Le Palais des congrès de Montréal renouvelle une importante certification environnementale

Le Palais des congrès de Montréal est fier d’avoir obtenu le renouvellement de sa certification environnementale BOMA BEST jusqu’en 2020. Cette étape signifie que la performance environnementale du Palais et le respect de ses engagements sont dûment vérifiés et certifiés par le plus important programme d’évaluation et de certification au Canada.

La gestion complexe des opérations associées à l’accueil d’événements diversifiés à différents moments de la journée rend la certification d’autant plus appréciée par l’équipe du Palais. L’optimisation du contrôle de l’apport d’air frais dans les systèmes de distribution de l’immeuble a notamment permis au Palais de réduire sa consommation d’énergie de près de 3 % dans cet édifice qui accueille annuellement près de 350 événements, 900 000 visiteurs et qui couvre 1,4 M pi2.

Un engagement ancré dans les pratiques d’affaires
Responsable, déterminé et engagé, le Palais des congrès de Montréal a été l’un des premiers centres de congrès au Canada à obtenir, en 2005, la certification BOMA BEST. Au cœur de la stratégie du Palais, son Plan d’action en développement durable et sa Politique de développement durable permettent de pérenniser son engagement. Également, la Politique d’approvisionnement écoresponsable qui s’est récemment ajoutée, permet de sensibiliser le personnel du Palais, ses partenaires et fournisseurs à l’importance de consommer, de produire et d’effectuer des acquisitions de façon écoresponsable.

Un laboratoire d’agriculture urbaine en guise de toit vert
En 2016, le Palais des congrès de Montréal est devenu la principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec en déployant son Laboratoire d’agriculture urbaine, en collaboration avec AU/Lab, organisme associé à la Faculté des sciences et à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal.

Une destination certifiée
Montréal et le Palais sont certifiés selon la norme ASTM-APEX (Accepted Practices Exchange) à titre de destination de congrès écoresponsable.

LAB-2017-07-17

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Quand mobilier rime avec expérience

Les halls, préfonctions et corridors d’un centre de congrès font partie des espaces événementiels mais leur aménagement est parfois élémentaire. Au Palais des congrès de Montréal, ils sont aménagés pour contribuer à enrichir l’expérience des participants et assurer une productivité optimale.

Depuis février 2018, du nouveau mobilier a été installé dans différentes aires communes des niveaux 5 et 7 du Palais pour favoriser le réseautage, le confort des périodes de pause des délégués et organisateurs qui participent à des événements au Palais.

Moderne, coloré et fonctionnel, ce mobilier comprend entre autres des tables communautaires avec branchements électriques, des fauteuils privatifs, des ottomans et des bancs pour favoriser le bien-être, les rencontres ou le travail à distance. Profitez-en pour prendre quelques minutes de repos et faire le plein de rayons de soleil avant votre prochaine conférence!

mobilier

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

5 faits étonnants sur le Palais des congrès de Montréal

Tout le monde a déjà vu la façade colorée du Palais. Après tout, plus de 800 000 délégués, participants et visiteurs passent nos portes chaque année. Mais quelques faits concernant le Palais des congrès sont plus méconnus. On a pensé vous en faire découvrir quelques-uns…

  1. Le Palais est construit au-dessus d’une autoroute. En fait, il la recouvre en permettant aux piétons d’oublier qu’elle s’y trouve.
    agrandissement
  2. Un laboratoire d’agriculture urbaine est installé sur son toit! En collaboration avec AU/Lab affilié à l’Université du Québec à Montréal, le toit du Palais est la principale vitrine d’expérimentation en techniques et technologies d’agriculture urbaine au Québec, en plus d’être un centre de recherche du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec. LAB-2017-07-17
  3. On y trouve une forêt d’arbres roses en béton. Conçue par l’architecte paysager Claude Cormier et ses associés, cet espace unique fait tourner les têtes! Elle représente en fait de véritables arbres situés sur l’avenue du Parc à Montréal.arbres-roses
  4. Il fait partie de la ville souterraine de Montréal, qui permet de parcourir 32 km sans sortir à l’extérieur. Plus besoin de craindre les températures hivernales!
  5. La cuisine du Palais est la plus vaste cuisine institutionnelle à Montréal et peut servir à concocter des repas pour un événement de 8 000 personnes. C’est le terrain de jeu de Chef Simon Devost-Dulude, diplômé de l’ITHQ, et de sa brigade qui y préparent des petits et grands plats toujours colorés et savoureux.
facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Un Palais digne d’instagram

Bien qu’il ait d’abord été conçu pour accueillir des groupes d’envergure dans le cadre d’événements, le Palais des congrès de Montréal regorge d’éléments architecturaux, d’œuvres d’art et d’endroits inusités qui attire les photographes et « instagrameurs » de ce monde. En voici quelques-uns…

La façade de verre coloré
De l’intérieur comme de l’extérieur, par temps ensoleillé ou plus sombre, la verrière du Palais réjouit les passants en projetant les 5 couleurs de ses 390 panneaux de verre. Avez-vous déjà remarqué sa structure métallique? Prenez une pause sur la place Jean-Paul-Riopelle pour admirer La Joute, mais aussi pour découvrir Translucide, l’œuvre de Jean-François Cantin imbriquée dans la façade du Palais.

bonbon DSC01013 Translu

Jardin Nature légère
Cet aménagement paysager signé Claude Cormier et associé est sans doute parmi les endroits les plus remarqués au Palais. Il n’y a qu’à Montréal, ville de design, qu’on retrouve une forêt de 52 arbres roses en béton!

arbres-roses

Autour du hall Viger
Principal lieu d’accueil des événements, plaque tournante pour accéder aux niveaux supérieurs du Palais, le hall Viger n’en est pas moins attrayant grâce à la lumière naturelle qui y abonde et à l’œuvre de Micheline Beauchemin, Ailes couleur du temps, nuage de soleil, composé de 7000 tiges d’aluminium fini miroir argent. À quelques pas, on retrouve un espace de repos dont l’éclairage et la décoration inspirent les photographes. Et chaque année en mai, l’esplanade du Palais se transforme en oasis urbain pendant la floraison de ses pommetiers.

IMG_0584 DSC_0180 pommetiers

Une œuvre méconnue
À l’angle des rues Saint-Antoine et St-Urbain, une œuvre de Charles Deaudelin intitulée Éolienne V propose une structure mobile bougeant au gré du vent à l’aide de ses tiges pivotantes en acier inoxydable de six mètres de longueur posées sur des pivots amortisseurs. Un coin de Montréal à redécouvrir!

EolienneV

Montréal souterrain
Finalement, le réseau piétonnier souterrain montréalais, du long de ses 32 km, réserve quelques surprises pour les photographes à la recherche d’endroits inusités. Le passage entre le Palais des congrès de Montréal et l’édifice Jacques-Parizeau en est un bel exemple!

Pour découvrir les œuvres d’art publiques du Palais, consultez la page dédiée sur le site web.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail