Le Palais des congrès de Montréal s’engage dans le Programme de développement durable des Nations Unies

Communiqué de presse | 23/04/2019

Carboneutralité de son immeuble — sensibilisation dans les écoles

prestigieux comité d’experts – partenariats universitaires

Fidèle à son engagement dans le développement durable, le Palais des congrès de Montréal est fier d’annoncer son adhésion au Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. La Société entend changer le cours des événements en mettant en place des actions concrètes qui contribueront à réduire son empreinte environnementale et celle de sa clientèle tout en bonifiant son impact social.

Grâce à des partenaires engagés et à une fine compréhension des préoccupations environnementales reliées à son industrie, le Palais confirme son leadership en développement durable et dresse les assises du centre des congrès de demain.

Les 17 objectifs de développement durable établis par les Nations Unies seront au cœur des réflexions, des objectifs et des gestes par lesquels le Palais entend contribuer significativement au changement des comportements, à la sensibilisation des parties prenantes et à la compensation de ses activités. Les initiatives qui seront déployées prochainement s’inscrivent dans ce cadre de références international visant à assurer un avenir meilleur et plus durable pour tous.

« En tant que joueur majeur de l’industrie des congrès, le Palais devient ainsi un acteur de changement par ces actions qui sauront inspirer les autres centres de congrès soucieux d’adopter des pratiques durables, espère Robert Mercure, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal. Le développement durable prend diverses formes et nous pouvons faire la différence. Nous avons la ferme volonté d’adopter de nouvelles pratiques et de valoriser celles qui auront un réel impact pour les générations d’aujourd’hui et de demain. »

LE PALAIS ANNONCE LA CARBONEUTRALITÉ DE SON IMMEUBLE

En plus des efforts quotidiens destinés à réduire au minimum son empreinte écologique, le Palais dévoile aujourd’hui la carboneutralité de son immeuble, devenant l’un des premiers centres de congrès dans les Amériques à prendre cet engagement. Pour y arriver, la Société compense les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux dépenses énergétiques de son immeuble en contribuant à l’aménagement et à la plantation d’arbres sur quatre hectares de la forêt Montmorency de l’Université Laval, la plus grande forêt d’enseignement et de recherche universitaire au monde.

« Il était important pour nous que le Palais devienne carboneutre grâce à une initiative qui a un impact local et le programme élaboré par des chercheurs du Québec affiliés à l’Université Laval répond parfaitement à cette volonté », confie Robert Mercure.

Animée d’une profonde culture de développement durable depuis de nombreuses années, l’Université Laval est reconnue mondialement comme une université leader en la matière. « Nous sommes fiers de devenir le partenaire de carboneutralité du Palais des congrès de Montréal. Ce partenariat innovateur en développement durable est un parfait exemple de la volonté de l’Université d’être présente pour apporter des solutions nouvelles aux enjeux de la société et d’inspirer d’autres organisations et communautés à faire leur part pour les générations futures », souligne Rénald Bergeron, vice-recteur aux affaires externes, internationales et à la santé de l’Université Laval.

SENSIBILISATION DANS LES ÉCOLES PRIMAIRES MONTRÉALAISES

Déterminé à ce que son action soit à la fois locale et pérenne, le Palais annonce également un tout nouveau partenariat avec la Coop FA afin de soutenir la Bourse du carbone Scol’ERE dont l’objectif est de sensibiliser les jeunes des écoles primaires montréalaises à la réalité des changements climatiques, tout en les encourageant à adopter de bonnes pratiques en développement durable.

Par l’entremise de ce programme éprouvé qui compte déjà sur de prestigieux partenaires publics et privés, le Palais contribuera à l’évolution des normes sociales et à l’éducation des générations futures en rendant possible la tenue de 30 ateliers par année qui toucheront 125 élèves et leur famille.

« Une telle marque de confiance du Palais des congrès de Montréal envers la Bourse du carbone Scol'ERE confirme à tous les jeunes et à leur famille de Montréal que leurs engagements écoresponsables sont inspirants et importants dans nos milieux. De surcroît, l’influence du Palais des congrès auprès de la mobilisation croissante du milieu des affaires et événementiel est porteuse d'un fort mouvement liant tous les acteurs de la société autour de l'écoresponsabilité » a déclaré Charles-Hugo Maziade, Directeur de la Bourse Scol’ERE

 

CRÉATION DU COMITÉ INNOVATION EN DÉVELOPPEMENT DURABLE

En raison de sa mission qui consiste à générer d’importantes retombées intellectuelles par le partage des connaissances en ses lieux lors de congrès, le Palais s’inscrit au sein de nombreux réseaux universitaires. Dans une volonté de collaboration et d’échange sur les meilleures pratiques, il a mis sur pied le nouveau comité Innovation en développement durable regroupant des scientifiques et des professionnels du domaine.

Ces experts issus de plusieurs universités de la province auront comme mission de faciliter le partage de connaissances entre le Palais et la recherche en développement durable réalisée dans les établissements de haut savoir tout en identifiant des opportunités de partenariats de recherche entre la Société et le milieu académique.

SOUTIEN À LA RECHERCHE GRÂCE À DES PARTENARIATS UNIVERSITAIRES

Véritable pierre angulaire du savoir et de l’innovation, le Palais s’engage également dans la recherche en annonçant son association avec des universités québécoises, dont l’Université Laval envers qui le soutien contribuera à développer les connaissances sur les meilleures pratiques de gestion forestière pour favoriser la captation du carbone par les puits de carbone forestier.

Ce partenariat s’ajoute à la collaboration gagnante entre le Palais et l’Université du Québec à Montréal et à son association avec AU/Lab qui chapeaute le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais situé sur le toit du centre de congrès depuis 2011. Cette principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec contribue à la réduction des îlots de chaleur tout en permettant la collecte de données scientifiques.