retombées économiques

Professeur Mohamad Sawan
42nd Annual International Conference of the IEEE Engineering in Medicine and Biology Society – EMBC 2020, du 21 au 25 juillet 2020
3000 délégués, 8 300 000 $ en retombées économiques

Pour plus d’information sur les Ambassadeurs accrédités et leurs congrès, consultez le congresmtl.com/gala.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès de Montréal et Montréal Invivo s’unissent afin de générer davantage de retombées économiques et intellectuelles pour le Québec

Le Palais des congrès de Montréal et Montréal Invivo ont choisi d’unir leurs efforts afin d’attirer encore plus de congrès internationaux d’envergure en santé et sciences de la vie à Montréal, au Palais. Ce nouveau partenariat permettra non seulement d’intensifier les actions visant à stimuler la venue de nouveaux événements d’envergure, il contribuera également à optimiser les retombées économiques et intellectuelles et favorisera l’innovation et le développement d’entreprises et d’organismes actifs dans ces secteurs majeurs de l’économie de la métropole et du Québec.

invivoMontréal Invivo, l’organisme de développement économique qui regroupe plus de 600 organisations dont 150 centres de recherche et 80 filiales d’entreprises de classe internationale, vise notamment à créer un environnement d’affaires propice à l’innovation et au développement des organisations des sciences de la vie. Quant au Palais des congrès de Montréal, avec son Club des Ambassadeurs composé de 287 membres, il veille à travailler activement à la confirmation d’événements majeurs au Palais afin de générer toujours plus de retombées économiques et intellectuelles.

« Nous avons la ferme intention de permettre aux grands secteurs économiques de notre ville de profiter pleinement de ces grands rassemblements internationaux », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, une société d’État du gouvernement du Québec. « En moyenne,  37 % des événements tenus au Palais sont associés au secteur de la santé et des sciences de la vie au cours des 5 dernières années. Notre collaboration avec Montréal Invivo permettra de profiter des forces de chacun pour attirer davantage de congrès majeurs et faire rayonner toujours plus cette grappe aux quatre coins de la planète », ajoute-t-il.

« Les sciences de la vie et technologies de la santé constituent un secteur économique en pleine croissance, ne serait-ce que par sa contribution au PIB, la création de nouvelles PME ou encore l’augmentation constante du nombre d’emplois. Montréal occupe d’ailleurs le 6e rang en Amérique du Nord pour la concentration d’emplois dans le secteur », mentionne Frank Béraud, président-directeur général de Montréal InVivo. « Ce partenariat s’inscrit naturellement dans la mission de mobilisation de Montréal InVivo pour renforcer la compétitivité et la croissance du secteur dans le Grand Montréal et au Québec », renchérit-il.

Le nouveau partenariat prendra différentes formes, dont le partage d’information, le ciblage de congrès porteurs et la poursuite des efforts visant à mettre sur pied un nouveau congrès en santé à Montréal en 2016 : le premier congrès international en soins de santé personnalisés.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès et les Fonds de recherche du Québec contribuent au rayonnement des chercheurs grâce à l’accueil de grands congrès

frq

À l’occasion de la première édition du Forum d’échange sur le rayonnement de la recherche au Québec, le président-directeur général du Palais a annoncé la création d’un fonds dédié à aider les chercheurs qui souhaitent s’impliquer dans la tenue d’un congrès international au Palais. Ce fonds de 25 000 $, qui sera géré par les Fonds de recherche du Québec en collaboration avec le Club des Ambassadeurs, permettra de répondre à certains besoins essentiels dans les démarches visant à confirmer de grands rassemblements internationaux au Palais.

Les deux organisations, qui contribuent à la mise en valeur et au positionnement de Montréal comme une destination de choix pour les congrès scientifiques d’envergure, ont ainsi souhaité encourager les chercheurs à s’impliquer activement dans l’organisation d’événements à caractère international.

« Soutenir proactivement les chercheurs en leur donnant des outils pour organiser et accueillir des congrès internationaux d’envergure permet de valoriser l’expertise locale tout en générant d’importantes retombées intellectuelles et économiques pour Montréal et le Québec », affirme Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, une société d’État du gouvernement du Québec. « Montréal est reconnue mondialement comme une grande ville de savoir grâce à ses chercheurs, ses universités et ses centres de recherche de renommée mondiale. En soutenant ces sommités associées aux grands secteurs économiques de notre métropole, nous permettons à toute une province de rayonner sur la planète », ajoute-t-il.

Pour sa part, Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, a affirmé : « Il est important de stimuler l’implication de nos chercheurs et étudiants-chercheurs dans l’organisation de grands congrès internationaux. Il y a là un aspect entrepreneurial qu’il faut encourager, compte tenu des retombées que la communauté scientifique peut en retirer, mais aussi le Québec dans son ensemble. Il faut saisir les opportunités de prendre le leadership dans l’organisation de grands congrès scientifiques, tant dans le secteur des sciences de la vie que dans ceux des sciences naturelles et du génie, et des sciences sociales et humaines, des arts et lettres. La dimension intersectorielle doit être considérée dans la planification de grands congrès scientifiques, de même que l’implication du public. Il faut aussi mettre les étudiants dans le coup pour leur donner le goût plus tard de s’impliquer dans ce genre d’initiative scientifique ».

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Rayonnement de la recherche au Québec : Des membres du Club partagent leur expérience à l’occasion d’un forum d’échange

Le Palais des congrès de Montréal et les Fonds de recherche du Québec ont mis les Ambassadeurs de l’avant à l’occasion d’un forum d’échange intitulé Rayonnement de la recherche au Québec : stratégies, enjeux et impacts. Cet événement réunissait entre autres une cinquantaine de dirigeants de centres de recherche du Québec et des membres du Club des Ambassadeurs.

forumfrq

La programmation de l’événement a débuté par une présentation de Luc Charbonneau, directeur du développement des affaires et des alliances stratégiques pour le Palais, qui a traité du positionnement de Montréal et du Palais comme destination et centre de congrès de renommée mondiale. Par la suite, Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, est venu présenter les priorités et défis qui l’animent à la tête des Fonds de recherche du Québec et l’importance du rayonnement international pour les chercheurs et les centres de recherche du Québec. Ensuite, un panel composé de sommités a abordé les stratégies, enjeux et impacts liés à l’attraction et la tenue de congrès scientifiques internationaux, chacun partageant son expérience en lien avec un congrès spécialisé. Le groupe était composé de :

  • Gaston Chevalier, professeur à la retraite du département des sciences biologiques de l’UQAM et Ambassadeur émérite du Palais;
  • Pavel Hamet, professeur titulaire du département de médecine de l’Université de Montréal, chef du service de médecine génique et directeur de la plateforme écogénomique des maladies complexes au CHUM et président du Club des Ambassadeurs;
  • Maryse Lassonde, directrice scientifique du Fonds Nature et technologie des Fonds de recherche du Québec;
  • Louis-Philippe Lefebvre, chef d’équipe au Conseil national de recherches Canada et Ambassadeur exécutif du Palais;
  • Hany Moustapha, professeur titulaire en génie mécanique, Fellow sénior de la recherche chez Pratt & Whitney, titulaire exécutif de la Chaire de recherche de CNRS-P&WC sur l’intégration et l’optimisation du système de propulsion et vice-président du Club des Ambassadeurs.

À l’issue de ce forum, animé par Yannick Villedieu, on peut tirer quelques grands constats, soit :

  • L’organisation d’un congrès permet aux chercheurs impliqués de se positionner avantageusement sur l’échiquier mondial en rejoignant un réseau international de pairs.
  • Travailler activement à la tenue d’un congrès peut s’avérer très profitable en termes de rayonnement et ce, tant pour le chercheur que pour son domaine d’expertise.
  • Les universités et leurs vice-recteurs à la recherche devraient encourager les professeurs et chercheurs à s’associer à la tenue et à l’organisation de congrès internationaux à Montréal.
  • La relève constitue une des priorités dans le développement et le partage des connaissances.
  • Le Palais des congrès, une société d’État du gouvernement du Québec, dispose d’une expertise indéniable et d’outils offerts aux chercheurs pour l’organisation d’un congrès international.
  • L’importance d’intensifier et d’entretenir des liens de collaboration étroits entre le Palais, les Fonds de recherche du Québec ainsi que les centres et regroupements de recherche qui y sont associés.

Heureux du succès obtenu et de la qualité des échanges, le Palais des congrès de Montréal et les Fonds de recherche du Québec prévoient déjà une seconde édition du Forum en 2016.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les sciences de la vie dominent le palmarès des congrès internationaux accueillis au Palais des congrès

Au Palais des congrès, les sciences de la vie représentent 39 % des congrès internationaux tenus, ce qui en fait le principal secteur des événements d’envergure accueillis. Parmi les autres principaux secteurs d’activités représentés au calendrier, on note l’aérospatiale, les transports, l’environnement et l’énergie. header-expo-commerciale-1024x266

Au cours de l’année 2015, le Palais des congrès de Montréal accueillera d’ailleurs 22 événements nationaux et internationaux liés aux sciences de la vie. Ces congrès, réunions, expositions publiques et expositions commerciales attireront près de 47 000 participants et touristes d’affaires dans la métropole, qui réserveront près de 41 000 nuitées dans les hôtels montréalais. Ces événements génèreront plus de 64,2 M$ en retombées économiques pour Montréal et le Québec.

Selon Montréal In Vivo, grappe industrielle montréalaise des sciences de la vie, le Grand Montréal se classe au 6e rang des plus grandes régions métropolitaines d’Amérique du Nord pour la concentration d’emplois en sciences de la vie et technologies de la santé. À lui seul, ce domaine d’expertise contribue à 1,5 % du PIB du Québec, une somme totalisant 5,3 G$.

Pour plus de détails sur les congrès tenus au Palais en sciences de la vie.

 

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Congrès prestigieux, retombées inestimables!

Depuis le début de l’année, plusieurs associations internationales prestigieuses ont confirmé la tenue d’un congrès d’envergure au Palais des congrès de Montréal au cours des prochaines années.
Ainsi, Montréal et le Palais seront les hôtes de sommités de divers domaines de pointe à l’occasion d’événements tels que :

Des retombées inestimables
À eux seuls, ces congrès attireront près de 10 000 congressistes à Montréal, générant ainsi près de 30 millions de dollars de retombées économiques pour la province. De plus, les domaines des sciences de la santé, des TI, des sciences atmosphériques et de la sécurité profiteront des retombées intellectuelles inestimables. À cet effet, Dr Sylvain Lanthier du programme de neurovasculaire du CHUM et professeur agrégé du département des neurosciences de l’Université de Montréal, affirme : « En 2018, lors du Congrès Mondial de l’AVC (World Stroke Congress) organisé par le Consortium Neurovasculaire Canadien, 5000 participants de tous les coins du monde se réuniront à Montréal pour partager des connaissances de pointe en neurologie vasculaire, incluant sciences fondamentales, traitements en phase aiguë de l’AVC, réadaptation et prévention de l’AVC. Ce sera aussi l’occasion pour eux de découvrir Montréal et ses nombreux attraits ».

Une reconnaissance internationale
De son côté, M. Gordon Young, champion local impliqué dans la tenue de l’IUGG General Assembly et ancien président de l’Association internationale des sciences hydrologiques, indique : « Chaque fois qu’un congrès de cette envergure a lieu à Montréal, la communauté scientifique internationale mesure l’ampleur de l’expertise des montréalais et des canadiens, ce qui positionne favorablement les industries et milieux académiques montréalais à l’échelle mondiale ». Depuis 2010, Montréal demeure la ville des Amériques ayant accueilli le plus de congrès internationaux selon l’UAI et ce, notamment grâce au soutien des chercheurs, spécialistes et professionnels montréalais qui contribuent grandement aux programmations des congrès.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais de tous les congrès

Le Palais des congrès de Montréal accueille en moyenne 37 congrès par an d’origines diverses (montréalais, québécois, canadiens, américains et internationaux) réunissant 105 000 délégués à Montréal.

Ces touristes d’affaires de passage dans la métropole – des scientifiques, professionnels et gens d’affaires de divers milieux – viennent échanger avec leurs pairs et participer à des ateliers et conférences qui contribuent au développement de domaines d’expertise tels que l’environnement ou la santé.

Au Palais des congrès*, c’est la santé qui domine le classement des secteurs d’activités accueillis avec 29 % des congrès tenus. Suit l’aérospatiale avec 14 % et les secteurs consolidés de l’environnement et de l’énergie avec 7 % des congrès tenus. Quant à eux, les domaines de la finance et des TIC comptent chacun pour 2 % des congrès accueillis. Depuis 5 ans, cette répartition des secteurs d’activités dans l’accueil de congrès demeure stable.

Banque d'image Palais des congrès Montréal

Le profil des congrès accueillis au Palais des congrès n’est pas étranger au dynamisme des institutions d’enseignement supérieur, industries et grappes économiques que comprend l’économie montréalaise. Par exemple, les organisations Montréal In Vivo et Aéro Montréal figurent parmi les grands influenceurs industriels au pays. Montréal se classe aussi favorablement dans les villes universitaires nord-américaines. Puisque le soutien académique et industriel fait partie des facteurs décisionnels pour une destination de congrès, on comprend bien que la répartition des secteurs de pointe de Montréal se reflète dans les congrès accueillis chez nous.

 

* Selon les données récoltées en 2014.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès de Montréal : un centre de congrès de qualité certifiée

AIPC-GoldLa couleur OR s’ajoute à la palette du Palais des congrès de Montréal depuis l’obtention du plus haut niveau de l’AIPC Quality Standards! Reconnue internationalement, cette importante certification de l’industrie des centres de congrès est décernée par l’Association internationale des palais de congrès (AIPC) dans le cadre d’un processus d’audit indépendant.

Avec cette certification, le Palais des congrès de Montréal continue de se positionner parmi les meilleurs centres de congrès au monde puisqu’on ne compte que 26 centres de congrès certifiés à travers le monde. Le Palais a d’ailleurs été nommé finaliste en 2014 pour le prestigieux prix Apex de l’AIPC à titre de « Meilleur centre de congrès au monde », en plus de voir ses technologies événementielles primées.

Le programme AIPC Quality Standards fait état d’une gestion rigoureuse et de standards précis de qualité d’un centre de congrès et démontre un intérêt accru pour l’amélioration continue. Il mesure la performance dans la gestion et la qualité du centre dans 10 domaines, soit : le service à la clientèle, les installations et équipements, les ressources humaines, la santé, la sécurité et la gestion de crise, la gestion financière, le dialogue avec les parties prenantes, la responsabilité sociétale, l’implication au sein de l’industrie et les relations avec les fournisseurs.

Cette reconnaissance internationale rejaillira certainement sur la destination, Montréal étant la première ville des Amériques pour l’accueil d’événements internationaux depuis maintenant 3 ans.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Célébrons la Journée nationale de l’industrie des réunions

NAMI_logo_horizontalLe 16 avril, les membres de l’industrie nord-américaine des congrès, réunions et événements célèbreront la North American Meetings Industry Day et son adaptation canadienne, la Journée nationale de l’industrie des réunions.

Mettant en lumière l’important volet affaires des réunions et événements, les membres de l’industrie nord-américaine des réunions, conférences, congrès, expositions publiques et commerciales s’uniront pour mettre en valeur l’impact concret de l’industrie sur les entreprises, l’économie et les communautés.

En effet, selon une étude publiée par PwC, l’industrie des congrès et réunions a contribué à générer plus de 280 milliards de dollars dans l’économie américaine en 2012, en plus de contribuer un autre 88 milliards de dollars en taxes locales et nationales.

Au Québec, le Palais des congrès de Montréal génère environ 250 millions de dollars de retombées économiques chaque année. Actif au sein de la première ville d’accueil d’événements internationaux depuis maintenant 3 ans, le Palais contribue au dynamisme et au positionnement international enviable de la destination.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Ke Wu, un Ambassadeur qui se démarque

Ke-WuProfesseur Ke Wu, Ambassadeur accrédité en 2005 pour le IEEE MTT-S International Microwave Symposium tenu au Palais des congrès en 2012, a récemment reçu le prix Marie-Victorin – Sciences naturelles et génie, dans le cadre des Prix du Québec. Cette reconnaissance scientifique récompense le travail de ce brillant chercheur reconnu mondialement. Une de ces 30 inventions majeures a d’ailleurs été classée comme la plus prometteuse par le Microwave Journal, un prestigieux journal industriel du domaine des technologies radiofréquences et micro-ondes.

Le congrès pour lequel Pr Wu a été accrédité au sein du Club des Ambassadeurs, le
IEEE MTT-S International Microwave Symposium, a d’ailleurs été un événement marquant au Palais des congrès, réunissant 10 000 délégués et 500 exposants à Montréal, générant près de 26 M$ en retombées économiques.

Les Prix du Québec sont attribués chaque année pour rendre hommage à des scientifiques qui se sont distingués par une carrière remarquable dans leur domaine d’activité ou encore pour couronner une carrière dédiée à la gestion et au développement de la recherche ou à la promotion de la science et de la technologie. Ces prix constituent la plus haute distinction décernée par le gouvernement du Québec pour rendre témoignage de la reconnaissance de la société envers des personnes qui ont contribué à l’avancement social et scientifique du Québec.

La liste des membres du Club honorés d’un Prix du Québec inclut:

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail