Les clients du Palais contribuent à réduire l’empreinte climatique des événements

Au Palais des congrès de Montréal, l’engagement envers le développement durable et l’amélioration continue du service à la clientèle s’allient d’une façon toute particulière.

En effet, pour chaque questionnaire d’évaluation de la qualité des services complété par un client, le Palais remet 10 $ à l’organisme Planetair pour l’achat de crédit-carbone Gold Standard. Ainsi, en plus de nous aider à guider nos actions, la rétroaction de nos clients contribue à réduire significativement l’empreinte des événements tenus au Palais!

En 2017-2018, ce sont ainsi 51,1 tonnes de CO2e qui ont été compensées. Les 5 minutes requises pour remplir le questionnaire de satisfaction ont été très bien investies! Depuis 2012, la compensation de CO2e rendue possible par les clients du Palais dépasse 227 tonnes.

Par l’achat de crédits-carbone, toute personne ou organisation peut investir dans des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique ou de reforestation, qui contribuent à réduire les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère. Les crédits certifiés Gold Standard, la norme la plus élevée qui soit sur le marché du carbone, assurent que l’investissement mène à une réduction réelle de l’impact sur le climat et contribuent également au développement durable de la collectivité locale (augmentation du niveau de vie, transfert des connaissances, création d’emploi, réduction de la pollution).

Merci à tous pour votre contribution!

compensation2018

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès de Montréal renouvelle une importante certification environnementale

Le Palais des congrès de Montréal est fier d’avoir obtenu le renouvellement de sa certification environnementale BOMA BEST jusqu’en 2020. Cette étape signifie que la performance environnementale du Palais et le respect de ses engagements sont dûment vérifiés et certifiés par le plus important programme d’évaluation et de certification au Canada.

La gestion complexe des opérations associées à l’accueil d’événements diversifiés à différents moments de la journée rend la certification d’autant plus appréciée par l’équipe du Palais. L’optimisation du contrôle de l’apport d’air frais dans les systèmes de distribution de l’immeuble a notamment permis au Palais de réduire sa consommation d’énergie de près de 3 % dans cet édifice qui accueille annuellement près de 350 événements, 900 000 visiteurs et qui couvre 1,4 M pi2.

Un engagement ancré dans les pratiques d’affaires
Responsable, déterminé et engagé, le Palais des congrès de Montréal a été l’un des premiers centres de congrès au Canada à obtenir, en 2005, la certification BOMA BEST. Au cœur de la stratégie du Palais, son Plan d’action en développement durable et sa Politique de développement durable permettent de pérenniser son engagement. Également, la Politique d’approvisionnement écoresponsable qui s’est récemment ajoutée, permet de sensibiliser le personnel du Palais, ses partenaires et fournisseurs à l’importance de consommer, de produire et d’effectuer des acquisitions de façon écoresponsable.

Un laboratoire d’agriculture urbaine en guise de toit vert
En 2016, le Palais des congrès de Montréal est devenu la principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec en déployant son Laboratoire d’agriculture urbaine, en collaboration avec AU/Lab, organisme associé à la Faculté des sciences et à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal.

Une destination certifiée
Montréal et le Palais sont certifiés selon la norme ASTM-APEX (Accepted Practices Exchange) à titre de destination de congrès écoresponsable.

LAB-2017-07-17

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

5 faits étonnants sur le Palais des congrès de Montréal

Tout le monde a déjà vu la façade colorée du Palais. Après tout, plus de 800 000 délégués, participants et visiteurs passent nos portes chaque année. Mais quelques faits concernant le Palais des congrès sont plus méconnus. On a pensé vous en faire découvrir quelques-uns…

  1. Le Palais est construit au-dessus d’une autoroute. En fait, il la recouvre en permettant aux piétons d’oublier qu’elle s’y trouve.
    agrandissement
  2. Un laboratoire d’agriculture urbaine est installé sur son toit! En collaboration avec AU/Lab affilié à l’Université du Québec à Montréal, le toit du Palais est la principale vitrine d’expérimentation en techniques et technologies d’agriculture urbaine au Québec, en plus d’être un centre de recherche du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec. LAB-2017-07-17
  3. On y trouve une forêt d’arbres roses en béton. Conçue par l’architecte paysager Claude Cormier et ses associés, cet espace unique fait tourner les têtes! Elle représente en fait de véritables arbres situés sur l’avenue du Parc à Montréal.arbres-roses
  4. Il fait partie de la ville souterraine de Montréal, qui permet de parcourir 32 km sans sortir à l’extérieur. Plus besoin de craindre les températures hivernales!
  5. La cuisine du Palais est la plus vaste cuisine institutionnelle à Montréal et peut servir à concocter des repas pour un événement de 8 000 personnes. C’est le terrain de jeu de Chef Simon Devost-Dulude, diplômé de l’ITHQ, et de sa brigade qui y préparent des petits et grands plats toujours colorés et savoureux.
facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais et son Laboratoire en vedette!

L’équipe du Palais est heureuse de faire partie des « 25 sites d’événements et destinations à surveiller en 2018 » dans le guide publié par EventMB : 25 Event Venues and Destinations to Watch in 2018.

Développé pour aider les organisateurs d’événement à découvrir et choisir de nouvelles destinations et lieux d’événements, cet outil présente des options variées qui se distinguent de leur concurrence pour différentes raisons telles que leur service à la clientèle exceptionnel, leur nouveauté ou leur caractère inclusif.

Le Palais a été retenu pour son engagement en développement durable et son Laboratoire d’agriculture urbaine, principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec. Développé depuis 2010, ce projet de verdissement des toits du Palais comprend 4 volets :

  • Culti-VERT, une vitrine technologique de toits verts et jardin potager en bacs
  • VERTical, un projet d’agriculture urbaine verticale sur échafaudages
  • Des ruches d’abeilles pollinisatrices
  • Vignes urbaines, le premier vignoble urbain sur toit au Canada

LAB-2017-07-17

Une fierté pour l’équipe du Palais, le Laboratoire d’agriculture a d’ailleurs remporté le prestigieux AIPC Innovation Award, remis par l’Association internationale des palais de congrès.

EventMB, pour Event Manager Blog, présente des articles, guides et références pour les planificateurs d’événement depuis 2007.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais accueille un vignoble

Au cours de l’été 2017, le Palais des congrès a dévoilé le quatrième volet de son Laboratoire d’agriculture urbaine en collaboration avec AU/Lab et Vignes en ville.

IMG_2193light

Vignes urbaines est le premier vignoble urbain sur toit au Canada et le premier au monde en milieu nordique. Parmi les expérimentations en cours dans le vignoble, on note l’utilisation de verre broyé recyclé dans le terreau, dont la performance sera comparée au sable normalement utilisé. C’est une façon pratique de donner une deuxième vie aux bouteilles de vin récupérées!

Comptant 80 pieds de vigne, le vignoble accueille des cépages rustiques, qui gagneront à être connus par les Québécois. Le Frontenac noir (rouge), le Frontenac blanc (blanc), le Marquette (rouge) et le Petite perle (rouge) poussent déjà dans la province et sont adaptés à notre climat. On espère une première vendange de Vignes urbaines et sa vinification en 2020.

IMG_2191light

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Laboratoire d’agriculture urbaine accueille une Rencontre Novae

La mission de sensibilisation du Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais a pris tout son sens le 6 juillet 2017 alors que l’équipe y recevait 25 professionnels de l’immobilier commercial et de l’environnement à l’occasion d’une Rencontre Novae.

IMG_1989

En effet, des représentants d’organisations variées telles que Desjardins, Aedifica, Bell, Aéroport de Montréal, Saputo, la SAQ et la Ville de Montréal ont participé à une visite commentée présentant les différentes composantes du Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais, soit Culti-VERT, les ruches et VERTical.

Eric Duchemin, de AU/Lab, et Laura Charpentier, de Miel Montréal, ont contribué à la présentation en expliquant les techniques, technologies et processus d’expérimentation utilisés dans le Lab. L’équipe du Palais a également relaté l’historique et les partenariats qui ont mené au développement du Laboratoire depuis 2010.

En plus de participer à la réduction des îlots de chaleur urbaine et à l’amélioration de la qualité de l’air dans le centre-ville de Montréal, le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais a notamment pour objectifs d’encourager l’industrie et les propriétaires immobiliers à passer à l’action en matière de verdissement de leurs toits et de contribuer à faire la promotion de Montréal comme ville internationale engagée dans une démarche de développement urbain durable.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès de Montréal remporte un prestigieux prix international en innovation pour son Laboratoire d’agriculture urbaine

Le Palais des congrès de Montréal a remporté le prestigieux AIPC Innovation Award remis le 4 juillet 2017 à l’occasion de la conférence annuelle de l’Association internationale des palais de congrès (AIPC) tenue à Sydney en Australie. C’est l’innovation en développement durable que représente le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès qui s’est démarquée parmi les 16 projets d’envergure présentés par les centres de congrès finalistes.

L’AIPC Innovation Award vise à reconnaître l’excellence dans la gestion des centres de congrès en mettant en valeur des initiatives qui représentent l’innovation; soit le développement d’une approche nouvelle, plus créative ou plus efficace dans tout aspect de la gestion, des opérations ou du marketing d’un centre de congrès. Le Palais des congrès a reçu le grand prix accordé par le comité de sélection, alors que le Cairns Convention Center, situé en Australie, a remporté le prix du public pour son article promotionnel fait d’acier récupéré lors du remplacement de sa toiture.

LabPalais2

En 2016, le Palais des congrès de Montréal est devenu la principale vitrine d’expérimentation et de promotion des technologies et techniques en agriculture urbaine au Québec en déployant son Laboratoire d’agriculture urbaine en collaboration avec AU/LAB, organisme associé à la Faculté des sciences et à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université du Québec à Montréal. Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais comprend :

  • Culti-VERT, la vitrine technologique de toits verts et de jardin potager en bacs;
  • Trois ruches d’abeilles pollinisatrices;
  • VERTical, l’initiative d’agriculture urbaine présentant une nouvelle technologie de culture verticale à l’aide de structures autoportantes équipées de toiles; et
  • Vignes urbaines, le premier vignoble urbain sur toit au Canada.

Les composantes du Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais ont notamment pour objectifs de :

  • Participer à la réduction des îlots de chaleur urbaine et à l’amélioration de la qualité de l’air dans le centre-ville de Montréal;
  • Encourager l’industrie et les propriétaires immobiliers à passer à l’action en matière de verdissement de leurs toits;
  • Contribuer à faire la promotion de Montréal comme ville internationale engagée dans une démarche de développement urbain durable; et
  • Permettre aux congressistes et à l’organisme La Maison du Père de profiter des récoltes en collaboration avec Capital Traiteur, le fournisseur exclusif du Palais.
facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

48,5 tonnes de mercis

Au Palais des congrès de Montréal, l’engagement envers le développement durable et l’amélioration continue du service à la clientèle s’allient d’une façon toute particulière.

En effet, pour chaque questionnaire d’évaluation de la qualité des services complété par un client, le Palais remet 10 $ à l’organisme Planetair pour l’achat de crédit-carbone Gold Standard. Ainsi, en plus de nous aider à guider nos actions, la rétroaction de nos clients contribue à réduire significativement l’empreinte des événements tenus au Palais!

En 2016-2017, ce sont ainsi 48,5 tonnes de CO2e qui ont été compensées. Les 5 minutes requises pour remplir le questionnaire de satisfaction ont été très bien investies! Depuis 2012, la compensation de CO2e rendue possible par les clients du Palais dépasse 176 tonnes.

Par l’achat de crédits-carbone, toute personne ou organisation peut investir dans des projets d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique ou de reforestation, qui contribuent à réduire les gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère. Les crédits certifiés Gold Standard, la norme la plus élevée qui soit sur le marché du carbone, assurent que l’investissement mène à une réduction réelle de l’impact sur le climat et contribuent également au développement durable de la collectivité locale (augmentation du niveau de vie, transfert des connaissances, création d’emploi, réduction de la pollution).

Merci à tous pour votre contribution!

planetair

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

10e anniversaire de la Journée Coup de pouce

Le 13 juin 2017, l’équipe du Palais des congrès de Montréal a participé à la 10e édition de la Journée Coup de pouce, l’activité annuelle d’implication sociale et environnementale des employés.

officielle2017

Ainsi, 24 employés du Palais ont dédié leur journée à l’amélioration de l’environnement urbain de l’école secondaire John F. Kennedy du quartier Saint-Michel à Montréal en effectuant du travail horticole et en plantant 60 arbres.

Cette activité de consolidation d’équipe, organisée en collaboration avec la Société de développement social et la Société de verdissement du Montréal métropolitain), s’inscrit dans le Plan d’action canopée dont l’objectif prévoit la plantation de 300 000 arbres à Montréal d’ici 2025.

IMG_7850IMG_7846

 

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Création du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine

Le 5 mai 2017, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, la Ville de Montréal, l’UQAM et le Palais des congrès de Montréal annonçaient la création d’un partenariat pour la mise en place du Carrefour de recherche, d’expertise et de transfert en agriculture urbaine (CRETAU).

C’est à l’organisme AU/LAB qu’a été confiée la coordination du Carrefour de recherche qui a pour objectif de favoriser l’efficacité, la rentabilité et la compétitivité des entreprises se consacrant à l’agriculture urbaine. Plus précisément, le CRETAU vise à développer le réseautage entre les différents acteurs de l’agriculture urbaine au Québec, au Canada et à l’étranger.

LabPalais2

Les activités du CRETAU comprennent 4 volets, soit l’agriculture sur les toits, la production en serre, la production intérieure et en sol. Le projet VERTical, du Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès de Montréal, s’inscrit dans le premier volet des activités du CRETAU. À cet effet, Raymond Larivée, président-directeur général du Palais des congrès de Montréal, affirme : « Nous sommes fiers d’assurer un rôle de chef de file en développement durable dans l’industrie et dans la communauté par des actions concrètes. En déployant le Laboratoire d’agriculture urbaine, le Palais contribue à réduire les îlots de chaleur tout en participant fièrement à la promotion de Montréal comme ville internationale engagée dans une démarche de développement urbain durable. Étroitement liées à notre mission, les retombées intellectuelles engendrées par le Carrefour de recherche sauront inspirer les chercheurs d’ici et d’ailleurs. »

Dans le discours du budget 2017-2018 du gouvernement du Québec, l’agriculture urbaine a été désignée comme une forme d’agriculture novatrice. Éric Duchemin, directeur scientifique et de la formation à AU/LAB affirme d’ailleurs : « La création du CRETAU viendra consolider les activités de recherche, de formation et d’intervention d’AU/LAB, tout en permettant au Québec de rayonner sur la scène internationale en tant que leader sur les questions d’agriculture urbaine. Le CRETAU permettra aussi de poursuivre les actions et les réflexions entreprises au cours des dernières années quant à la place de l’agriculture urbaine dans les plans d’aménagement des municipalités comme vecteur de résilience à l’égard des changements climatiques, de cohésion sociale et de développement économique ».

Les projets réalisés par le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais des congrès de Montréal visent notamment à participer à la réduction des îlots de chaleur urbaine et à l’amélioration de la qualité de l’air dans le centre-ville de Montréal, à encourager l’industrie et les propriétaires immobiliers à passer à l’action en matière de verdissement de leurs toits et à contribuer à faire la promotion internationale de Montréal comme ville engagée dans une démarche de développement durable. Le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais comprend :

  • Culti-VERT, le projet de vitrine technologique de toits verts et de jardin potager en bacs qui permet la pousse de fleurs, plantes, fruits, légumes ;
  • Trois (3) ruches d’abeilles qui contribuent à la pollinisation ; et

VERTical, un projet d’agriculture urbaine présentant une nouvelle technologie de culture verticale à l’aide de structures autoportantes munies de toiles expérimentales.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail