Une exposition pour parler de la mort sans tabou

salon-mortPour leur première édition, les organisateurs du Salon de la mort qui regroupe différents acteurs de l’industrie funéraire ainsi que les professionnels de la planification de fin de vie, ont choisi de tenir leur exposition au Palais des congrès de Montréal, un lieu coloré et rassurant propice aux discussions.

Les quelque 5 000 visiteurs attendus à l’événement auront l’occasion de s’informer sur différents thèmes reliés à la mort. Experts, conférenciers et ateliers permettront d’accompagner les visiteurs dans leur réflexion sur ces sujets sensibles, mais nécessaires.

Créer un décor propice à l’ouverture et à l’acceptation

Aborder la mort ou simplement en prononcer le mot peut nous plonger dans un sentiment de fermeture ou encore de détresse. Ainsi, le défi est grand pour les organisateurs du Salon qui visent à créer une atmosphère favorable au témoignage et aux échanges éclairés.

Pour y arriver, les organisateurs ont notamment fait affaire avec GES qui a la mission de décorer les différents espaces expérientiels prévus au programme, tel l’espace rituel. Développée avec le partenaire principal du Salon, Urgel Bourgie-Athos, cette zone permettra d’immerger le visiteur dans cinq environnements distincts afin de donner un aperçu des rituels de différentes cultures.

De plus, l’expérience de l’arbre à souhaits Mémoria, une structure géante de 12 pieds de diamètre et 15 pieds de haut, créée de toutes pièces par GES, donnera la chance aux visiteurs d’inscrire un vœu qui s’ajoutera à la myriade de souhaits des autres visiteurs tout au long du Salon.

Venez vivre cette expérience les 3 et 4 novembre prochains, une foule d’autres surprises vous attendent.

Pour tous les détails : https://www.salondelamort.ca

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail