Prévoir les impacts sociaux de l’intelligence artificielle grâce à l’expertise montréalaise

Les Fonds de recherche du Québec en partenariat avec l’Université de Montréal ont tenu le 27 mars 2018 un atelier de travail au Palais des congrès de Montréal sur un projet d’observatoire mondial sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique. Près d’une centaine de personnes en provenance de toutes les universités québécoises étaient de la rencontre, de même que des représentants de ministères et d’organismes de la société civile et du milieu de l’intelligence artificielle.

Selon les organisateurs de l’atelier, tous les secteurs d’activités seront de plus en plus bouleversés par l’intelligence artificielle. Si elle recèle un potentiel extraordinaire de développement économique et d’amélioration des conditions de vie, l’IA comporte en même temps des défis importants en termes d’emploi, de sécurité, de démocratie, d’éthique, de vie professionnelle, sociale et privée, d’où l’idée de se doter d’un observatoire relatif à ces enjeux de société.

Cette rencontre, qui a eu en novembre 2017, faisait suite au Forum sur le développement responsable de l’intelligence artificielle, organisé en collaboration avec le Palais des congrès. En rassemblant des experts des sciences pures, humaines et sociales, le Forum a débuté une réflexion sur le développement éthique et socialement responsable de l’intelligence artificielle.

Programming code abstract technology background of software deve

Le Palais des congrès de Montréal a récemment confirmé la tenue d’un autre congrès d’envergure en IA, exprimant ainsi le dynamisme de la métropole dans le développement de ce domaine scientifique. Le 30th International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI) se tiendra en 2021 et regroupera près de 3000 spécialistes venus des quatre coins du monde.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Les hôtes de 2017

Cette année, 10 Ambassadeurs accrédités ont accueilli le monde en tenant leur événement d’envergure au Palais des congrès de Montréal. Grâce à leur implication, plus de 15 000 délégués ont visité Montréal et réservé quelque 42 300 nuitées dans les hôtels montréalais, générant ainsi plus de 41 M$ en recettes touristiques pour Montréal et le Québec.

WorldMUN 2017 – Harvard World Model United Nations Jonathan Sasson
Sommet mondial des transports publics – UITP Montréal 2017 Carl Desrosiers
Nicolas Girard
Michel Labrecque
12e congrès mondial de Metropolis Denis Coderre
URSI XXXIInd General Assembly and Scientific Symposium Fabrice Labeau
Congrès des Amériques sur l’éducation internationale Francis Brown
Sommet Mondial du Design Sheila Copps
Alain Dufour
24e congrès mondial sur les systèmes de transport intelligents – STI 2017 Claude Carette
Michael De Santis

Grâce à leur détermination, ils ont activement contribué à générer d’importantes retombées intellectuelles pour Montréal et leur secteur d’activités.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Une campagne marketing du Palais des congrès de Montréal s’illustre à l’international

L’industrie mondiale des réunions et des congrès a reconnu le travail du Palais des congrès de Montréal en lui décernant un prestigieux prix à l’occasion des Meeting Industry Marketing Awards (MIMA) présentés récemment à Londres. C’est la campagne de marketing relationnel et de communication « Numbers 1-5-52 », destinée au marché des congrès internationaux, américains et nationaux, qui a remporté les honneurs dans la catégorie Meilleure campagne intégrée de marketing (Best Integrated Marketing Campaign). Le Palais avait également été retenu comme finaliste dans les catégories Meilleure utilisation du budget et Équipe marketing de l’année.

campagne-trophee

1-5-52 : trois chiffres qui en disent long
Cette campagne de marketing relationnel a été déployée par le Palais sur les marchés des congrès internationaux, américains et canadiens et a permis de cibler les associations qui prendront sous peu une décision quant à la ville qui accueillera leur prochain événement d’envergure. Avec un budget de campagne limité, le Palais souhaitait attirer l’attention des décideurs avec un message et un design créatifs pour s’assurer que Montréal et son principal centre de congrès aient une place de choix sur la courte liste des destinations envisagées. La campagne s’est articulée autour de trois grandes données incontestables, des chiffres qui contribuent au positionnement de Montréal dans l’industrie des congrès, soit :

  • 1 : Montréal est la première ville dans les Amériques pour l’accueil d’événements internationaux (selon l’International Union of Associations);
  • 5 : La destination détient ce titre pour la cinquième année consécutive (2011 à 2015);
  • 52 : Montréal accueille 52 % de tous les événements internationaux organisés dans les métropoles canadiennes.

La campagne « Numbers 1-5-52 » a été réalisée grâce à la collaboration des équipes du marketing et communications, du développement des affaires, de la recherche et de l’agence Samarkand Design+Communication.

Une année riche en reconnaissance
Récemment, le magazine spécialisé Meetings + Incentive Travel annonçait les lauréats de ses Readers’ Choice Awards. Le Palais des congrès y était à l’honneur en remportant une mention honorable dans la catégorie Best Venue – Central Canada. Tourisme Montréal, partenaire du Palais, figurait également parmi les favoris des lecteurs avec une mention honorable dans la catégorie Best Destination Marketing Organization. Ces reconnaissances du Palais s’ajoutent au AIPC Innovation Award reçu plus tôt cette année pour le Laboratoire d’agriculture urbaine du Palais; un prestigieux prix international remis par l’Association internationale des palais de congrès (AIPC).

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Deux Ambassadeurs récompensés pour leur implication dans un congrès scientifique international

À l’occasion de leur forum d’échange annuel, le Palais des congrès de Montréal, les Fonds de recherche du Québec (FRQ) et le scientifique en chef du Québec, Rémi Quirion, ont dévoilé les récipiendaires des Prix Club des Ambassadeurs du Palais des congrès de Montréal – Fonds de recherche du Québec, qui reconnaissent le travail de chercheurs s’étant investis dans l’organisation de congrès scientifiques internationaux. Deux membres du Club des Ambassadeurs se sont distingués en remportant un prix de 10 000 $, qui ont été décernés à :

  • Pierre Giovenazzo de l’Université Laval, Ambassadeur accrédité
    46th Apimondia International Apicultural Congress 2019
    8 000 délégués et 20,5 M$ en recettes touristiques
  • Fiona Darbyshire de l’UQÀM
    27th IUGG General Assembly 2019 – International Union of Geodesy and Geophysics
    4 000 délégués et 16,3 M$ en recettes touristiques
  • Philippe Archambault de l’Université Laval, Ambassadeurs accrédités
    World Conference on Marine Biodiversity
    800 délégués et 1,5 M$ en recettes touristiques

recipiendaires

Rémi Quirion, scientifique en chef du Québec, avec Philippe Archambault, Fiona Darbyshire, Pierre Giovenazzo et Hany Moustapha, président du Club des Ambassadeurs.

Placé sous le thème Communiquer la science en 2017 : défis et perspectives, la troisième édition du forum a réuni plus de 100 chercheurs, gestionnaires de centres de recherche, administrateurs universitaires et membres du Club des Ambassadeurs dans des échanges et des ateliers dynamiques visant à faire ressortir les actions possibles en matière de communication scientifique. Le forum est organisé conjointement par le Palais des congrès de Montréal et les Fonds de recherche du Québec dans le cadre d’une entente de partenariat développée depuis 2014.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Le Palais des congrès de Montréal et James Clark de l’Université McGill confirment un important congrès en intelligence artificielle

Grâce au travail et à la détermination de James J. Clark, professeur au département de génie électrique et informatique de l’Université McGill et directeur de son Centre for Intelligent Machines, et de Marc-André Gemme de l’équipe du développement des affaires du Palais des congrès de Montréal, 6000 délégués de l’International Conference on Computer Vision (ICCV) de l’IEEE Computer Society convergeront vers Montréal en octobre 2021. Avec 16 800 nuitées prévues dans les hôtels montréalais, ce congrès international d’envergure générera des recettes touristiques estimées à 12,7 M$ pour Montréal et le Québec. Cet événement technologique d’envergure est le 3e congrès associé à l’intelligence artificielle (IA) confirmé par le Palais des congrès au cours des 3 derniers mois seulement, une nouvelle qui confirme l’expertise et le positionnement mondial de la métropole en la matière.

Un solide comité de sommités
L’élément incontournable qui a fait pencher la balance en faveur de Montréal est sans contredit la qualité du comité mis sur pied par le professeur Clark, dont la présence a su convaincre les délégués de choisir Montréal. Ceci démontre l’importance de la richesse du programme scientifique dans un congrès dans cette branche spécialisée qu’est la vision par ordinateur (computer vision).

Métropole réputée en IA et TIC
Avec des conférenciers de renommée mondiale, sommités et centres de recherche de pointe, Montréal est un terreau fertile parfait pour développer une programmation scientifique et professionnelle de choix pour les délégués de l’ICCV. En effet, la grande région montréalaise profite du soutien de quatre universités et compte plusieurs centres de recherche fondamentale et appliquée sur la vision par ordinateur et l’apprentissage automatique et forme la prochaine génération d’ingénieurs et de scientifiques de la vision. Parmi ceux-ci, on retrouve le Centre for Intelligent Machines de l’Université McGill, un groupe de recherche interdépartemental fondé en 1985 pour faciliter et promouvoir la recherche sur les systèmes intelligents. La métropole compte également sur l’expertise réputée de l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal (MILA) et l’Institut de valorisation des données (Ivado) de l’Université de Montréal, le Laboratoire d’imagerie, de vision et d’intelligence artificielle (LIVIA) de l’École de Technologie Supérieure (ÉTS), le Centre for Pattern Recognition and Machine Intelligence (CENPARMI) de l’Université Concordia et le Centre de recherche informatique de Montréal (CRIM).

Pour en savoir plus.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Montréal s’affiche comme un joueur majeur en intelligence artificielle en accueillant deux congrès au Palais des congrès de Montréal

Le Palais des congrès de Montréal confirme la tenue de deux congrès en intelligence artificielle (IA) et exprime ainsi le dynamisme de la métropole dans le développement de ce domaine scientifique. Le 30th International Joint Conference on Artificial Intelligence (IJCAI) se tiendra en 2021 et regroupera près de 3000 spécialistes venus des quatre coins du monde. Au total, ces congressistes réserveront près de 8400 nuitées dans les hôtels de Montréal et généreront plus de 4,5 millions de dollars en recettes touristiques pour le Québec.

Cette candidature internationale, coordonnée par Marie-France Polidori de l’équipe du développement des affaires du Palais de congrès de Montréal, a été confirmée lors du congrès 2017 tenu à Melbourne en août dernier. Le soutien remarquable de mesdames Joëlle Pineau et Doina Precup a été déterminant dans la confirmation de cet événement d’envergure rendu possible grâce à l’engagement du comité organisateur composé de représentants de l’Université du Québec à Montréal, l’Université McGill – incluant le professeur Gregory Dudek, membre du Club des Ambassadeurs – l’Université de Montréal, HEC Montréal, Polytechnique, l’Université Concordia et à la participation financière de Tourisme Montréal.

pineauPrecup

Des expertes reconnues
Mme Joëlle Pineau est professeure de sciences informatiques à l’Université McGill, spécialiste de la robotique et de l’apprentissage automatique « machine learning  ». Le premier ministre Trudeau annonçait récemment qu’elle dirigera le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle de Facebook à Montréal. Mme Doina Precup est professeure de sciences informatiques à l’Université McGill et dirigera le bureau de DeepMind à Montréal, un leader de l’IA racheté par Google en 2014.

Un nouveau congrès novateur voit le jour
Déterminés à positionner le Québec comme une plaque tournante en IA, et en lien avec leurs missions respectives, l’Université de Montréal, les Fonds de recherche du Québec et le Palais des congrès de Montréal ont choisi de travailler ensemble afin de créer le nouveau Forum sur le développement responsable de l’intelligence artificielle qui a lieu les 2 et 3 novembre 2017 au Palais. En rassemblant des experts des sciences pures, humaines et sociales, le Forum sera l’occasion de réfléchir sur le développement éthique et socialement responsable de l’intelligence artificielle.

Des sommités attendues
Parmi les têtes d’affiche de l’événement, notons Yoshua Bengio, chef de file mondial de l’apprentissage profond (Deep Learning), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les algorithmes d’apprentissage statistique et auteur de trois livres et de plus de 300 publications scientifiques, Joëlle Pineau, Yochai Benkler, titulaire de la Chaire Berkman de droit des entreprises au Harvard Law School, Hugo Larochelle, chercheur chez Google Brain, et Bryn Williams-Jones, directeur des Programmes de bioéthique de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. En marge du congrès, de grands principes seront établis et composeront la nouvelle Déclaration de Montréal sur l’éthique du développement de l’IA.

Ville de congrès
Montréal est la ville qui accueille le plus grand nombre d’événements internationaux en Amérique du Nord, selon le classement publié par l’International Congress and Convention Association. Finaliste au prix du Meilleur centre de congrès au monde (AIPC) et détenteur de la plus importante certification de l’industrie en normes de qualité, le Palais des congrès de Montréal compte sur l’engagement des sommités de différents secteurs et leur apporte son expérience et son soutien, favorisant ainsi le rayonnement international d’une industrie en constante évolution.

 

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Des congrès d’envergure à venir

L’intelligence artificielle devient un secteur majeur de l’économie québécoise et les congrès confirmés au Palais l’expriment bien.IAlight

Montréal et le Palais ont récemment été choisis pour accueillir des événements internationaux d’envergure tel que le 30th International Joint Conference on Artificial Intelligence – IJCAI, qui réunira 3 000 délégués en 2021. Montréal profitera alors de 8 400 nuitées réservées dans les hôtels et de recettes touristiques estimées à 4,5 M$. Ce domaine scientifique se développe rapidement sur la scène internationale et plusieurs laboratoires et organisations ont d’ailleurs choisi de s’installer dans la métropole.Déterminés à positionner le Québec comme une plaque tournante en IA, et en lien avec leurs missions respectives, l’Université de Montréal, les Fonds de recherche du Québec et le Palais des congrès de Montréal ont choisi de travailler ensemble afin de créer le nouveau Forum sur le développement responsable de l’intelligence artificielle qui aura lieu les 2 et 3 novembre prochain au Palais. En rassemblant des experts des sciences pures, humaines et sociales, le Forum sera l’occasion de réfléchir sur le développement éthique et socialement responsable de l’intelligence artificielle.

En 2023, le Palais aura le plaisir d’accueillir de nouveau le World Irish Dancing Championships. Suite au succès de l’édition tenue en 2015, le groupe composé de 2 500 participants réserveront près de 7 000 nuitées dans les hôtels montréalais, contribuant ainsi à générer 7 M$ de recettes touristiques.

color-window-dancer-palais-des-congres-montreal

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

5 faits intéressants sur le Palais des congrès de Montréal pour les planificateurs de congrès

On sait bien que les organisateurs de congrès jonglent avec une longue liste d’enjeux à considérer et de tâches à accomplir. Puisqu’on aime les choses simples et efficaces à Montréal, on a pensé vous énumérer quelques raisons qui démontrent que c’est facile d’y organiser un congrès.

  1. Le Palais est situé au cœur de la ville. Ça signifie que les organisateurs de congrès n’ont pas besoin de prévoir des navettes pour le déplacement des délégués, ce qui leur laisse plus de temps pour découvrir les attraits de la ville à pied.
    quartiers
  2. Quand votre événement est enregistré auprès de l’Agence des services frontaliers du Canada, le dédouanement des marchandises peut être effectué au Palais. Pas de souci à la frontière!
    Dedouanement_hidpi
  3. L’équipe du Palais et ses fournisseurs officiels et exclusif est dédiée au succès des événements. Chaque étape de planification et de réalisation fait l’objet d’un suivi minutieux pour nous assurer que chaque événement dépasse ses objectifs. Voilà pourquoi notre service d’accompagnement obtient un taux de satisfaction de la clientèle de 93 % !
  4. Les espaces du Palais sont vraiment polyvalents. Que ce soit pour présenter un numéro de cirque sur une terrasse, tenir une séance de réseautage dans un foyer spécialement aménagé ou installer un café dans un hall, nos chargés de gestion d’événements ont tout vu! Ensemble, laissez aller votre créativité et les possibilités seront infinies!
    Espace_Poly_hidpi
  5. Les membres du Club des Ambassadeurs du Palais sont des sommités issues de domaines d’expertise comme les sciences de la vie, l’aérospatiale ou les TIC. Faites appel à eux pour enrichir le contenu de vos conférences, visites et présentations.
facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Congrès de nos Ambassadeurs

Jusqu’à la fin de l’année plusieurs congrès internationaux d’envergure auront lieu grâce aux efforts déployés par des membres du Club des Ambassadeurs. Les délégués pourront notamment profiter des festivités du 375e anniversaire de Montréal.

Dates Congrès Nombre de délégués Recettes touristiques Ambassadeurs
18 au 28 août URSI XXXIInd General Assembly
and Scientific Symposium
1 200 5,4 M$ Fabrice Labeau 
11 au 13 oct. Congrès des Amériques sur l’éducation internationale 700 1,3 M$ Francis Brown
16 au 25 oct. Sommet Mondial du Design – Montréal 4 500 12,3 M$ Sheila Copps et Alain Dufour
29 oct. au 2 nov. 24th World Congress on Intelligent Transport Systems – ITS World Congress 2017 8 000 19,8 M$ Claude Carette et Michael De Santis

 

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Congrès en quête de chercheurs : Le Palais des congrès et les Fonds de recherche du Québec bonifient leur partenariat

Le Palais des congrès de Montréal, son Club des Ambassadeurs et les Fonds de recherche du Québec ont bonifié leur partenariat visant à valoriser la recherche scientifique québécoise par la confirmation et l’organisation de congrès internationaux à Montréal. Cette entente de collaboration des partenaires, prévue jusqu’en 2019, privilégie la création de maillages entre la communauté scientifique et le Palais des congrès pour favoriser la tenue de congrès d’envergure à Montréal, des événements qui généreront à la fois des retombées intellectuelles importantes et des recettes touristiques au bénéfice de l’ensemble de la communauté.

 

signature

Bourse annuelle
Le partenariat prévoit notamment l’octroi de Prix du Club des Ambassadeurs du Palais des congrès de Montréal et des Fonds de recherche du Québec pour l’organisation de conférences internationales; concours qui souligne l’apport de chercheurs à l’organisation de congrès internationaux. Les premiers lauréats récompensés en novembre 2016 à l’occasion du Forum d’échange des Fonds de recherche du Québec organisé annuellement par les partenaires, sont :

  • Gaétan Laroche et Diego Mantovani de l’Université Laval, en collaboration avec Sophie Lerouge de l’École de technologie supérieure
    10e Congrès mondial sur les biomatériaux
    Prix remis par le Fonds de recherche – Nature et technologies
  • Jean-Marie Dufour de l’Université McGill
    11e congrès mondial de la Société d’Économétrie
    Prix remis par le Fonds de recherche – Société et culture
  • Pierre Talbot de l’INRS-Institut Armand-Frappier, pour le Congrès de l’Union internationale des sociétés de microbiologie
    Prix remis par le Fonds de recherche – Santé

Rayonnement de la science par l’accueil de congrès internationaux
L’entente d’une durée de trois ans prévoit également le déploiement d’actions qui visent à valoriser le travail des chercheurs qui s’investissent dans la confirmation et la mise sur pied d’un congrès international dans leur domaine d’expertise. En collaborant, les Fonds de recherche du Québec et le Palais des congrès de Montréal s’assurent de maximiser les retombées économiques et intellectuelles pour Montréal et la province.

facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail